Stéphane Bern va-t-il adopter un enfant avec Lionel? "Je ne m'aime pas assez pour me reproduire"

Stéphane Bern, bientôt des enfants avec Lionel ? "Je ne m'aime pas assez".

Pure People nous parle de l'animateur de France 2 qui est très amoureux de son compagnon Lionel, et qui reconnaît que ce n'est pas forcément tous les jours un cadeau de vivre avec lui...

À la fin du mois d'août 2017, Stéphane Bern a fait la une de Paris Match aux côtés de son compagnon Lionel et faisait ainsi beaucoup parler de lui.

L'animateur âgé de 54 ans a accepté d'accorder une interview à Marc-Olivier Fogiel pour le même magazine huit mois plus tard. Il a fait des confidences sur sa vie privée et celui qui a reçu une mission de la part du président lui-même avoue qu'il n'est pas très facile à vivre.

"J'ai une vie extraordinaire, mais pas simple pour la personne à côté de moi. C'est même douloureux, j'en ai conscience. Je donne presque tout à mon travail, je suis plus privé de vie que doté d'une vie privée (rires). Ce qui me rend profondément heureux, c'est ce que je fais."

Quand Marc-Olivier Fogiel lui a fait remarquer que de nombreux couples s'étaient séparés à cause de ce genre de comportements, l'animateur lui répond: "Le travail sera toujours plus important que le reste pour me réaliser moi-même. C'est une drogue dure !"

Le sujet a ensuite dérivé sur les enfants et le fait de fonder une famille avec son compagnon Lionel. Apparemment, cela ne fait pas partie des rêves de Stéphane Bern: "A aucun moment je n'ai voulu. Ce n'est ni un renoncement ni une souffrance (...) Pour se prolonger soi-même, il faut beaucoup s'aimer. Croire que son ADN est à ce point génial... Je ne m'aime pas assez pour me reproduire. A la rigueur, j'aurais adoré adopter des enfants de milieux défavorisés, malheureux. Mais la loi étant hypocrite, je refuse. J'adore les enfants, leur apprendre des choses, mais je n'ai pas besoin qu'ils soient à moi", a-t-il expliqué.

Cependant, bien qu'il n'ait pas envie de lui-même fonder une famille ou bien de se marier, il s'est battu pour que les autres homosexuels se voient accorder ces droits et puissent vivre comme ils l'entendaient.

"Je me suis battu pour le mariage des autres, le mariage de tous. Au sujet des enfants, j'ai évolué. Je trouve qu'il faut arrêter l'hypocrisie. Il est incroyable que les gens qui font des enfants à l'étranger n'aient pas un passeport français immédiatement. Franchement, il y a plein de gens qui font des enfants par voie naturelle sans les élever, sans les aimer. Moi, je suis pour l'amour. Se marier, faire un enfant, c'est un geste d'amour," a-t-il déclaré.