youtube.com/The Doctors
La source: youtube.com/The Doctors

Une mère provoque l'accouchement deux semaines plus tôt pour que le père puisse tenir sa fille nouveau-née avant de mourir

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Dans le dernier chapitre de son histoire d'amour avec un homme bon, une femme a choisi de provoquer l'accouchement deux semaines plus tôt pour que son mari, le père de son enfant, puisse rencontrer et tenir sa fille avant de mourir.

Annonces

Mark Aulger n'avait plus beaucoup de temps à vivre. Il le savait, tout comme sa femme, Diane Aulger, et c'est la raison pour laquelle ils ont tous deux décidé qu'ils ne pouvaient pas attendre l'accouchement qui devait avoir lieu deux semaines plus tard.

Le fier père n'avait plus que quelques jours à vivre et il voulait désespérément rencontrer son enfant. Diane a donc décidé de provoquer l’accouchement.

Le 18 janvier 2012, Mark a rencontré et tenu sa fille, nommée Savannah. Lorsque le bébé a été placé dans ses bras, le fier père n'a pu empêcher les larmes de couler sur son visage.

Son enfant venait de voir le jour, mais lui il était sur le point de partir, alors il "avait l'air très triste", selon Diane. Mark est décédé cinq jours plus tard des suites de complications pulmonaires provoquées par son traitement contre le cancer.

Annonces

Le père a été diagnostiqué d'un cancer du côlon en avril 2011, et pour combattre la maladie, il a subi une opération et six mois de chimiothérapie par précaution.

Les tests de suivi n'ayant révélé aucun signe de cancer, tout le monde pensait que le traitement avait réussi, mais la vie avait d'autres plans. En novembre 2011, Mark a commencé à avoir des difficultés à respirer, et le 3 janvier 2012, il a dû se rendre aux urgences.

Annonces

Selon Diane, il n'a pas techniquement perdu la bataille contre le cancer, mais la chimiothérapie qu'il avait reçue avait fait des ravages.

Un mourant rencontre sa fille qui est née deux semaines plus tôt que le terme. | Photo : youtube.com/The Doctors

Annonces

Elle a entraîné une fibrose pulmonaire, qui se traduit par des cicatrices et un épaississement des poumons. Malgré cela, les Aulger gardent espoir. Diane Aulger, qui vivait à l'époque à The Colony, à environ 40 km au nord de Dallas, raconte :

"Il pensait qu'il rentrerait à la maison dans quelques jours avec une bouteille d'oxygène".

Un mourant rencontre sa fille qui est née deux semaines plus tôt que le terme. | Photo : youtube.com/The Doctors

Annonces

Leurs espoirs ont été anéantis le 16 janvier 2012 lorsque le médecin a révélé la situation difficile de Mark : Mark ne s'en sortirait pas, et il ne lui restait que cinq ou six jours à vivre.

Le bébé était censé arriver le 29 janvier 2012, mais Mark a dit qu'il aimerait voir l'enfant. Aussi, lorsque le médecin suggère d'accélérer l'accouchement, Diane est tout à fait d'accord - après tout, elle présente déjà certains symptômes avant l'accouchement.

Commentaire d'un utilisateur sur la vidéo d'un homme mourant qui a rencontré sa fille née deux semaines avant le terme. | Photo : youtube.com/The Doctors

Annonces

Ils ont programmé la naissance pour le 18 janvier 2012, et le personnel de l'hôpital les a aidés à créer de l'intimité en s'arrangeant pour qu'ils partagent un grand espace où la famille pourrait être avec lui.

Mark a tenu sa fille dans ses bras pendant près d'une heure lorsque le bébé est né. Dans les jours qui ont suivi, l'homme sur le déclin était si fatigué qu'il n'a pu la tenir que pendant une minute environ et seulement deux fois. Le 21 janvier 2012, il est tombé dans le coma, même s'il semblait encore conscient. Sa femme a dit :

"Si elle pleurait, il secouait la tête et gémissait. Je l'ai mise sur lui quand il était dans le coma à quelques reprises et sa main bougeait vers elle."

Annonces

Commentaire d'un utilisateur sur la vidéo d'un homme mourant qui a rencontré sa fille née deux semaines avant le terme. | Photo : youtube.com/The Doctors

Deux jours plus tard, il est mort entouré de sa famille.  Outre Savannah, Diane partage deux autres enfants, âgés de 10 et 7 ans, avec feu Mark. Elle a également deux autres adolescents. Mark est décédé en 2012, mais la famille a gardé des souvenirs de lui en parlant de lui.

Nous vous proposons également de découvrir l'histoire de cette femme qui, mourante, fait le vœux de ne pas décéder jusqu'à ce qu'elle rencontre sa petite-fille.

Annonces