Garder ses petits-enfants peut réduire les risques d'Alzheimer et de démence

Voici une autre raison de rendre régulièrement visite à nos grand-parents.

Simple Most a signalé que les grands-parents qui gardent leurs petits-enfants auront moins de chance d'être atteint de démence et de la maladie d'Alzheimer.

Les grands-parents adorent leurs petits-enfants. Les petits peuvent être une bénédiction, mais ils pourraient aussi être bénéfiques pour leurs grands-parents.

Un journal de la North American Menopause Society a publié une recherche qui a découvert que les grands-mères qui font du babysitting une fois par semaine, avaient de meilleurs résultats cognitifs que celles qui ne gardaient pas leurs petits-enfants aussi régulièrement.

Cependant, la même étude a révélé que les grands-parents qui gardaient les enfants cinq jours ou plus par semaine obtenaient des résultats inférieurs aux mêmes tests. Cela a prouvé que, comme toute autre chose, la modération est la clé.

L'étude a été menée sur 186 femmes australiennes en utilisant divers tests cognitifs tels que Symbol-Digit Modalités Test (SDMT), California Verbal Training Test, et la Tour de Londres.

Les résultats des tests ont montré que les grands-mères qui gardent leurs petits-enfants un jour par semaine ont obtenu les meilleurs résultats.

Il y a beaucoup d'autres études qui démontrent que l'interaction sociale est un élément clé chez les personnes âgées qui mènent une vie saine.

Source : Freepik

Source : Freepik

L'Institut national sur le vieillissement (NIA) a déclaré qu'il existait une "forte corrélation entre l'interaction sociale et la santé et le bien-être des personnes âgées".

Il a mis en garde contre l'isolement social, en disant que cela pourrait avoir des effets négatifs importants sur les personnes âgées.

La NIA a noté que garder ses petits-enfants aide les grands-parents à être plus sains et actifs.

Des indicateurs positifs de bien-être social ont été associés à des taux plus faibles d'interleukine-6, un facteur inflammatoire associé à des troubles liés à l'âge comme la maladie d'Alzheimer, l'ostéoporose, la polyarthrite rhumatoïde, les maladies cardiovasculaires et certaines formes de cancer.

Des études montrent également que les grands-parents ont l'impression que le fait de prendre soin de leurs petits-enfants les rend plus sains lorsqu'ils éprouvent un lien affectif fort.

Ils peuvent également mener une vie plus active, manger des repas plus sains, et même réduire ou arrêter de fumer.

D'autre part, l'isolement social est un facteur de risque majeur chez les personnes âgées et il peut avoir un impact physique et émotionnel. Ceux qui sont souvent seuls, ont une pression artérielle systolique élevée.

C'est aussi un facteur de risque pour les symptômes de la dépression et il a un effet négatif sur le bien-être chez les personnes âgées.