logo
Petite fille triste assise sur le canapé. | Source : Shutterstock
Petite fille triste assise sur le canapé. | Source : Shutterstock

Notre père, veuf, nous a abandonnées, ma sœur et moi, âgée de 8 ans ; 14 ans plus tard, j'ai appris qu'ils étaient restés en contact – Histoire du jour

Kalina Raoelina
25 oct. 2023
14:00

Notre père, veuf, nous a abandonnées, ma sœur aînée et moi, ne nous laissant qu'un mot. 14 ans plus tard, j'ai découvert qu'il s'agissait d'une ruse pour se débarrasser de moi.

Annonces

Je ne me souviens plus très bien de cette époque, mais je crois que j'avais 7 ans lorsque mon père m'a annoncé la mort de ma mère. Des gens habillés en noir nous entouraient, et la photo de ma mère était placée à côté d'un cercueil.

J'étais assis avec ma sœur aînée, Aurore, en train de lécher un bonbon, indifférent au fait que la femme la plus spéciale de ma vie ne reviendrait jamais. J'étais une enfant à l'époque. Pouvez-vous vraiment me reprocher d'être aussi détendue ?

De toute façon, même sans maman, la vie n'était pas si mauvaise. Papa était là, et Aurore aussi. Elle était toujours froide avec moi, mais elle partageait ses pizzas et ses glaces avec moi, alors je ne pense pas que je puisse la qualifier de "mauvaise".

Mais je n'avais pas réalisé à l'époque que les gens pouvaient être mauvais même s'ils partageaient leur pizza et leur glace avec vous. Ils pouvaient être mauvais même s'ils disaient qu'ils vous aimaient et qu'ils s'occuperaient de vous…

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

Annonces

"Perle ! Lève-toi ! Il est parti ! Papa est parti !" Aurore est entrée en trombe dans ma chambre tôt le matin avec un mot, et j'ai froncé les sourcils.

C'était un dimanche et j'avais envie de dormir davantage. J'avais alors huit ans. C'était un an après la mort de maman. Aurore et moi avions décidé la veille de manger des crêpes au sirop d'érable pour le petit-déjeuner et une pizza pour le dîner du dimanche. Mais nous n'avons rien mangé.

"Je suis désolé de faire ça, les filles. S'il vous plaît, ne me détestez pas pour ça. Je vous aime toujours beaucoup toutes les deux, mais je ne pense pas pouvoir continuer à faire des choses comme ça. J'espère que vous me pardonnerez et que vous vivrez bien. Je suis désolé de ne pas avoir pu m'occuper de vous.

- Papa."

"Papa ne reviendra-t-il pas, Aurore ?" Mes yeux étaient humides. "Il nous a quittées aussi ? Comme maman ?"

Aurora n'était pas la meilleure des sœurs, mais elle n'était pas la pire non plus. Elle m'a doucement entourée de ses bras et m’a dit : " Écoute, Perle, nous devons avancer dans la vie. On va s'en sortir, d'accord ? Il y a autre chose que tu dois savoir..."

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Annonces

Aurore avait alors 20 ans. Oui, nous avions une différence d'âge significative. Elle était plus âgée. Elle avait vu le monde davantage, alors je lui faisais une confiance aveugle, ce que je n'aurais pas dû faire.

"Papa... Il est parti parce que…", a poursuivi Aurore. "C'était un lâche."

"Maman me manque..." ai-je dit à voix basse, en reniflant. "Est-ce que tu vas me quitter aussi, Aurore ?"

"NON !", avait dit Aurore avec assurance. "Je ne te quitterai jamais, Perle. Je ne t'aime pas, enfin, parce que tu es ennuyeuse. Mais ça ne veut pas dire que je te déteste !"

Je me souviens très bien de ce moment. J'avais ressenti une telle chaleur dans l'étreinte d'Aurore ce matin-là. C'était la première fois que je me sentais en sécurité dans les bras de quelqu'un après la mort de maman.

Mais j'avais tort. Vraiment tort. Quelques jours plus tard, j'ai été placée dans un foyer parce que nos proches ne voulaient pas s'occuper de moi, et Aurore a dû quitter la ville pour gagner sa vie.

"Je ne sais pas quand je reviendrai, Perle, mais accroche-toi... Ça va s'améliorer. Je ferai de mon mieux pour te sortir d'ici, d'accord ?"

Annonces
À des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

Deux ans ont passé. Aurore ne venait me voir qu'occasionnellement, et chaque fois qu'elle le faisait, elle était très froide avec moi. C'était comme si elle était redevenue l'ancienne version d'elle-même qui me détestait. Quelque chose en elle avait changé.

"J'ai trouvé un bon travail et je vois quelqu'un", m'a-t-elle dit un jour. "Je veux aller de l'avant... Je ne veux pas que tu m'accompagnes, alors je vais être très claire... Je ne vais pas te faire sortir d'ici, Perle. Mais il y a une famille... Qui veut t'accueillir. Je sais qu'ils peuvent te donner une meilleure vie. Je continuerai à te rendre visite, d'accord ?"

Et les Marrow n'étaient pas mauvais. Ils m'ont adoptée, m'ont donné un foyer aimant, et quand j'ai eu 21 ans et que j'ai rencontré un certain Pierre, ils l'ont accepté aussi.

Annonces

Un beau jour, un cœur mal aimé reçoit une abondance d'amour.

Lorsque Pierre et moi nous sommes mariés, nous avons invité Aurore au mariage. Elle est venue à la cérémonie, mais son visage était empreint de colère et d'une étrange aversion pour moi.

"Félicitations, Perle", a-t-elle dit en me glissant un paquet cadeau dans la main, tandis que Pierre et d'autres s'occupaient des invités. "Tu t'es trouvé un homme riche !"

"J'aime Pierre", ai-je répondu modestement. "Je pense que cela compte plus...."

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

"C'est absurde !", dit-elle avec un sourire en coin. "Tu voulais te montrer à papa et à moi, n'est-ce pas ? Tu voulais nous montrer que tu pouvais faire mieux sans nous."

Annonces

"Aurore !" Je me suis écriée, incrédule. "Tu es fâchée ? Ce que papa a fait... Je ne lui pardonnerai jamais ce qu'il a fait ! Il nous a abandonnées !"

"Qu'est-ce qu'il y a de mal à cela ? Il était mieux sans toi et il est parti. C'est bien."

C'est de cette froideur dont je parlais. C'était la vraie Aurore. Celle qui m'avait serré dans ses bras le matin où papa nous avait quittées et qui avait eu la gentillesse de me dire qu'elle me sortirait du foyer n'était qu'une façade pour me tromper.

***

Un jour, Aurore est venue me rencontrer. Pierre était encore au travail, et j'ai pensé qu'elle serait d'agréable compagnie. Même si Aurore et moi n'avons pas vécu ensemble pendant longtemps, nous nous rencontrions toujours de temps en temps.

C'était une journée froide et hivernale, et nous avons pris un café avant qu'elle ne parte. Par mégarde, elle a laissé son téléphone sur la table, et j'ai remarqué qu'il sonnait alors que j'étais dans la cuisine.

J’ai essuyé mes mains avec une serviette et j'ai décidé de répondre. Mais dès que j'ai vu l'identification de l'appelant et l'image qui s'est affichée à l'écran, j'ai eu l'impression que quelqu'un avait vidé mon corps de tout mon sang.

Annonces
À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

J'ai attrapé le coin de la table et mes yeux étaient humides. "Papa", disait l'identifiant de l'appelant. 14 ans après nous avoir quittées, c'était la première fois que je sentais sa présence dans ma vie.

Mais ce n'est pas cet appel qui m'a brisé de l'intérieur. J'ai vérifié le téléphone d'Aurore. J'ai vérifié ses messages. Heureusement, ou peut-être malheureusement, son téléphone n'était pas verrouillé.

J'ai eu très mal quand j'ai appris ce que papa avait fait. Ma sœur et lui étaient très proches. Ils se parlaient tous les jours, tous les jours, depuis 14 ans.

"Pourquoi ?" Je pleurais en faisant défiler les messages. "Pourquoi vous m'avez fait ça ?"

Annonces

C'est à ce moment-là qu'Aurore est entrée.

"Hé Perle, je crois que j'ai oublié mon téléphone... Qu'est-ce que tu fais ?" Elle m'a arraché le téléphone.

"Alors, comment va papa, Aurore ?", lui ai-je demandé sans détour. "On dirait qu'il ne nous a pas vraiment quittées ! Il m'a quittée, n'est-ce pas ?"

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Unsplash

Aurore était très pâle. "Eh bien, je n’ai rien à dire. Et si tu allais lui demander ?" Et elle est partie.

Eh bien, j'allais lui demander. Je lui demanderais pourquoi il a fait ça le lendemain. Aurore ne savait pas que je lui avais envoyé un message via son téléphone, que je lui avais demandé de venir dans un café et que j'avais effacé le message avant qu'elle ne prenne le téléphone. Le lendemain, je l'ai rencontré.

Annonces

"Bonjour, papa", ai-je dit en le rejoignant au café. "Cela fait longtemps..."

"Toi ?" Il a l'air choqué.

"Tu pensais que ce serait Aurore, n'est-ce pas ?", ai-je répondu. "C'est une longue histoire. Je veux juste savoir pourquoi tu m'as abandonnée. J'ai lu les messages d'Aurore hier soir. Je sais que vous vous êtes parlé pendant tout ce temps."

"Je ne veux pas te parler, Perle. Pour la simple et bonne raison que tu n'es pas mon enfant", dit-il, imperturbable. "Ta mère m'a trompé, et j'étais tellement en colère que je ne voulais pas de toi dans ma vie. C'est pourquoi je t'ai abandonnée. Aussi, laisse-moi te faire un peu plus de mal. Ta mère m'a fait du mal, alors tu le mérites".

"Ce mot que j'ai laissé... J'ai demandé à Aurore de l'écrire. Nous t'avons tous les deux détestée après avoir découvert la vérité sur toi, alors nous t'avons quittée. L'amie de ta mère m'a dit la vérité quand tu avais 8 ans. J'ai secrètement fait un test ADN, et ça a été confirmé. Quel gâchis cela aurait été de mettre à la porte une petit enfant... Les gens nous auraient questionnés ! Nous avons donc choisi de nous débarrasser de toi de manière à ce que personne ne le sache, et c'est ce que nous avons fait !"

Annonces
À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

J'étais dévastée. À la maison, j'ai pleuré dans les bras de Pierre et je lui ai tout raconté. Nous voulions adopter des enfants parce que nous ne pouvions pas en concevoir, mais après avoir écouté ce que papa avait dit, j'ai eu peur. J'avais peur d'abandonner mes enfants adoptifs parce que je ne les aimais pas.

À ce moment-là, Pierre m'a pris par la main et m'a dit : "Nous les aimerons, Perle. Nous aimerons nos enfants. Ton père était un salaud ! Il n'a jamais été un parent, et ta sœur, eh bien, je suis désolé que tu ne te sois jamais sentie aimée. Je te donnerai tout cet amour et plus encore. Ayons des enfants, Perle. Tu mérites d'être aimée, et nos enfants et moi t'aimerons...."

C'était... Je ne sais pas combien d'années. Bonjour, je m'appelle Perle et j'ai 54 ans. Mes filles jumelles, que Pierre et moi avons adoptées, sont mariées et ont leur propre famille. Je suis entourée de bébé, car nos filles sont toutes les deux enceintes à nouveau. Je suis devenue mère. Je vais bientôt redevenir grand-mère, et j'espère que je deviendrai aussi arrière-grand-mère.

Annonces

Chaque matin, mon mari Pierre m'embrasse sur la joue lorsque je me réveille, et lui et mes enfants font en sorte que je me sente aimée. J'ai beaucoup d'amour autour de moi. Tellement d'amour que parfois mon cœur explose de bonheur. Il m'arrive de pleurer en remerciant Dieu pour tout cet amour.

Ne vous inquiétez pas si vous n’êtes pas aimé. Vous trouverez bientôt la bonne personne, comme je l'ai fait.

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

À des fins d'illustration uniquement. | Source : Pexels

Que pouvons-nous apprendre de cette histoire ?

  • Le mensonge et la tromperie n'ont pas d'avenir. Le père et la sœur de Perle lui ont menti sur tout, mais la vérité a fini par éclater.
  • Un beau jour, un cœur mal aimé reçoit une abondance d'amour. Pierre a complété la vie de Perle, et lui et leurs enfants lui ont donné tout l'amour qu'elle méritait.
Annonces

Partagez cette histoire avec vos amis. Elle pourrait égayer leur journée et les inspirer.

Cette histoire est inspirée de la vie quotidienne de nos lecteurs et rédigée par un écrivain professionnel. Toute ressemblance avec des noms ou des lieux réels est une pure coïncidence. Toutes les images sont uniquement destinées à l'illustration. Partagez votre histoire avec nous ; elle changera peut-être la vie de quelqu'un. Si vous souhaitez partager votre histoire, veuillez l'envoyer à info@amomama.com.

Annonces
Annonces
Articles connexes

J'ai vu mon fiancé demander une autre femme en mariage devant sa famille

01 mars 2024

Ma fille tout juste adulte a failli épouser un vieil homme, et j'ai été choquée jusqu'à ce que je découvre la vérité - Histoire du jour

09 avril 2024

Un père a complètement refusé d'accompagner sa fille à l'autel — Histoire du jour

27 février 2024

Une femme remarque qu'un homme de 89 ans achète chaque jour des roses rouges dans son magasin et décide de le suivre — Histoire du jour

13 juin 2024

Ma belle-mère a insisté pour que je divorce de mon mari et a menacé de ruiner ma vie - Après avoir appris pourquoi, je n'ai pu m'en prendre qu'à moi-même

26 mars 2024

Mon père a brisé notre famille avec un seul message - Je me suis vengé, mais à quel prix

31 mai 2024

5 histoires de personnes qui sont devenues sans-abri pendant les périodes difficiles

06 mai 2024

Une femme découpe la robe de bal de sa belle-fille en morceaux - Le père soutient sa fille et donne une leçon à son épouse

19 mars 2024

Mon père m'a confié à une famille d'accueil parce que je lui rappelais ma mère - Histoire du jour

12 mars 2024

3 histoires bouleversantes d'êtres chers décédés qui se sont révélés vivants

15 avril 2024

Une femme découpe la robe de bal de sa belle-fille en morceaux — Le père soutient sa fille et donne une leçon à sa femme

04 mars 2024

Ma fille m'a appelée pour me parler d'une femme qui criait dans ma chambre - Je me suis précipité à la maison, mais je ne m'attendais pas à voir ça

30 mai 2024

5 Histoires de gros héritages avec une tournure inattendue des événements

08 mai 2024

Ma femme nous a quittés, notre fils et moi, quand il était bébé, en le qualifiant de "fardeau" – Son récent message m'a fait pâlir

20 juin 2024