Que perdra Laeticia après le gel des droits des chansons de Johnny ?

Ce vendredi 13 avril, le tribunal de grande instance a rendu sa décision concernant l'affaire de l'héritage de Johnny Hallyday.

Après deux longues mois de bataille médiatique autour de l’héritage de l'idoles des jeunes, le tribunal a enfin tranché ce vendredi 13 avril. Mais que cette décision de justice signie-t-elle pour les principaux intéressés ?

Closer a détaillé un des volets du délibéré dans l’affaire de l’héritage de Johnny Hallyday rendu par le tribunal de grande instance de Nanterre ce vendredi 13 avril. Dans ce volet il s'agit de la mise sous séquestre des biens artistiques du défunt chanteur.

Si, selon l’ordonnance de référé, la demande principale (de droit de regard sur l’album posthume du chanteur) de David Hallyday et Laura Smet a été rejetée, la justice leur a accordé la demande du gel du patrimoine immobilier de leur père ainsi que la mise sous séquestre de ses biens artistiques.

Selon les explications de la spécialiste de la propriété intellectuelle, Isabelle Wekstein, le tribunal a donc ordonné à la SPEDIDAM, l'ADAMI et la SACEM, trois sociétés qui gèrent les droits d'auteurs d'artistes français, de retenir l'argent tiré de l'exploitation des oeuvres du rockeur, à savoir quelque 1160 chansons.

"Ça veut juste dire qu'ils sont conservés jusqu'à ce qu'il y ait une décision contraire", explique Isabelle Wekstein, au HuffPost

Mais selon une enquête de Franceinfo même si ces droits d'auteur représentent "des dizaines de milliers d'euros par an", ils ne représentent qu'une infime partie de l'agent tiré de l'exploitation artistique de l'œuvre de Johnny Hallyday.

"90 à 95% des revenus vont continuer à être perçus par Laeticia. Tout ce qui provient des maisons de disque, par exemple, va continuer à tomber", indique Isabelle Wekstein avant d'ajouer : "Pour le reste, il faudra attendre une nouvelle décision de justice ou le règlement du conflit à l'amiable."

Et à en croire les paroles d'Emmanuel Ravanas, l'avocat de Laura Smet, qui s'est exprimé sur les ondes de la radio RTL, deux jours après le verdict du tribunal, le règlement du conflit à l'amiable et tout à fait possible et envisageable.

Ce lundi matin, Me Ravanas a déclaré que sa cliente ainsi que son frère, David Hallyday, étaient prêts à un arrangement avec la principale héritière de leur père, Laeticia Hallyday, rapporte le site du magazine Le Point.

Les postes connexes
Hallyday Mar 21, 2019
Laeticia a eu son premier échec : La justice refuse l'américanisation des biens de Johnny
Dec 20, 2018
Gel des royalties de Johnny: Laura Smet et David Hallyday célèbrent une autre grande victoire
Dec 19, 2018
Ce que Laeticia pourrait avoir à faire après la victoire de David et de Laura au tribunal
Hallyday Mar 30, 2019
De nouveaux détails dans l'affaire du patrimoine de Johnny Hallyday : David et Laura peuvent hériter de ses dettes "énormes"