Une des victimes de la fusillade n'avait aucune famille aux États Unis. La communauté locale lui a donc organisé des funérailles

"Nous sommes tous là pour elle": la communauté de Santa Fe organise des funérailles pour une étudiante pakistanaise sans famille aux États-Unis.

Contrairement aux autres personnes qui ont été abattues dans un lycée du Texas, l'étudiante pakistanaise Sabika Sheikh participait à un échange, et n'avait pas de famille aux États-Unis pour planifier ses funérailles, comme rapporté par USA Today.

Mais cela n'a pas arrêté sa communauté d'adoption. La jeune fille de 17 ans, qui suivait des cours au lycée de Santa Fe depuis août dernier, a été honorée à ses funérailles dimanche après-midi dans une mosquée de la banlieue de Houston.

La Société Islamique pour le Grand Houston a planifié le service et l'a ouvert au public, ce qui a attiré une foule débordante. Ce fut le premier enterrement pour l'un des 10 morts dans la fusillade de vendredi.

"Elle n'a pas de famille ici, mais elle nous a tous et toute cette communauté est en deuil", a déclaré MJ Khan, président de l'organisation. "Nous sommes tous là pour être sa famille."

Elle logeait chez une famille d'accueil qui vit près du lycée et devait rentrer chez elle au Pakistan dans quelques semaines pour les vacances marquant la fin du Ramadan. Lorsque les membres de la communauté sont entrés dans la mosquée, beaucoup ont accueilli la famille d'accueil de l'adolescente avec des embrassades et des mots de soutien.

Jason Cogburn, son père d'accueil, a raconté des histoires sur le potentiel de Sheikh et comment sa culture était différente de celle du Texas. Ils ont appris les uns des autres, et sa famille a même jeûné avec elle pendant le Ramadan. Une chose les unissait plus que tout, disait-il: l'amour.

"Nous l'aimions et elle nous aimait", a-t-il dit, ajoutant que "la racine de nos problèmes est l'amour, parce que quand les gens s'aiment, ce genre de choses n'arrive pas".

Cogburn a dit qu'il prévoyait de poursuivre son héritage. "Elle nous manquera beaucoup, mais elle sera toujours aimée", a-t-il dit.

Sa femme, Joleen, et sa fille, Jaelyn, ont parlé du lien étroit qu'elles ont tissé avec l'adolescente pendant les six mois qu'elle a passés chez elles. La famille a remercié sa famille au Pakistan de leur avoir donné un peu de temps avec l'adolescente, qu'ils ont décrite comme une personne attentionnée et merveilleuse.

Le maire de Houston, Sylvester Turner, a déclaré que les aspirations de l'adolescente à devenir un diplomate pour son pays aux États-Unis resteront toujours vivantes.

"Même à travers sa mort, elle continuera d'être diplomate. Même dans sa mort, elle resserre encore davantage les relations entre le Pakistan et les États-Unis, en particulier dans la région de Houston", a-t-il déclaré.

Quelque chose doit changer pour arrêter ces tragédies qui tuent autant de jeunes, a déclaré Turner. "J'en suis presque au point où je reste sans voix parce que ces incidents se produisent beaucoup trop souvent", a-t-il dit. "La meilleure façon de rendre hommage à Sabika est de prendre des mesures pour essayer d'éviter que cela ne se reproduise".

Son corps sera rapatrié au Pakistan, où sa famille tiendra également un service.

Les autorités mènent toujours leur enquête, espérant trouver un motif dans la fusillade et cherchant à savoir si quelqu'un d'autre était au courant que cette fusillade allait avoir lieu ou a aidé Dimitrios Pagourtzis lors de cette attaque.

La famille de M. Pagourtzis a publié une déclaration samedi disant qu'ils coopéraient avec les autorités mais étaient tout aussi "choqués et confus que n'importe qui d'autre".

Les autorités disent que l'adolescent a pris le fusil de chasse de son père et le revolver .38 et a ouvert le feu vendredi matin.

"Nous sommes attristés et consternés", a déclaré la famille dans un communiqué remis aux journalistes. "Nous adressons nos plus sincères condoléances à toutes les victimes."

La police n'a pas donné de motif à la fusillade, mais la famille d'une victime a déclaré que leur fille avait été ciblée parce qu'elle avait rejeté les avances de Pagourtzis.

Les postes connexes
Dec 28, 2018
L'adieu déchirant d'une mère à un bébé de 5 mois victime de violence domestique
Feb 11, 2019
Une famille au cœur brisé demande justice pour un garçon de 5 ans qui s'est noyé sous la surveillance d'un sauveteur
Histoires virales Feb 21, 2019
Une migrante qui a sauté le mur alors qu'elle était enceinte de 8 mois a eu un bébé trisomique et demande de l'aide
International Mar 20, 2019
Ce jeune homme de 25 ans a sacrifié sa vie pour sauver deux petites filles et leur famille d’une voiture en feu