logo
Une pile de vêtements sur le trottoir. | Source : Shutterstock
Une pile de vêtements sur le trottoir. | Source : Shutterstock

Un riche homme d'affaires met son fils à la porte, sans savoir qu'il deviendra un jour son patron - Histoire du jour

José Augustin
04 juil. 2023
12:00

Lorsque les parents de Christopher ont appris qu'il rêvait de faire un stage dans le secteur de la mode, ils se sont opposés à sa décision. Ils ont essayé de l'en dissuader et l'ont finalement mis à la porte, sans se douter que les rôles seraient inversés des années plus tard.

Annonces

La mère de Christopher, Mme Davis, rayonnait en vérifiant les lettres d'acceptation des universités qui étaient arrivées pour son fils. Outre Dartmouth et Georgetown, Christopher avait également été accepté à Stanford.

Mme Davis ne put s'empêcher d'appeler son mari avec enthousiasme, et les parents se précipitèrent dans la chambre de leur fils pour lui annoncer la nouvelle. "Mon fils ! Tu es admis à Stanford ! Tu as réussi !", s'exclama sa mère.

"Mon fils ! Un homme de Stanford ! Je suis si fier de toi !", sourit son père stoïque en le serrant fort dans ses bras.

"Attendez !" Christopher essaya de s'interposer, mais ils ne l'écoutaient pas. Il aurait dû se douter que quelque chose n'allait pas quand ses parents, qui n'étaient pas les personnes les plus affectueuses ou les plus émotives du monde, ont fait irruption dans sa chambre avec des sourires.

"Appelons tes grands-parents ! Ils vont être ravis ! Oh ! et organisons une fête !", continua Mme Davis en rejoignant son mari et son fils.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

"Arrête, maman !" Christopher a craqué. "S'il te plaît, arrête !"

"Qu'est-ce qui ne va pas, mon fils ?" Mme Davis fronça les sourcils et s'éloigna.

"Vous avez tout faux!", hurla Christopher en s'éloignant de son père. "JE N'IRAI PAS A STANFORD !"

"Mais mon fils, Stanford est l'université de notre famille. On doit tous y aller", ajouta son père tandis que sa mère acquiesce.

"Non, arrêtez ! Arrêtez de faire comme si je n'étais pas là ! Je n'irai pas à Stanford ni dans aucune de ces facs stupides ! D'accord ?"

"Chris !", prévient sa mère.

"Non, maman, laisse-moi parler. J'ai essayé de te le dire, mais tu m'as fait taire", poursuit Christopher en attrapant les papiers posés sur son lit. "Je vais à New York. J'ai obtenu un stage dans le secteur de la mode."

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

Le visage de M. Davis se ferma et les yeux de Mme Davis s'écarquillèrent d'horreur. "La mode ?! Tu as perdu la tête, mon garçon !", se mit à tousser son père, tandis que Mme Davis fixait son fils tout en tapotant le dos de son mari.

"Papa, voyons, tu vends des vêtements ! Toi au moins tu devrais me comprendre !" Christopher tenta de leur expliquer ses rêves, mais ses parents firent la sourde oreille.

"Eh bien, je ne fabrique pas de vêtements, fiston ! Je ne les conçois même pas ! Je suis propriétaire de l'entreprise. Je ne vais pas dépenser mon argent pour ton rêve stupide ! Tu viens de prouver que nous étions des parents ratés ! Tu dois partir ! Tu ne vaux rien pour moi !", dit-il en s'éloignant.

Christopher a regardé sa mère et lui a pris les mains. "Maman, c'est mon rêve. J'ai besoin de ton aide pour convaincre papa", l'a-t-il supplié.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

Mais sa mère retira sa main et secoua la tête. "Notre rêve pour toi était Stanford, mon fils. Désolé, mais tu dois quitter cette maison"

Ces mots ont blessé Christopher, et il pouvait entendre les pleurs de sa mère depuis sa chambre. Mais il n'allait pas renoncer à ses rêves. Il fit donc ses bagages, appela son ami Johnny et partit.

Christopher avait décidé qu'il s'envolerait pour New York avec Johnny une fois qu'il aurait obtenu son diplôme de fin d'études secondaires. Et c'est ce qu'il a fait.

Les parents de Johnny l'ont recueilli après l'avoir mis à la porte. Quelques mois plus tard, après avoir obtenu leur diplôme de fin d'études secondaires, ils se sont envolés pour New York.

Johnny étudiait à l'université de New York tout en travaillant dans la société de courtage de son oncle, et Christopher recevait une petite allocation pour son stage dans la mode, mais travaillait la nuit dans un marché ouvert 24 heures sur 24 pour payer le reste de ses factures.

Christopher n'avait pas eu de nouvelles de ses parents depuis le jour où ils l'avaient mis à la porte. En fait, ils ne sont même pas venus à la cérémonie de remise des diplômes ni à l'aéroport.

Annonces
À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Depuis qu'il avait quitté la maison, les choses étaient devenues difficiles pour lui, et ce n'est qu'après son arrivée à New York qu'il s'est rendu compte que le chemin vers ses rêves n'allait pas être de tout repos.

Il y avait un projet final pour son stage, une chance de présenter une petite ligne à de grandes maisons de couture, mais les matériaux et les tissus étaient coûteux, et Christopher s'est rendu compte qu'il n'avait pas les moyens de concrétiser sa vision. Il a donc appelé son père pour lui demander de l'aide.

"Qu'est-ce que tu veux ?", demanda M. Davis avec colère en répondant au téléphone. L'homme n'a même pas pris la peine de demander à son fils comment il allait.

Annonces

"Hé, papa", a dit timidement Christopher "J'ai besoin de ton aide. En fait, il y a une grande opportunité qui se présente à moi."

"Pourquoi ? Pour choisir des couleurs ?", a dit son père d'un ton sarcastique.

"Non, ce n'est pas ça", a expliqué Christopher, qui a précisé qu'il obtiendrait un emploi immédiatement si son projet de stage leur plaisait, et qu'ils financeraient également ses futures études.

Mais M. Davis ne voulait pas lâcher prise. "Alors pourquoi me dis-tu cela ?", ricana-t-il, et Christopher pouvait imaginer son père roulant des yeux.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

"J'ai besoin d'argent", a dit Christopher, en allant droit au but. Il était gêné mais n'avait pas le choix. "Et ce ne sera pas une aumône. Je te rembourserai. Le fait est que je ne peux pas laisser passer cette chance. Cela pourrait m'aider pour la vie."

Annonces

"Tu es un adulte maintenant, et tu fais tes propres choix. Fais avec. Tu aurais dû aller à Stanford", a dit son père sans ménagement et raccrocha.

Christopher n'avait pas pleuré il y a quelques mois lorsque ses parents l'avaient mis à la porte, mais il ne pouvait plus contenir ses émotions. Il enfouit son visage dans la table devant lui et sanglota si fort que Johnny entra.

"Hé, mec, calme-toi", lui dit-il en le consolant et en prenant une chaise. Il fallut quelques minutes à Christopher pour se calmer et raconter ce qui venait de se passer.

"Pourquoi ne m'emprunterais-tu pas un peu d'argent ?", proposa Johnny, mais Christopher refusa. Il lui devait déjà la caution de leur appartement.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

"Y a-t-il une chance que tu puisses faire une pause ? Comme quand tu reportes un cours ?", suggéra Johnny. Il remarqua que Christopher avait l'air incertain. "Ecoute, tu pourrais leur demander, et puis j'ai une place dans le cabinet de mon oncle. Tu pourrais prendre ce boulot, gagner assez d'argent et finir ton stage."

Christopher n'a jamais voulu travailler dans un bureau. Il aspirait à devenir créateur de mode. Mais Johnny lui a expliqué que s'il travaillait bien, l'entreprise de son oncle paierait ses études.

Christopher a toujours été doué pour les chiffres, et comme l'argent était rare, il a accepté l'offre. "Je pense que ça va marcher", dit-il en hochant la tête nerveusement.

"Courage, mon gars !" Johnny l'encouragea et Christopher acquiesça, se disant qu'il gagnerait sa vie tout seul. Il n'avait pas besoin de l'aide de son père.

Dix ans plus tard, les choses ont changé. M. Davis ne pouvait se résoudre à regarder les papiers qui s'empilaient sur son bureau. Il devait prendre la décision de se placer sous la protection du chapitre 13 ou de vendre sa société.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

M. Davis pouvait essayer de repartir à zéro, mais il ne voulait pas d'une nouvelle défaite. Il a échoué lamentablement en tant que père lorsque Christopher a refusé de rejoindre Stanford pour étudier la mode.

"Je vais tirer à pile ou face ! Laissons le destin choisir", pensa le vieil homme qui hocha la tête, jetant les papiers sur son bureau avec frustration. C'est alors que sa secrétaire fait irruption dans son bureau.

"M. Davis, j'ai trouvé quelque chose !", dit-elle en posant un document sur son bureau, pointant du doigt un nom dans les papiers.

Les yeux de M. Davis se sont écarquillés de stupeur. "C'est... Mais c'est impossible", marmonna-t-il en lisant la suite. Richard ne pouvait pas croire que le nom de son fils figurait parmi les profils d'acheteurs.

"J'ai passé quelques coups de fil et je l'ai confirmé, monsieur. C'est peut-être un signe de l'univers", dit-elle. "Il a une excellente réputation. Il a travaillé pour une société de courtage et a gravi les échelons plus rapidement que la plupart des gens. Il a également racheté d'autres entreprises en difficulté et s'est développé dans les vêtements, les accessoires et bien plus encore. Je pense que cela vaut la peine d'essayer."

Annonces
À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Richard sourit et laissa même échapper un petit rire. Son fils était un véritable homme d'affaires, pas un designer raté qui se nourrissait de ramen dans un studio insalubre. Il décida de vendre l'entreprise à son fils.

Quelques jours plus tard, Richard est entré dans la salle de conférence de son entreprise avec un large sourire. Il serre la main de tout le monde avec assurance et sourit à son fils.

Christopher est assis, entouré de ses avocats. Les négociations ont déjà eu lieu et il ne restait plus qu'à signer les documents. Après cela, l'entreprise lui appartiendra officiellement.

"Ne sois pas si sérieux, mon fils. Ta mère est dehors. Faisons la fête une fois que nous aurons terminé", a dit Richard à son fils, mais Christopher n'accepta pas l'invitation.

Annonces

Ses parents avaient refusé de l'aider quand il en avait le plus besoin. C'est Johnny qui l'a aidé à obtenir un emploi dans la société de courtage, et Christopher était si doué qu'il a rapidement gravi les échelons. Mais Christopher ne pouvait pas retourner à la mode ou au stage.

Après le départ de Johnny, Christopher a dû continuer à travailler dur pour subvenir à ses besoins, et ses rêves de devenir styliste se sont évanouis. Mais lorsqu'un contrat avec une entreprise de vêtements s'est présenté, il a saisi sa chance.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

L'entreprise s'est tellement développée que Christopher l'a agrandie. Il a également offert des bourses et des stages à des étudiants en mode, pansant ainsi ses blessures passées et réalisant quelque peu ses rêves.

Annonces

"Mme Pattison", a dit Christopher à la secrétaire de son père après avoir signé les papiers, ignorant son père. "M. Davis devrait quitter le bâtiment. Et oui, cela s'applique aussi à Mme Davis."

"Mais qu'est-ce que tu fais ?" Richard se leva d'un bond, furieux.

"Faites vite, s'il vous plaît, ou je serai obligé d'appeler la sécurité", dit-il à Mme Pattison, en regardant son père dans les yeux. "Je n'ai aucune envie d'aller dîner avec vous deux ! Mais oui, je veux savoir une chose... Suis-je assez digne maintenant ?"

Les yeux de M. Davis étaient rouges de colère, mais il a hoché la tête et s'est éloigné, escorté par des agents de sécurité.

Dites-nous ce que vous pensez de cette histoire et partagez-la avec vos amis. Elle pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Cette histoire est inspirée de la vie quotidienne de nos lecteurs et rédigée par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec des noms ou des lieux réels est une pure coïncidence. Toutes les images sont uniquement destinées à l'illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, veuillez l'envoyer à info@amomama.com.

Pour lire davantage d'articles, abonnez-vous à AmoMama sur Google News !

Annonces
Annonces
Articles connexes

Ce garçon n'avait que 16 ans lorsqu'il a perdu son père – 8 ans plus tard, il a révélé son homosexualité et élève aujourd'hui deux fils

21 mars 2024

Un garçon de 7 ans dit à sa mère qu'il n'est pas seul la nuit, elle installe une caméra dans sa chambre — Histoire du jour

31 mai 2024

Une caissière remarque qu'une enfant vole un gâteau et une bougie, et la laisse partir lorsqu'elle apprend qu'il s'agit de son gâteau d'anniversaire - Histoire du jour

01 juillet 2024

Un père célibataire aide une femme plus âgée à tondre sa pelouse et reçoit un appel de son avocat - Histoire du jour

17 juin 2024

Un garçon qui se moque chaque jour de sa pauvre mère trouve une note après que les urgences l'ont emportée - Histoire du jour

10 juin 2024

Une femme demande l'annulation du mariage de son fils après avoir reconnu le père de la mariée - Histoire du jour

03 juin 2024

Ma meilleure amie a demandé à acheter un vieux réfrigérateur qui appartenait à mon grand-père - Ma vie n'a plus jamais été la même quand j'ai appris sa raison

28 juin 2024

Une vieille femme sans abri dépense tout son argent pour offrir une friandise à un garçon riche - Histoire du jour

21 mars 2024

J'ai gâché l'anniversaire de la mère de mon fiancé avec le cadeau que je lui ai offert

04 avril 2024

Mon fils adolescent était extrêmement grossier avec une femme de ménage au restaurant – Je lui ai appris une précieuse leçon

20 juin 2024

Mon fils restait silencieux lorsqu'il rentrait de l'école - puis ses camarades de classe m'ont envoyé des vidéos

30 mai 2024

Le jour de son mariage, un marié apprend que sa femme a retiré le nom de sa mère de la liste des invités - Histoire du jour

07 juin 2024

J'ai acheté la meilleure robe que je pouvais me permettre, mais ma belle-mère ne m'a pas laissée la porter

26 mars 2024

3 histoires touchantes de pères célibataires qui ont dû se battre pour leurs enfants

18 avril 2024