Getty Images
La source: Getty Images

Agnes Moorehead a ignoré son fils adoptif et lui a coupé les vivres par la suite. Il n'a jamais rendu visite à sa mère mourante

Tsiry Rakotomalala
28 janv. 2022
15:30
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Agnes Moorehead était aimée de beaucoup de gens, et elle avait une excellente relation avec ses collègues. Cependant, sa relation avec son fils adoptif était terrible, ce qui l'amenait à l'ignorer et à le renier.

Annonces

Agnes Moorehead était une actrice connue pour son interprétation d'Endora dans la série télévisée "Bewitched". Tout au long de sa vie, elle a vécu selon des principes qu'elle a appris de ses parents lorsqu'elle était enfant. 

Des principes qui lui ont permis de devenir l'une des personnalités les plus respectées de l'industrie cinématographique.

Agnes Moorehead en Endora dans "Bewitched" vers 1965 | Photo : Getty Images

Annonces

Bien que la carrière de l'actrice se soit étendue sur plusieurs décennies à Hollywood, les gens ne savaient presque ou rien de sa vie privée. Pour cause, Moorehead a réussi à garder la plupart des détails concernant à l'abri des projecteurs. 

Un fait que les fans ne connaissent peut-être pas à propos de l'actrice est qu'elle avait un fils adoptif. Jetons un coup d'œil à la vie de Moorehead avant sa mort.

Portrait d'Agnes Moorehead vers 1945 | Photo : Getty Images

Annonces

L'ASCENSION DE MOOREHEAD VERS LA GLOIRE

Née à Clinton, dans le Massachusetts, en décembre 1900, les premiers pas de Moorehead dans l'industrie du spectacle remontent à l'âge de trois ans. Grâce à son père, qui était un pasteur presbytérien, elle est apparue dans une émission de radio.

En 1912, sa famille s’est installée à Saint Louis, dans le Missouri, et a rejoint la Municipal Opera Company de la ville. Quelques années plus tard, elle a fréquenté l'Université du Wisconsin-Madison. 

Pendant ses années d'études, Moorehead était professeure de lycée et travaillait également dans des théâtres. En 1929, elle est diplômée de l'American Academy of Dramatic Arts de New York (AADA). 

Annonces

Portrait d'Agnes Moorehead au début de sa carrière d'actrice | Photo : Getty Images

Au sein de l'AADA, Moorehead a réalisé qu'elle n'était pas le genre de jolie femme qui pouvait jouer dans des films romantiques. Cette prise de conscience a d'abord nui à sa carrière, mais a finalement été bénéfique pour elle.

Annonces

Après avoir joué dans des productions de Broadway comme "Macro Millions" et "Scarlet Pages", elle a travaillé avec le célèbre réalisateur et scénariste Orson Welles dans "Julius Caesar", sa première pièce. 

Plus tard, les choses se sont compliquées pour l'actrice, car peu de rôles ont été disponibles. Moorehead avait donc commencé à jouer à la radio, ce qui lui convenait parfaitement, car son physique ne limitait pas ses rôles. 

Agnes Moorehead au micro de la radio CBS à Hollywood, Californie, en janvier 1943 | Photo : Getty Images

Annonces

Sa carrière est montée en flèche dans les années 1940 lorsqu'elle est apparue dans "Citizen Kane". Elle a également été nominée aux Oscars pour ses performances dans "Mrs. Parkington", "The Magnificent Ambersons" et "Johnny Belinda".

Les années suivantes ont vu la star hollywoodienne atteindre une énorme notoriété dans le monde du spectacle. Elle était un nom connu de tous, avec des revenus réguliers et lucratifs pendant de nombreuses années et d'innombrables apparitions à l'écran.

Portrait d'Agnes Moorehead vers 1938 | Photo : Getty Images

Annonces

DÉTAILS DE LA VIE PERSONNELLE DE MOOREHEAD

Bien que Moorehead ait gardé la plupart des détails de sa vie privée, ses deux mariages ont été médiatisés. Elle a épousé son premier mari et acteur, John Griffith Lee, en 1930. Le mariage a duré plus de deux décennies avant qu'ils ne se séparent.

En 1954, deux ans après avoir divorcé de Lee, Moorehead s'est à nouveau mariée avec l'acteur Robert Gist. Leur relation était de courte durée puisqu'ils se séparent seulement quatre ans plus tard.

Bien que Moorehead se soit mariée deux fois, aucune de ses unions n'a donné naissance à des enfants. Mais alors qu'elle était encore mariée à Lee, le couple a été le parent adoptif d'un garçon nommé Sean.

Annonces

Agnes Moorehead le 1er juillet 1947 à Hollywood, Californie | Photo : Getty Images

LA RELATION DE MOOREHEAD AVEC SEAN

Alors que les studios de Moorehead la présentaient comme l'épouse et la mère parfaite, sa relation avec Sean était tout le contraire. Les médias ont révélé que l'actrice ignorait son fils adoptif et le laissait mendier de l'attention. 

Annonces

Selon l'auteur américain Geoffrey Mark, Moorehead était distante avec Sean, parce qu'il n'a pas grandi en étant un chrétien conservateur.

Étant la fille d'un pasteur presbytérien, le christianisme était de la plus haute importance pour l'actrice. Elle a essayé de faire de Sean un chrétien conservateur, mais quand il n'a pas évolué dans ce sens, Moorehead l'a renié. 

Agnes Moorehead filmant "Summer Holiday" vers 1948 | Photo : Getty Images

Annonces

On dit de Sean qu'il était rebelle et qu'il montrait des signes d'entêtement et d'inconstance, même à un très jeune âge. Un employé nommé Russell a prétendu que lorsque Sean grandissait, il était très possessif et voulait Moorehead pour lui seul.

Russell pensait même que Sean souffrait de problèmes d'abandon, dus au fait qu'il avait été adopté et l'éloignement de sa mère adoptive a favorisé l'insécurité du jeune homme. 

Lorsqu'il était à l'école et que Moorehead n'était pas là, il devenait autoritaire et possessif à l'égard des jouets et de la nourriture qu'il était censé partager avec les autres enfants.

Agnes Moorehead dans le rôle de Mme Sarah Heartbum dans "The Phil Baker Show" à New York le 26 mars 1936 | Photo : Getty Images

Annonces

L'ADOLESCENCE REBELLE DE SEAN

Sean est devenu un adolescent, et le fait d'avoir une mère stricte et disciplinaire n'a fait qu'empirer les choses. Un jour, il a eu une altercation avec Moorehead, ce qui l'a amené à s'enfuir.

En 1963, il a quitté l'Europe, où il était scolarisé, pour se rendre à Beverly Hills afin de vivre avec sa mère adoptive. Comme beaucoup d'adolescents, Sean voulait se faire pousser les cheveux longs. Cependant, Moorehead s'opposait à cette idée.

Elle lui a fait comprendre qu'il devait se conformer à ses règles tant qu'il vivrait chez elle. Sean n'a pas apprécié la réponse de sa mère et a fini par s'enfuir pendant trois semaines.

Annonces

Agnes Moorehead dans le rôle d'Endora dans "Bewitched" en 1971 | Photo : Getty Images

À son retour, son souhait avait été exaucé. Ses cheveux étaient longs, mais l'apparence physique de Sean ne faisait qu'accroître la colère de Moorehead. Elle a accepté de reprendre son fils à condition qu'il coupe ses cheveux, et l'adolescent a accepté.

Annonces

Mais le choix de la coiffure de Sean n'était pas le seul problème que Moorehead avait avec lui. Elle désapprouvait ses vêtements et son choix de musique. Dans l'ensemble, l'actrice rendait les amis de Sean responsables de son comportement.

En 1966, Sean est diplômé du lycée. Alors que sa mère espérait qu'il poursuivrait ses études à l'université, l'adolescent avait d'autres projets pour lui-même. Il voulait faire l'expérience de la vie, et pour cela, il a quitté la maison. C'est la dernière fois que Moorehead a vu son fils. 

Agnes Moorehead dans le rôle d'Endora dans "Bewitched" en 1970 | Photo : Getty Images

Annonces

LES DERNIERS JOURS DE MOOREHEAD

Peu de temps après, l'actrice est tombée malade. On lui diagnostiquait un cancer en phase terminale et elle était soignée au Methodist Hospital de Rochester, dans le Minnesota. Pendant son séjour à l'hôpital, Moorehead a reçu des lettres et des messages réconfortants.

Cependant, aucune n'était de Sean, qu'elle n'avait pas vu depuis sa remise de diplôme. L'amie de l'actrice, Debbie Reynolds, l'a suppliée de chercher Sean, mais elle le lui a interdit.

Moorehead a dit que parler de Sean la bouleverserait encore plus. Malheureusement, l'actrice n'a jamais vu son fils jusqu'à sa mort. Moorehead est morte à l'hôpital méthodiste le 30 avril 1974. Elle avait 73 ans.

Annonces

Elizabeth Montgomery, Agnes Moorhead, et Dick York, vers les années 1960. | Photo : Getty Images

LE CONTENU DE SON TESTAMENT

Dans son testament, l'actrice a demandé qu'aucun service commémoratif ou funéraire ne soit organisé en son honneur, et ses proches ont respecté ses souhaits. En outre, le document écrit révèle que Moorehead n'a rien laissé à Sean.

Annonces

Elle a dit être célibataire et n'avoir aucun enfant, biologique ou adoptif, vivant ou mort. Elle a légué sa fortune à quelques personnes qui l'ont servie, à des organisations chrétiennes et à un programme de bourses d'études.

À ce jour, l'héritage de Moorehead perdure et on se souvient d'elle pour ses grandes œuvres. D'un autre côté, on a peu ou pas entendu parler de Sean. 

Lire aussi : La relation entre Jamie Lee Curtis et son père Tony était "tumultueuse" - Elle a grandi avec un beau-père "strict"

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces