Célébrités

09 novembre 2021

"La dernière partie" : l'histoire vraie poignante du père malade de Franck Dubosc qui "voulait mourir"

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Le 8 novembre 2021, Franck Dubosc se démarque particulièrement dans le téléfilm "La dernière partie", à travers lequel il fait un clin d’œil à son père. Une histoire réelle avec son père se cache derrière ce titre.

Après le téléfilm "À tes côtés", dans lequel Jarry partage son histoire et les derniers instants de son papa, TF1 diffuse le lundi 8 novembre 2021 "La dernière partie", avec une thématique similaire. Ce film est porté par Franck Dubosc, où il incarne le rôle de Christophe Maquet.

UN TÉLÉFILM ÉMOUVANT

"La dernière partie" est une fiction certes, mais très inspirée de la vie de Franck Dubosc, particulièrement de son histoire avec son père. Dans le film, Christophe apprend que son papa est atteint de la maladie de Charcot, et ce dernier décide même de programmer sa mort le jour où son fils doit recevoir la Légion d’honneur. Christophe essaye de renouer les liens avec son père mourant en passant trois jours chez ses parents.

Annonces

Annonces

S’il est vrai que le film reste une fiction et que certains détails demeurent le fruit de l’imagination du réalisateur, Franck Dubosc a bel et bien vu son père "décider de mourir" après avoir appris qu’il est atteint de la maladie de Charcot.

Le titre "La dernière partie" fait particulièrement référence aux dernières parties de Scrabble que l’acteur avait faites avec son papa - et c’est une façon de rappeler leur dernière partie de ce jeu.

"Lorsque je suis allé le voir la dernière fois, mon père ne pouvait plus parler. On a joué une partie de Scrabble… Je savais que c'était notre dernière partie de Scrabble",

a confié l’acteur.

Annonces

Annonces

Dans "Sept à Huit", Franck Dubosc fait savoir que ce film est sa manière à lui de parler de son histoire. Après avoir vu son père pour la dernière fois, Dubosc était tellement affecté qu’il n’a pas pu écrire un mot à ce sujet. Toutefois, il s’est confié à un ami, qui en a fait un scénario.

UN FILM TIRÉ D’UNE HISTOIRE VRAIE

Au casting de "La dernière partie", Franck Dubosc joue le rôle d'un fils dont le père, interprété par Guy Marchand, est atteint de la maladie de Charcot. Alors qu’il ne reste plus que quelques jours à son père, Dubosc, dans la peau de Christophe, décide de passer un maximum de temps avec lui afin de renouer les liens.

Annonces

Christophe Maquet est inspiré de Franck Dubosc, et Guy Marchand de son papa. Ce récit fait donc écho de la propre vie de Franck Dubosc. Tout comme Guy Marchand, le papa de Dubosc avait décidé de programmer sa mort, et tout comme Christophe, l’acteur a tenté "une ultime réconciliation" avec son père durant ses derniers jours.

Annonces

Toutefois, il est important de rappeler que certains détails du téléfilm ont été inventés. C’est notamment le cas du divorce du personnage principal, ainsi que le tournage qui s'est déroulé dans le Sud et non dans la région d’origine de l’acteur, la Normandie.

Peu après le tournage de ce film, Franck Dubosc a perdu sa maman. Avant de mourir elle lui a dit : "Ton père a eu de la chance : il a choisi" ! À travers ce chef-d’œuvre, le comédien essaye donc d’ouvrir un débat sur l'euthanasie qui, jusqu’à présent, est interdite en France.

"Il faut en parler. Je suis fier qu'on en ait fait ce téléfilm, qui je l'espère, touchera un large public",

Annonces

a-t-il confié.

Annonces

LA RELATION DIFFICILE DE FRANCK AVEC SON PÈRE

Dans le film "La dernière partie", vous avez sans doute remarqué que l’acteur principal n’a pas de très bonnes relations avec son père, mais essaye de tout faire pour arranger les choses peu de temps avant la mort de celui-ci. C’est en quelque sorte la même histoire pour Franck Dubosc.

Sur le plateau de "Passage des arts", l’acteur est revenu sur sa relation avec son père, Lucien Dubosc. Franck a expliqué que sa relation avec son géniteur n’était pas des plus simples, et elle s’est compliquée encore plus lorsque sa notoriété commençait à grimper. Selon l’acteur, son papa n’était pas gêné de son succès, mais plutôt de lui dire qu’il est fier de lui.

Annonces

Annonces

En plus du succès, il y a eu les rapports financiers. Ce n’est un secret pour personne, cet aspect a tendance à diviser des familles, et parfois à créer de la distance entre certains membres d’une même famille.

LA LETTRE LAISSÉE PAR LUCIEN DUBOSC

Alors que Franck Dubosc se confiait sur sa relation avec son père, décédé en 2002, l’acteur s’est remémoré sa première représentation à l’Olympia. Malheureusement, son papa n’avait pas pu y assister car il était malade.

Ensuite, l’acteur a évoqué une lettre que son papa lui a adressée quelques jours après cette représentation. Il s’agit en fait d’un dessin, accompagné d’un mot qui dit qu’il lutte contre cette maladie terrible maladie et qu’il compte bien remporter la bataille. Franck Dubosc a toujours cette lettre dans son agenda.

Annonces

LE DÉCÈS DE SA MÈRE AU MOMENT DU TOURNAGE

Alors que Franck Dubosc avait lancé le projet de "La dernière partie" pour raconter la tragique histoire de son père, l’acteur endurait une autre situation difficile. Au moment où il lance le projet du film, sa maman est très malade, et rend l’âme lorsque le tournage s'est terminé. Elle n’a donc pas eu le temps de voir ce film.

Annonces

Lorsqu’un journaliste lui demande ce que sa mère pensait de ce projet, Franck Dubosc explique qu’elle ne lui a jamais rien dit à ce sujet. Mais lorsque l’acteur a décidé de le lancer, il lui en a parlé, et elle ne l’a pas arrêté, ce qui laisse penser qu’elle n’avait rien contre.

DANIEL, FILS CACHÉ DE LOUIS DE FUNÈS, DÉCÈDE COMME LUI

Le 26 juillet 2021, France 3 a diffusé le film “La soupe aux choux” où Louis de Funès campait le rôle principal. Il s’agit de son avant-dernière comédie avant qu'il ne décède deux ans plus tard. Des années plus tard, son fils caché est décédé de la même manière que lui.

L'inoubliable Louis de Funès. | Photo : Getty Images

Ne manquez plus rien en vous abonnant à AmoMama sur Google News !

Annonces