Le médecin a dit à cette maman que sa fille de 6 ans avait une simple ecchymose. 8 heures plus tard, l'enfant était décédée

Un médecin a décidé de renvoyer une maman et sa fille chez elle en disant que l'éruption cutanée de l'enfant de six ans était un simple bleu.

So Share This nous parle d'un mauvais diagnostic tragique qui a couté la vie à une petite fille de 6 ans.

Certaines personnes ont peur des docteurs à cause de mauvaises expériences. Ils ont souvent eu une terrible expérience par le passé ou bien une personne chère à leur coeur a été maltraitée. 

Layla Rose était une petite fille de 6 ans vivant en Angleterre qui est malheureusemetn décédée à cause de la négligence d'un médecin. Les mères connaissent parfaitement leurs enfants mais elles ont parfois du mal à faire entendre leurs inquiétudes.

Kirsty Ermenekli s'est précipité à l'hôpital avec sa fille qui disait se sentir mal. Elle avait une éruption cutanée sur la hanche et avait de la fièvre.

Kirsty raconte: "J'ai eu l'impression d'attendre des heures avant que le médecin ne se montre, au moins deux bonnes heures," s'est-elle rappelée. "Nous avons été reçues trois fois par une infirmière entre temps, mais j'étais très inquiète car je n'avais jamais vu un enfant avec autant de température et la fièvre ne baissait pas."

Le médecin a cependant renvoyé Layla Rose chez elle, en disant à Kirsty que sa fille avait un bleu et un virus. Mais Kirsty avait raison. L'état de Layla Rose ne s'est pas amélioré. La mère folle d'inquiétude a ramené sa fille à l'hôpital. Huit heures plus tard, l'enfant était morte.

Une enquête a maintenant été ouverte concernant la négligence dont l'hôpital Royal Oldham a fait preuve.

"J'ai des problèmes avec le temps qu'il a fallut pour que ne soyions reçues et le fait qu'aucune prise de sang n'ait été fête. J'ai l'impression d'avoir été traitée comme une mère paranoïaque et que les médecins se disaient qu'ils n'avaient pas que ça à faire," déclare Kirsty. 

Un rapport a révélé plus tard que Layla Rose avait été emportée par une méningite et une septicemie.

"Le médecin n'a pas tout de suite reconnu l'éruption cutanée comme étant un symptôme inquiétant et la septicemie n'a été diagnostiquée que trois heures et demie plus tard, un temps précieux qui aurait pu sauver la vie de la patiente," peut-on lire dans le rapport.