Getty Images
La source: Getty Images

Pascal Duquenne est porteur de Trisomie 21. Son père l'a délaissé, mais sa mère lui a permis de devenir acteur

Eteme Severine Celestine
13 mai 2022
14:00
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Pascal Duquenne est un acteur célèbre, qui a la particularité d’être atteint du syndrome de Down. Malgré ses problèmes de santé et les nombreuses difficultés qu’il a endurées, il a réussi à réaliser son rêve de devenir un acteur mondialement connu.

Annonces

En 1996, Pascal Duquenne a remporté le prix d’interprétation au Festival de Cannes, pour sa prestation dans le film "Le Huitième Jour". Il a ensuite enchaîné les rôles et les récompenses, et pourtant, il a dû beaucoup batailler pour en arriver là.

Il doit indiscutablement son succès à sa maman, qui l’a toujours soutenu dans ses combats. On ne peut malheureusement pas dire la même chose de son père, qui l’a abandonné à cause de son handicap quand il n’avait que 2 ans.

Il a commencé a exprimé ses talents d’acteur très tôt, à la maternelle. Déterminé à réaliser son rêve, il a poursuivi ses efforts malgré les nombreuses embûches sur son chemin.

Annonces

Pascal Duquenne a réussi à changer le regard de la société sur les personnes atteintes de trisomie 21, dont il est désormais le porte-parole.

Découvrez son histoire et l’impact qu’a eu sa maman dans la poursuite de son rêve.

Le président de Magritte, Pascal Duquenne, pose à son arrivée à la 10e édition de la cérémonie de remise des prix du film francophone "Magritte du Cinéma" à Bruxelles le 1er février 2020. І Source : Getty Images

Annonces

DIAGNOSTIC EFFRAYANT ET LA DISPARITION DE SON PÈRE

La vie de Pascal Duquenne est particulière depuis son premier jour sur terre. Le comédien est né le 8 août 1970 à Vilvoorde dans l’ascenseur d'une clinique. Huit semaines après sa naissance, les médecins lui ont diagnostiqué la trisomie 21.

Face à cette situation qu’il jugeait insupportable, le père biologique de Pascal a quitté le foyer, l’abandonnant quand il n’avait que 2 ans.

Les 10 premières années de la vie de Pascal ont été assez compliquées dans ce sens où il a passé 25 séjours en clinique afin de résoudre ses problèmes d’expression et de respiration.

Annonces

Pour amuser ses camarades et se faire apprécier par ces derniers, Pascal faisait le clown en classe. Sa stratégie a très bien fonctionné dans la mesure où ses copains l’adoraient.

Pascal Duquenne travaillant sur un ordinateur.І Source : Getty Images

Annonces

À l’âge de 7 ans, le jeune garçon intègre "La Clairière", une école spécialisée pour enfants à besoins spéciaux. En 1985, il intègre la troupe de théâtre du centre Créahm (Créativité Handicapés Mentaux) fondé par Luc Boulangé.

Par la suite, en compagnie d’autres comédiens trisomiques, Pascal a effectué une tournée en Europe avec des productions comme "Ceci n’est pas du cirque" et "Watcha ! love you". Il a trouvé dans cette activité une manière de s’épanouir et de s’accepter tel qu’il est. À partir de ce moment, il savait déjà ce qu’il souhaitait faire comme métier.

SON RÊVE DE DEVENIR ACTEUR ET L’AIDE DE SA MAMAN

Annonces

Très jeune et malgré son handicap, Pascal Duquenne n’avait plus de doute sur son futur métier : devenir acteur. Continuant sur sa lancée artistique, il a multiplié les rôles dont les plus marquants (à ses débuts) sont dans "Toto le héros" en 1991 et "Le Huitième Jour" en 1996, tous écrits par Jaco Van Dormael.

La suite de sa carrière a été semée d’embûches. Il ne serait jamais arrivé à réaliser son rêve sans le soutien de sa maman.

Pascal Duquenne courant avec la flamme Olympique en 2004. І Source : Getty Images

Annonces

En 1995, Pascal multiplie les activités artistiques. Il réalise des monotypes qu’il expose en Europe. En parallèle, il fait du rap et joue de la batterie avec le groupe rock "The Choolers". Il interprète également des solos de danse d’expression corporelle.

Très ambitieux, Pascal et ses amis ne sont pas satisfaits, et visent encore plus haut.

La même année, sa famille et lui ont beaucoup voyagé dans le but de trouver le projet idéal. Toutes leurs tentatives ont été vaines ; ils ont donc pris la décision de créer ce projet eux-mêmes. Pascal et ses copains souhaitaient cohabiter dans un appartement, mais compte tenu de leur handicap, ce n’était pas gagné.

Annonces

En l’an 2000, sa maman et ses proches ont finalement trouvé un immeuble de 6 appartements correspondant aux besoins de Pascal et ses amis.

Improvisation lors de la cérémonie de remise de la médaille du mérite ; le prix est allé à Pascal Duquenne. І Source : Getty Images

Annonces

Le projet est devenu une réussite totale et s’est transformé en association : "Le 8ème jour". Plusieurs familles ayant des enfants trisomiques se sont senties concernées et se sont tournées vers l’association.

Cette dernière a collecté beaucoup de fonds qui lui ont permis d’acheter plusieurs autres immeubles pour accueillir les personnes à besoins spécifiques.

 Par la suite, il a été plus facile pour Pascal d’exprimer son talent et de poursuivre sa carrière artistique.

SON SUCCÈS DANS LES FILMS ET LES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION

Si l’on ne doit retenir qu’un seul rôle dans la carrière de Pascal Duquenne, c’est bien celui du film" Le huitième jour". Il y incarne George, un jeune orphelin trisomique qui se lie d’amitié avec un cadre d’entreprise, déboussolé par le départ de son épouse.

Annonces

Cette prestation a permis au public de découvrir le jeune acteur, d’autant plus qu’il est atteint du même handicap que son personnage.

Ce film a cartonné au cinéma, et a valu à Pascal (ex-aequo avec Daniel Auteuil) le prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes en 1996.

À partir des années 2000, le jeune acteur a enchaîné les rôles : "Commissaire Moulin" (il a joué dans un épisode de cette série en 2004), "Lumière et compagnie" (2006), "The Room" (2006) ou encore "Mister Nobody" (2010).

Pascal Duquenne et Daniel Auteuil lors du 49e Festival de Cannes. І Source : Getty Images

Annonces

En novembre 2001, Pascal a reçu en présence de Bernadette Chirac à Paris, la médaille de Chevalier de l’Ordre du Mérite. En novembre 2004, il a été fait Commandeur de la Couronne par le roi Albert II.

Content de son accomplissement, Pascal est surtout fier d’avoir contribué à changer le regard qu’a le public sur son handicap. Il a ainsi pu démontrer aux trisomiques, qu’ils peuvent réaliser leurs rêves malgré leur handicap. Outre le cinéma, Pascal Duquenne a d’autres passions : la natation, le football et la peinture.

Il a réussi à réaliser un autre rêve qui lui tenait à cœur : tomber amoureux. Il y a plusieurs années, il a rencontré celle qui fait chavirer son cœur : une certaine Christine. Ils ont fait connaissance à la Clairière, un institut spécialisé à Bruxelles.

Annonces

Christine est également trisomique, et elle partage de nombreux centres d’intérêts avec le célèbre comédien.

Avec de la volonté et quand on est entouré des bonnes personnes, on peut réaliser ses rêves.

Lire aussi : "Quelle ressemblance" : Sean, 21 ans, fils de Pascal Obispo, obtient une étonnante famille recomposée après le divorce de ses parents

Pour plus d’actualités, abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces

Les informations délivrées dans cet article ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical professionnel. Tout le contenu, y compris le texte et les images contenues sur, ou disponibles à travers ce AmoMama.fr sont fournis à titre informatif. Le AmoMama.fr ne saurait être tenu responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations à la suite de la lecture de cet article. Avant de commencer un traitement quelconque, veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé.