Célébrités

15 novembre 2021

Lisa, 17 ans, disparue en Mayenne, retrouvée vivante mais la police suspecte un mensonge dans l'affaire

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Le lundi 8 novembre 2021, Lisa, une jeune fille de 17 ans était portée disparue en Mayenne, après qu’elle soit partie faire un jogging aux alentours de 16 heures. N’étant pas rentrée chez elle, sa famille a alerté la gendarmerie locale.

Vingt-quatre heures après le signalement, elle a été retrouvée. L’adolescente a expliqué aux forces de l’ordre avoir été enlevée et séquestrée par plusieurs ravisseurs. Elle a heureusement réussi à s’échapper. Que sait-on au sujet de cette disparition ? Nous faisons le point.

Annonces

QUE S'EST-IL PASSÉ ?

D’après les informations recueillies, Lisa est loin d’avoir le profil d’une fugueuse. Elle a pour habitude de courir durant près d’une heure dans l’après-midi. D'ailleurs, c’est justement ce qu’elle est sortie faire le lundi 8 novembre 2021 ; elle devait faire son sport non loin de la Fôret de Bellebranche.

Son père, remarquant qu’elle ne rentrait pas à la maison, est allé en vain à sa recherche sur son parcours habituel. Toutefois, il a retrouvé sa montre GPS, son téléphone portable ainsi que des écouteurs avec des tâches qui seraient du sang. Il a tout de suite alerté la gendarmerie, à 18h40.

Annonces

Alors que tout le monde commençait à s’inquiéter sérieusement pour elle, Lisa est apparue le mardi 9 novembre 2021 dans un restaurant de kebab de Sablé-sur-Sarthe, juste avant 20 heures. Étant blessée, les secours l’ont immédiatement prise en charge et les forces de l’ordre sont arrivées sur les lieux afin de faire les premières constatations et auditions.

SANG ET CHOC

Encore sous le choc, Lisa a donné sa version des faits et raconté ce qu’elle a vécu. Les enquêteurs ont exploité toutes les pistes possibles pour essayer de reconstituer ce qui s’est passé. C’est dans cette logique que les images de vidéosurveillance couvrant la ville de Sablé-sur-Sarthe ont été réquisitionnées. Nicolas Leudière, le maire en exercice de la commune, a déclaré qu’ʺune vidéo montrerait qu’elle a été vue dans la rue avant de rentrer dans le restaurant-kebabʺ.

Annonces

Annonces

La Section de recherches d’Angers est donc à pied d’œuvre pour essayer de comprendre ce qui s’est réellement passé.

LES PREMIERS DOUTES

Dans leurs recherches, les enquêteurs ont fait face à des doutes concernant la concordance de la version donnée par Lucie et ce qui se serait réellement passé. En effet, ils ont fait deux jours d’enquête de voisinage couplés à des regroupements techniques effectués sur les 10 km qui représentent la distance entre le lieu où Lisa est réapparue et celui du rapt. De ces analyses, les enquêteurs ont noté certaines incohérences avec le récit de Lisa, mais il n’est pas (encore) question d’affirmer qu’elle affabule.

Annonces

Une source proche de l’affaire s’est exprimée :

ʺDe nouveaux éléments corroborent les premiers doutes des enquêteurs. Il y a de plus en plus d’incohérences mais il faut être prudent. Elles pourraient aussi s’expliquer par l’état de la jeune femme au moment de sa première audition très brèveʺ.

Annonces

On en saura davantage les jours qui suivent.

AUCUN TÉMOIN N’A VU LA CAMIONNETTE

Lors de sa première audition effectuée le mercredi matin, Lisa encore alitée et affaiblie, avait déclaré avoir été séquestrée par plusieurs individus qui l’ont transportée dans une camionnette de couleur verte dont elle ne connaissait ni le modèle, ni la marque et la plaque d’immatriculation. Le problème est que ladite camionnette n’apparaît sur aucune caméra. En outre, aucun des témoins interrogés n’a souvenir d’avoir vu ce véhicule au moment dudit enlèvement. C’est autant de points d’ombre qui sèment le doute dans l’enquête.

C’est la raison pour laquelle, les enquêteurs se sont penchés sur le profil de Lisa. Les gendarmes spécialistes de l’analyse comportementale sont allés à la rencontre des proches et camarades de lycée de Lisa. Il en ressort que c’est une jeune fille très équilibrée, insérée dans la société, sportive et même pompière volontaire.

Annonces

RÉAPPARITION À SABLE-SUR-SARTHE

C’est avant tout un grand soulagement que Lisa soit réapparue vivante après la grosse inquiétude provoquée par sa disparition. Il n’est que normal pour les enquêteurs de chercher à comprendre ce qui s’est passé, afin de rechercher et capturer ses éventuels ravisseurs. Mais beaucoup de questions restent encore sans réponse : comment Lisa a-t-elle réussi à s’échapper ? Où était-elle séquestrée ? Quel trajet a-t-elle emprunté pour rejoindre le restaurant de kebab où elle s’est présentée couverte de blessures ?

Annonces

PAS DE RAVISSEURS ?

Un autre fait intrigue les gendarmes : lors de son audition, l’adolescente n’a pas été en mesure de physiquement décrire ses ravisseurs alors qu’elle a affirmé qu’ils ne lui ont pas mis de bandeau sur les yeux et qu’ils n’étaient pas cagoulés. Autre fait surprenant, elle a été incapable de donner le moindre détail sur la maison dans laquelle elle aurait été retenue captive, encore moins sur le trajet qu’elle a suivi pour s’enfuir.

Concernant les conditions de sa captivité, elle dit n’avoir pas subi de tentative d’abus physique, elle a par contre reçu plusieurs coups-de-poing. Cette version est contradictoire avec les résultats des analyses médicales, qui ont montré l’existence de blessures légères et d’égratignures, incompatibles avec la violence décrite par Lisa.

Annonces

Enfin, les enquêteurs cherchent à comprendre pourquoi des ravisseurs suffisamment vigilants et précautionneux pour se débarrasser du téléphone et de la montre GPS de leur victime, les auraient laissés de manière visible sur leur trajet, sachant que cela pourrait permettre de retrouver leurs traces et leur repère.

Annonces

C’est autant de zones d’ombre auxquelles font face les enquêteurs. Ils n’excluent aucune piste, il pourrait bien s’agir d’une séquestration comme l’a relaté Lisa, d’une affabulation ou il pourrait y avoir un scénario intermédiaire quelque peu différent de la première version donnée par l’adolescente. Pour l’instant et par manque d’éléments plus précis, la traque sur le terrain des kidnappeurs a été suspendue.

AFFAIRE VICTORINE : CE QUI S'EST PASSE UN AN APRÈS LE DÉCÈS

Il y a de cela un an, le 26 septembre 2020, la stupeur s’installait à Villefontaine après la découverte du corps sans vie d’une jeune femme du nom de Victorine Dartois.

Annonces

La jeune femme de 18 ans avait disparu après avoir été en compagnie de ses amis dans l’après-midi. Sa dépouille a été retrouvée deux jours plus tard. Un an après, à quel niveau se situe l’enquête ? Nous vous disons tout.

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces