logo
youtube.com/RFM France
La source: youtube.com/RFM France

Le jeune Booder a été ridiculisé et n'aurait pas dû survivre - À 43 ans, il élève avec bonheur son fils de 11 ans en le cachant

Jacques Ronny
21 juin 2022
18:00
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Il y a des années de cela, Booder s’est retrouvé entre la vie et la mort, à cause d’une maladie dont il était atteint. Aujourd’hui, il est un homme épanoui.

Annonces

Booder a toujours été bien entouré dans sa vie. Ses parents se sont d’ailleurs battus pour sa vie, à une époque. Ce qui en valait la peine, puisqu’aujourd’hui l’humoriste est heureux comme jamais, tout en ayant la chance d’être père.

ENFANCE DIFFICILE - SOUTIEN PARENTAL

Comme la plupart des célébrités, Booder a lui aussi connu des moments difficiles au cours de son existence. Il a même failli perdre la vie lorsqu’il était enfant, à cause d’une bronchiolite infantile et d’un asthme “très prononcé” l’empêchant de respirer.

Annonces

Le célèbre humoriste s’est d’ailleurs confié sur cette période dans une interview accordée à “50’ Inside”, en février 2022.

"Quand le docteur du village, qui était aussi électricien et mécanicien, m'a vu, il a dit à ma maman que ce gamin ne passerait pas l'hiver",

a-t-il dit face à Nikos Aliagas, avant de déclarer :

"Je vis ma deuxième vie. Je ne devais pas être là, mais je suis là".

Annonces

Si Booder s’est en effet bien sorti, c’est surtout grâce à ses parents car bien que le médecin ait prédit le pire, ces derniers n’ont jamais abandonné. Au lieu de cela, ils ont décidé de se battre pour la survie de leur enfant, en l’emmenant à l’hôpital à Necker situé à Paris.

Le comédien franco-marocain a d’ailleurs beaucoup d’admiration envers son père et sa mère, pour ce qu’ils ont fait à l’époque, en les qualifiant même de “héros”. De plus, ils sont pour lui des parents exemplaires.

"Ils ont fait de moi ce que je suis aujourd'hui. Une éducation parfaite pour moi, la tolérance, le vivre-ensemble et être toujours dans le côté positif ",

Annonces

a-t-il confié avec émotion.

Annonces

Aujourd’hui, Booder est en pleine forme, ayant également une belle carrière en tant qu’humoriste et comédien à son actif, et ce, malgré son physique un peu singulier.

BORDER SE MOQUE DE LUI-MÊME

Depuis le début de sa carrière, Booder a toujours attendri ses nombreux fans avec ses mimiques, sa bienveillance et sa grande autodérision. Et il faut dire qu’il est très doué dans le domaine humoristique.

Annonces

En plus de cela, son physique atypique, dû à une maladie génétique, l’aide beaucoup. Il l’utilise même comme avantage, bien que parfois les gens le ridiculisent pour cela.

"Les mecs bourrés me prennent pour un pélican, les bébés pour de la pâte à modeler",

confiait-il dans les colonnes du Parisien en 2019, s’estimant même être “le représentant des moches en France”.

Annonces

Malgré cela, le comédien est fier de ce qu’il est. Après tout, il a toujours considéré sa différence comme son “outil de travail”. Et puis, il n’a jamais eu de complexe.

“Avec les filles ça va aussi, j'ai toujours réussi à me faire accepter tel que je suis. Je ne veux pas faire peur aux enfants, je veux les faire rire",

confiait-il dans les colonnes de Libération en 2011.

Annonces

Néanmoins, ce n’est pas parce qu’il s'accepte que Booder s’amuse pour autant des dires des gens. Dans la même interview, l’humoriste a expliqué sa souffrance d’être comparé avec le handicap de Jamel.

Ainsi, il a dit :

"Je n'ai rien à voir avec Jamel", avant d’ajouter avec un peu d’humour "mais bon c'est toujours mieux que d'être comparé à Casimir".

VIE PERSONNELLE ET FAMILIALE

Bien que Boder ait connu un vrai succès dans le monde du show-business, il a toujours été très discret concernant sa vie privée.

Annonces
Annonces

Cependant, il y a des moments où le comédien fait parfois exception, comme le jour où il s'est confié sur son enfant.

Peu de gens le savent sans doute mais le célèbre humoriste a un fils âgé de 11 ans, pour qui il a eu très peur après sa naissance. En fait, ce qu’il craignait à l’époque, était la santé du petit.

"Je me suis concentré sur lui, surtout qu'il a eu des bronchites à répétition. À l'époque, j'ai vu ma vie défiler, persuadé qu'il passerait, comme moi, son enfance avec des problèmes pulmonaires",

avait-il déclaré dans son interview.

Annonces

Heureusement, le petit se porte bien aujourd’hui et ne souffre d’aucune maladie. Booder souhaite seulement le protéger de toute médiatisation, même si à un moment donné, il l’a déjà mis en scène dans deux vidéos sur les réseaux sociaux, sans dévoiler son visage.

Cependant, concernant sa vie amoureuse, l’acteur de “Beur sur la ville” a toujours été très réservé.

"C'est mon jardin secret. Je ne veux pas non plus donner de détail sur ma vie amoureuse. Je suis assez pudique en fait. En dehors de la scène, je ne suis pas Booder le comique",

déclarait-il dans les colonnes du magazine Public en 2020.

Annonces
Annonces

Bien que l’humoriste de 43 ans soit alors très avare de confidences, cela ne l’empêche toutefois pas de raconter certains détails de sa vie, même s’il a ses raisons, comme il l’a confié un jour dans Morandini Live.

“J'ai voulu raconter ma vie parce que d'autres la racontent à ma place sur les moteurs de recherche. On me prête des maladies bizarres”,

avait-il révélé avant de raconter :

“Quand on tape “Booder” sur Google par exemple, on trouve : “Booder maladie”. Je ne suis pas malade, je suis en pleine forme, tout va bien !”

Annonces

Si le natif de Bouârfa a fait cette déclaration, c’est sans doute parce que de nombreux sites assurent qu’il est atteint de la maladie appelée Maroteaux-Lamy.

Pourtant, c’est faux ! Booder avait d’ailleurs vécu des moments désagréables à cause de ces fausses informations.

“C'est faux. Ça me fait rire… Ça me faisait rire. Ça a commencé à moins me faire rire quand j'ai rencontré des parents qui avaient des enfants qui étaient vraiment touchés par cette maladie-là. Ils me demandaient : ‘Booder, comment tu as fait pour surmonter cette maladie ?’ C’est très compliqué de parler avec des parents en détresse (...)”,

a-t-il confié dans le programme.

Annonces

Ayant eu assez de cette situation, Booder veut maintenant que tout cela se termine une fois pour toutes. Espérons-le.

Lire aussi : Jamel Debbouze : la tragédie qui lui a coûté sa main, le procès pour le décès de son ami, le déni de son handicap

Abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces
info

Les informations délivrées dans cet article ne peuvent en aucun cas se substituer à un avis, diagnostic ou traitement médical professionnel. Tout le contenu, y compris le texte et les images contenues sur, ou disponibles à travers ce AmoMama.fr sont fournis à titre informatif. Le AmoMama.fr ne saurait être tenu responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations à la suite de la lecture de cet article. Avant de commencer un traitement quelconque, veuillez consulter votre fournisseur de soins de santé.