Shutterstock
La source: Shutterstock

Un homme pauvre qui vit dans une voiture abandonnée ramasse des poupées cassées, un jour une jeune fille s'approche de lui : histoire du jour

Sedera Raliniainjanahary
30 avr. 2022
22:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Une petite fille nommée Tina a décidé d'approcher un pauvre homme âgé, puis a découvert des poupées cassées à l'arrière de sa voiture. Effrayée, elle a couru à la maison pour le dire à sa mère, mais elle a découvert que celle-ci connaissait en fait l’homme.

Annonces

Tina était une petite fille de 10 ans qui se promenait souvent dans le quartier avec ses amies. Un matin, elles ont décidé d’aller dans une rue où elles n'avaient jamais joué auparavant. Un endroit situé près de la maison de Tina. 

En marchant dans la rue, les petites filles ont vu un vieux sans-abri sortir d'une voiture abandonnée. L'une d’entre elles a soudain chuchoté : "Ma mère m'a mise en garde contre lui. Elle a dit que c'était un homme mauvais qui vivait dans cette voiture abandonnée. Personne ne l'aime, et tout le monde reste à l'écart parce qu'ils savent qu'il est mauvais." 

Comme l'homme marchait vers elles, tous les enfants ont décidé de s'enfuir, sauf Tina. Elle a attendu que l'homme s'approche pour voir ce qu'il allait faire. Quand il est arrivé près d’elle, il lui a donné une pomme. "Merci", a-t-elle dit timidement. 

Annonces

Tina voulait apprendre à connaître le sans-abri que tout le monde jugeait mauvais. | Source : Shutterstock

"Attends ici", a dit l’homme âgé en retournant vers sa voiture. Tina s'est rapprochée de l'endroit où il se trouvait jusqu'à ce qu'elle voit le rideau tombé de la porte arrière. L'arrière de sa voiture était en fait rempli de vieilles poupées cassées. 

Annonces

Effrayée, elle s'est enfuie. L'homme a essayé de courir après elle, mais elle s'est dépêchée de rentrer et a fermé la porte. "Qu'est-ce qui ne va pas, Tina ?", a demandé sa mère dès qu'elle a claqué la porte. 

"Le sans-abri de l'autre rue me courait après", a-t-elle dit, essayant toujours de reprendre son souffle. 

Sa mère, Patricia, était furieuse. Elle est sortie de la maison et a crié sur l'homme depuis l'autre côté de la rue. "Arrêtez d'effrayer ma fille. Ne vous approchez pas d’elle !", lui a-t-elle dit. 

Patricia a crié sur le sans-abri pour avoir effrayé sa fille. | Source : Pexels

Annonces

Le lendemain, Tina est sortie se promener avec ses amies. Avant de partir, elle a remarqué une jolie poupée sur le pas de leur porte. Elle était peinte et portait de beaux vêtements cousus à la main. 

"Où as-tu trouvé ça ?", lui a demandé Patricia, surprise. 

"Je viens de la trouver sur le pas de notre porte", a dit Tina à sa mère, qui s'est précipitée à l'étage pour prendre quelque chose. Quelques minutes plus tard, elle est redescendue avec une poupée similaire. 

"Viens", a dit Patricia à sa fille en lui prenant la main avant de l'accompagner dehors. Tina a été surprise lorsque sa mère l’a amenée jusqu’à la voiture abandonnée dans laquelle vivait le sans-abri. "C'est vous qui avez fait ça, non ?", lui a demandé Patricia, en lui montrant les poupées. 

Annonces

Le sans-abri a hoché la tête. "Oui, je les ai faits", a-t-il admis.

L'homme a admis avoir fabriqué les poupées de Patricia et Tina. | Source : Pexels

Patricia a souri en s'excusant. "S'il vous plaît, dînez avec nous à la maison", a-t-elle dit en invitant l'homme. Il a presque refusé, mais la maman de Tina a insisté. 

Annonces

"Je suis désolée de ne pas vous avoir reconnu tout de suite", s’est excusée Patricia après avoir mis la nourriture sur leur table. "C'est vous qui apportiez des poupées à l'orphelinat où j'ai grandi", a-t-elle dit à l'homme. 

"J'y apporte encore des poupées jusqu'à aujourd'hui. Je trouve encore de vieilles poupées cassées à réparer et à peindre, et j'en fais don à des orphelinats. Parfois, les magasins de jouets qui ont des poupées endommagées me permettent de prendre les poupées qu'ils sont sur le point de jeter", a partagé l'homme, qui s'est présenté comme Patrick. Il a ensuite pris la poupée que la mère de Tina gardait sur le comptoir. 

"Je me souviens de cette poupée. C'est l'une des meilleures que j'aie jamais faite. Vous étiez la petite fille qui m'a offert un sandwich près de la clôture de l'orphelinat, non ? Et puis je vous ai donné cette poupée", s'est-il souvenu. 

Annonces

Patricia a préparé un dîner pour sa famille et Patrick. | Source : Pexels

"C'est la seule poupée que j'ai jamais eue, et bien sûr, c'est mon jouet préféré. Je ne pouvais pas m'en séparer, alors je l'ai toujours gardée avec moi", a dit Patricia, les larmes aux yeux. "C'est mon compagnon depuis lors." 

Annonces

Lorsque Adam, le père de Tina, est arrivé, sa femme lui a raconté l'histoire du sans-abri. Il a été immédiatement impressionné par la gentillesse de Patrick et sa volonté de rendre les enfants des orphelinats heureux. Il lui a donc proposé de créer une petite entreprise. 

"Voulez-vous lancer un atelier de réparation de jouets ? Je serais heureux de vous aider à le monter et de vous donner le capital nécessaire pour le démarrer", a proposé Adam. 

Patrick était ravi. C'était la première fois que quelqu'un lui proposait de l'aider à prendre un nouveau départ. Bien qu'il ait honte, il a accepté l'offre et a promis de continuer à faire des dons aux orphelinats. 

Annonces

Patrick a monté son propre atelier de jouets avec l'aide de Patricia et Adam. | Source : Pexels

Adam a loué un petit atelier pour Patrick à proximité et lui a donné de l'argent pour acheter des outils et du matériel. Il a vécu dans l'atelier jusqu'à ce qu'il parvienne à gagner assez d'argent pour louer une petite chambre. 

Annonces

Des parents de toute la ville se rendaient dans son atelier pour faire réparer les jouets de leurs enfants. Il vendait aussi des poupées qu'il réparait, et les petites filles les adoraient. Finalement, il a pu louer l'atelier lui-même et vivre une vie plus confortable. 

Patrick était très reconnaissant envers Patricia, Adam et Tina. Ils sont restés proches au fil des ans, et la famille l'invitait à des occasions spéciales. 

Tina a également appris à ses amis à ne pas juger rapidement, car Patrick s'est avéré être un homme gentil et généreux. Finalement, elles ont toutes rendu visite à Patrick dans sa boutique et lui ont parlé des jouets et de sa passion pour la conception et la réparation. 

Annonces

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Nous ne devrions pas être prompts à juger. Les enfants de la ville ont rapidement jugé l'homme sans-abri à cause de ce qu'ils ont entendu à son sujet. Mais il s'est avéré être un homme gentil et généreux qui aimait répandre le bonheur aux enfants dans les orphelinats. 
  • Votre gentillesse vous reviendra toujours d'une manière inattendue. Après avoir réalisé que Patrick était celui qui lui avait offert la poupée qu'elle chérissait, Patricia a voulu lui rendre la pareille, et son mari l'a aidée à y parvenir.

Partagez cette histoire avec vos proches. Elle pourrait les inspirer et illuminer leur journée. 

Annonces

Cette histoire est inspirée par l'histoire d'un de nos lecteurs et écrite par un rédacteur professionnel. Toute ressemblance avec de véritables noms ou lieux est une pure coïncidence. Toutes les images sont utilisées uniquement à des fins d'illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, envoyez-nous un mail à info@amomama.com.

Lire aussi : Une fille achète une poupée de chiffon à une femme âgée dans la rue, sa mère la met presque à la porte pour cela - Histoire du jour

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News

Annonces