Célébrités

09 novembre 2021

Emmanuel Macron : l'identité de Chantal, une femme mystérieuse qui le suit partout

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Lors de sa visite au Salon de l'agriculture 2020, Emmanuel Macron avait été accosté par 3 personnes parmi lesquelles une jeune femme qu'il avait eue à rencontrer l'année précédente. Qui est cette jeune femme qui semble suivre Emmanuel Macron partout où il va ?

Emmanuel Macron a de nombreux détracteurs. L'un d'entre eux s'était même permis de gifler le président lors d'un déplacement dans la Drôme le 8 juin 2021. Il compte aussi de nombreux soutiens. Certains d'entre eux s'arrangent même pour être présents lors des visites officielles d'Emmanuel Macron. Ce qui ne manque pas de soulever des questions.

CARESSÉ PAR UNE FAN MYSTÉRIEUSE

Annonces

La présence d'Emmanuel Macron lors du Salon de l'Agriculture 2020 avait soulevé une polémique notamment à cause du fait que le président avait parlé à trois personnes dont une mystérieuse admiratrice qui semble suivre le président de la République dans tous ses déplacements.

Annonces

Cette mystérieuse femme a déjà été filmée en compagnie d'Emmanuel Macron. Dans cette vidéo diffusée sur Twitter par L'œil Media et baptisé "Quand Macron rencontre les mêmes personnes au Salon de l’agriculture", on peut voir cette femme caresser, à plusieurs reprises, le bras du président posé sur son épaule.

Lors de leur conversation, le président avait commencé par prendre des nouvelles de la jeune femme avant de s'intéresser à celle de sa mère. La jeune femme l'avait alors remercié pour sa sollicitude avant de lui demander une photo, ce qui lui avait été gracieusement accordé. Emmanuel Macron avait alors ajouté en plaisantant que c'était la 295e fois qu'il rencontrait la jeune femme.

Annonces

Cet échange quasi-familier avait soulevé beaucoup de questions dont la plupart se rapportaient sur le type de relations qui existaient entre eux. Pour certains, cette femme n'était qu'une figurante, qu'en est-il réellement ?

L'IDENTITÉ DE LA JEUNE FEMME

Elle est considérée par beaucoup comme la fan N° d'Emmanuel Macron. Originaire de Normandie, Chantal est une gestionnaire de paie et fait aussi partie des membres du LREM, le parti politique crée par Emmanuel Macron en 2016.

Emmanuel Macron | photo : Getty Images

Annonces

La polémique soulevée par L'œil Medias autour de sa rencontre avec Emmanuel Macron lors du Salon de l'Agriculture irrite particulièrement cette jeune femme qui la qualifie d'irrespectueuse. Sur 20 Minutes, la jeune femme avait expliqué comment elle avait pris l'habitude de le suivre lors de ses déplacements.

"J'ai l'habitude depuis trois ans, je sais comment fonctionnent la sécurité, les caméras et je mesure 1m82, on me voit d'assez loin !",

avait-elle déclaré, expliquant ainsi ses nombreuses apparitions au côté du président. Chantal soutient Emmanuel Macron depuis de nombreuses années. Pour elle, le président français est un homme d'une grande humanité et d'une grande accessibilité.

Annonces

Sa passion pour le président et son œuvre l'avait conduit à sortir hors des frontières de l'hexagone. En effet, elle avait fait le déplacement jusqu'en Pologne dans le seul but de le voir.

FAUSSES ACCUSATIONS

Chantal a récemment été au cœur d'une controverse. Sa présence quasi-permanente auprès du président français Emmanuel Macron a attiré l'attention de plus d'une personne. Pourtant, pour elle, les choses sont plus simples qu'elles n'y paraissent.

Annonces

"Je suis arrivée comme tout le monde, j’ai acheté mon billet 48 heures avant. Je suis allée dans le pavillon 1 pour voir le président",

a-t-elle expliqué. C'est donc de sa propre initiative qu'elle s'était rendue au Salon de l'agriculture.

Chantal n'est pas la seule personne dans l'entourage du Président à susciter la méfiance des médias. En effet, dans la vidéo mettant en scène Chantal en grande conversation avec Emmanuel Macron, deux autres personnes avaient été indexées comme étant des figurants au service du président, il s'agit notamment de deux hommes.

Le premier homme pointé par "L'œil Media" est Pascal Lefert, un retraité qui avait suscité l'attention du public et du président en particulier à cause des retraites et des allocations pour les adultes handicapés.

Annonces

Le vieil homme avait décidé de retourner au Salon de l'agriculture afin de remercier Emmanuel Macron pour s'être occupé de son dossier. Dans la vidéo incriminée, on le voit offrant un maillot de l'OM à Emmanuel Macron.

Cette rencontre entre Pascal Lefert et Emmanuel Macron était la 3e du genre. Ils s'étaient vus pour la première fois à Roubaix en 2017. Le retraité qui espère un jour être reçu à l'Élysée a déploré cette polémique. Pour lui, les gens qui attisent ces accusations n'ont simplement pas le courage de parler au président imaginant qu'il est un homme inatteignable.

Annonces

Le président Emmanuel Macron | photo : Getty Images

L'autre personne impliquée dans ces fausses accusations est Jean-Claude. S'il n'a pas souhaité donné son nom aux média, l'on sait tout de même qu'il est originaire du Sud-Ouest de la France. L'homme a tenu à préciser qu'il s'est toujours rendu au Salon de l'agriculture bien avant qu'Emmanuel Macron ne devienne président et trouver cette polémique aberrante.

Annonces

Jean-Claude, qui s'était rendu au Salon de l'agriculture 2019, n'avait pas osé parler au président d'un sujet qui le préoccupait, celui de la scolarisation de son fils autiste lorsqu'il ira au secondaire. Il avait saisi l'occasion lors d'une visite du chef de l'État à Pau pour la célébration des 100 ans du maillot.

ENNUYÉ PAR UN SELFIE

Des sollicitations pour une poignée de mains, une conversation ou alors une photo, Emmanuel Macron n'en manque pas lorsqu'il est de sortie. De passage à Mulhouse pour le lancement de son programme contre le "séparatisme", il avait été interpellé par une jeune femme de confession musulmane qui souhaitait prendre un selfie avec lui.

Annonces

Annonces

Beau joueur, Emmanuel Macron avait accepté de se prêter à cette séance photo improvisée. Au moment de prendre la photo, elle avait couvert son visage en remontant le bas de son voile, ce qui en avait fait un "niqab". Ce selfie avait fortement ennuyé le président qui avait eu l'impression qu'il avait été piégé.

Un conseiller à la présidence avait tout de même déclaré que la jeune femme ne souhaitait pas piéger le président. Bien au contraire, elle n'avait qu'un but, évité de croiser les caméras, il ne s'agissait donc pas d'une manœuvre politique destinée à discréditer le président et sa politique.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces