Un médecin a dit à des parents que leur fils ne vivrait pas plus de 2 ans : aujourd'hui, il est diplômé major de sa promotion

Jacques Ronny
06 déc. 2021
09:30
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Un garçon souffrant d'une maladie génétique rare a défié tous les pronostics en obtenant, à 24 ans, un diplôme en communication et médias. Il a également décroché un emploi prestigieux d'éditorialiste dans son pays d'origine. 

Annonces

Vivre en tant que personne handicapée est extrêmement difficile. Outre les limitations physiques, il faut également lutter contre les traumatismes mentaux et émotionnels tout en s'efforçant de trouver sa place dans le monde. 

Jonathan Tiong n'était qu'un nourrisson lorsqu'un neurologue a annoncé à ses parents qu'il ne survivrait pas au-delà de l'âge de deux ans. Il est né avec une maladie génétique rare, l'amyotrophie spinale de type 2, qui affaiblit ses muscles et les fait se décomposer.

Jonathan Tiong reçoit son diplôme à l'université nationale de Singapour. | Photo : instagram.com/jonathan_tiong

Annonces

DIPLÔME DE MAJOR DE PROMOTION

Étant donné la nature progressive de la maladie, Jonathan Tiong était condamné à s'affaiblir avec le temps. Personne n'aurait pu penser qu'il vivrait assez longtemps pour terminer sa scolarité, se rendant jusqu'à l'université pour y décrocher des lauriers. 

Cependant, le jeune homme de 24 ans a surpris le monde entier lorsqu'il a été diplômé de la classe 2021 de l'université nationale de Singapour (NUS) en tant que valedictorian le jour même de son anniversaire.

Ce diplômé en communication et médias d'information a dû relever de nombreux défis tout au long de son parcours, notamment l'épuisement physique et mental, la mobilité réduite et l'accessibilité. Il s'est également décrit comme "un étudiant très ordinaire et moyen". 

Annonces
Annonces

M. Tiong s'est dit stupéfait lorsqu'il a appris qu'il avait été déclaré major de sa promotion. Il a dit que même s'il a étudié dur et obtenu de bonnes notes, les autres élèves ont fait de même.

“En parlant de ses réalisations, il a expliqué que les gens devaient changer leur définition du "succès".”

Tout au long de sa vie d'étudiant, il n'a pu participer à aucune activité extrascolaire, y compris le sport. En raison de sa maladie génétique, Tiong se déplace en fauteuil roulant et a besoin d'une aide à plein temps, un rôle assumé par son père. 

Annonces

UN EMPLOI D'ÉCRIVAIN

Tiong a décroché un poste prestigieux d'éditorialiste au sein du GIC, un fonds souverain. Il a souligné que le fait d'être autorisé à travailler à domicile dans son emploi actuel n'a rien coûté à son employeur. Il a également déclaré :

"Je suis pleinement conscient de la situation désastreuse de l'emploi des personnes handicapées à Singapour. La réalité, c'est que la plupart des Singapouriens handicapés se retrouvent sans emploi ou doivent chercher pendant des mois, voire des années. Cela ne m'enchantait guère."

Le jeune diplômé aime jouer au jeu en ligne Runescape et regarder des streams Twitch pendant son temps libre. Il aime également écrire des chroniques et des articles de blog, étant donné sa passion pour l'écriture. 

Annonces
Annonces

REDÉFINIR LE SUCCÈS

Le diplômé en communication et médias a également souligné le rôle de la pandémie qui a rendu possible l'apprentissage et le travail à distance. Après avoir assisté à ses cours en personne pendant trois ans, il a pu suivre des cours en ligne après la pandémie.  

Il a également expliqué que son expérience universitaire aurait pu être plus facile à gérer si les responsables avaient été plus conciliants. Parlant de ses réalisations, il a expliqué que les gens devaient changer leur définition du "succès".

L'écrivain de 24 ans a également déclaré que la seule raison pour laquelle il a réussi à obtenir le soutien et l'attention des gens était qu'il avait satisfait aux indicateurs traditionnels de réussite - un bon diplôme, un bon emploi et une institution prestigieuse.

Annonces
Annonces

En effet, ce que Tiong a accompli malgré ses limites est incroyable, et son message, qui consiste à soutenir les personnes dans le besoin et à les apprécier pour tout ce qu'elles font, est véritablement touchant. Un grand bravo à toi, Tiong ! 

Si vous avez aimé cette histoire, découvrez celle de cette infirmière qui a décidé d’adopter des jumeaux avec un rare handicap car leurs parents ne peuvent pas s'en occuper. 

Abonnez-vous àAmoMama sur Google News.

Annonces