Getty Images | youtube.com/CBC News: The National
La source: Getty Images | youtube.com/CBC News: The National

Le prince Charles répond à l'allégation selon laquelle il aurait remis en question la couleur du bébé de Meghan et Harry

Tsiry Rakotomalala
21 janv. 2022
21:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Le Prince Charles a répondu aux allégations l'accusant d'être le membre de la famille royale qui a mis en doute le teint de l'enfant de Meghan et Harry. Découvrez tous les détails.

Annonces

Les enfants sont le sel du monde. Beaucoup sont d'accord avec cette affirmation, c'est pourquoi toute calomnie à leur encontre est prise au sérieux, surtout lorsqu'elle émane de la bouche d'un membre célèbre de la famille royale. 

Tout a commencé lorsque Meghan et son mari ont décidé de faire une interview révélatrice avec la papesse des médias Oprah Winfrey, après avoir quitté le Royaume-Uni. 

Photo du prince de Galles, le prince Charles [à gauche]. Photo de Meghan Markle [à droite] | Photo : youtube.com/CBC News : The National

Annonces

L'interview, qui a été diffusée en mars 2021, a choqué ceux qui l'ont vue en raison des détails explosifs que le couple a partagés. 

Avant l'interview, des révélations sur la famille royale avaient ébranlé le monde entier, mais aucune n'était aussi choquante que l'interview. 

Même si Meghan et Harry ont souhaité faire connaître certaines choses au public, ils ont gardé des détails importants pour eux - principalement les noms de ceux qui ont dit quoi et quand. 

Le prince Harry et l'actrice Meghan Markle lors d'un photocall officiel pour annoncer leurs fiançailles au Sunken Gardens de Kensington Palace le 27 novembre 2017 | Photo : Getty Images

Annonces

Par exemple, lorsque le couple a évoqué qu’un membre de la famille royale a mis en doute la couleur de la peau de leur fils Archie, il n’a pas révélé l’identité de la personne, laissant les gens deviner.

Maintenant, dans un livre écrit par l'auteur Christopher Andersen et intitulé "Brothers And Wives : Inside The Private Lives of William, Kate, Harry, and Meghan", il est dit que c'est le prince Charles qui s'est interrogé sur la couleur de la peau du petit garçon.

Le Prince Charles n'est autre que le père de Harry, ce qui fait de lui le grand-père d'Archie pour ceux qui ne connaissent pas bien la famille royale britannique. 

Annonces
Annonces

Harry a mentionné le prince Charles lors de l'interview que lui et Meghan ont accordée à Winfrey. Il s'est senti délaissé par son père, qui a "cessé de prendre ses appels" après que les Sussex ont déménagé au Canada et qui est également resté à l'écart alors que la famille "lui a coupé les vivres."

Malgré tout, Harry ne semble pas nourrir du ressentiment envers son père et a avoué une fois qu'il pensait que le prince Charles et son frère William étaient piégés dans la famille royale. 

Il était inquiet qu'ils soient effacés en tant que membres de la famille royale. 

Annonces

Harry pense également que son père est ce qu'il est à cause des choses qu'il a vécues en grandissant, et au lieu d'être rancunier, le duc de Sussex canalise son énergie pour s'assurer que ses enfants n'aient pas à subir ce qu'il a vécu. 

Selon lui : "Il y a beaucoup de douleur et de souffrance génétiques qui se transmettent de toute façon, alors nous, en tant que parents, devrions faire le maximum pour essayer de dire, vous savez quoi, cela m'est arrivé, je vais faire en sorte que cela ne vous arrive pas." 

Annonces

Harry croit en son objectif ; cependant, nombre des allégations que lui et Meghan ont formulées à l'encontre de la famille royale ont été démenties. Il en va de même pour l'affirmation selon laquelle le prince Charles aurait mis en doute la couleur de la peau de leur fils Archie. 

Charles, prince de Galles, qui est devenu grand-père de cinq petits-enfants il y a quelques mois après que Harry et sa femme ont accueilli leur deuxième enfant, une fille prénommée Lilibet Diana, a récemment réagi aux allégations du nouveau livre biographique.

Annonces

"C'est de la fiction et cela ne mérite pas d'autres commentaires", a déclaré le porte-parole de Charles aux journalistes à la Barbade, où le prince doit participer aux célébrations marquant la promulgation de l'île en république.

Anderson, qui a écrit le livre, affirme dans l'ouvrage que le jour des fiançailles du prince Harry et de Meghan Markle, le 27 novembre 2017, le prince Charles a demandé à sa femme Camilla à quoi ressembleraient les enfants du couple. 

Annonces

Ne comprenant pas bien ce qu'il voulait dire, elle a répondu : "Eh bien, absolument magnifiques, j'en suis certaine." Mais il a clarifié son propos : "Je veux dire, quel pourrait être, selon vous, le teint de leurs enfants ?"

Selon Page Six, la déclaration semble avoir été mal interprétée par des courtisans intrigants qui ont rapidement donné une tournure raciale à la question. Anderson a déclaré dans son livre qu'au moment où les propos tenus sont parvenus à Meghan et Harry, cela avait atteint des proportions toxiques. 

Annonces

L'auteur accuse un groupe de conseillers de haut niveau du palais, connu sous le nom d'"hommes en gris", d'être à l'origine de tout cela et affirme que leurs ragots étaient orientés sur la façon dont les membres de la famille royale "apparaîtraient aux yeux du reste du monde" une fois le sang afro-américain mélangé. 

Lorsque la nouvelle est parvenue à Harry et Meghan, ils étaient mécontents. Alors, il a cherché son père et son frère pour leur faire savoir ce qu'il ressentait. 

Selon un autre initié, le prince Charles a dit à Harry qu'il était "trop sensible à ce sujet" - un point de vue peu sympathique que son frère William a également partagé. 

Annonces
Annonces

William est allé jusqu'à qualifier le commentaire sur le teint de "manque de tact", mais "pas un signe de racisme au sein de la famille". Et même après que Harry a rendu publiques ses accusations dans l'interview d'Oprah, son frère aîné a tenu bon. 

En effet, Anderson a secoué le monde avec ses affirmations dans son nouveau livre, qui a également révélé une raison pour laquelle Harry et Meghan ont quitté la famille royale pour de bon. 

Annonces

Non, cela n'a rien à voir avec son père, mais plutôt avec sa grand-mère, la reine Elizabeth. Selon le livre d'Anderson, la décision de cette dernière de retirer de son bureau une photo de son petit-fils, le prince Harry, de Meghan Markle et du petit Archie, a conduit le couple à prendre sa décision. 

Le livre semble insinuer que la reine a pris cette décision, parce qu'elle avait été contrariée par le fait que le prince Harry avait choisi de passer Noël avec sa femme, son fils et sa belle-mère, Doria Ragland, au Canada.

Annonces

Selon M. Anderson, lorsque le frère aîné de Harry, le prince William, a regardé le message télévisé de la reine avec d'autres membres de la famille royale, il a immédiatement su ce que Harry ressentirait. 

Et il avait raison ; lorsque le fier père a vu que son portrait de famille avait disparu, il s'est senti terriblement mal, et a fini par confier à un ami qu'il craignait qu'ils soient effacés en tant que membres de la famille royale.

Annonces

Quelques semaines plus tard, Harry et Meghan ont réussi à négocier leur stratégie de sortie et ont émigré en Amérique du Nord, où ils ont refait leur vie. 

Le couple s'est installé à Los Angeles et est heureux comme tout. Comme nous l'avons déjà mentionné, ils ont accueilli leur fille Lilibet, qui partage son deuxième prénom avec sa cousine la princesse Charlotte Elizabeth Diana, fille du prince William. Elle devrait être la huitième dans l'ordre de succession au trône, après son frère Archie. 

Lire aussi : Le Prince Harry et Meghan Markle accueillent leur fille : découvrez son nom puissant

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces