logo
Getty Images
La source: Getty Images

Le Prince George a reçu des menaces de l'État Islamique : aperçu de l'affaire

Michael Markus Mvondo
22 juil. 2021
05:53
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

Le Prince George a un grand destin qui l'attend. Alors qu'il célèbre ses 8 ans le jeudi 22 juillet 2021, le fils de William et Kate est prédestiné à être le futur roi d'Angleterre. Toutefois, l'enfant était la cible de menaces de la part de l'État islamique.

Annonces

Les grandes responsabilités impliquent de grands sacrifices ! Malgré son jeune âge, le prince George est déjà un futur monarque. En 2017, le protocole sécuritaire autour du petit garçon a dû être renforcé, en raison d'un appel inquiétant d'un membre de Daesh, qui voulait s'attaquer à l'arrière-petit-fils de la reine Elizabeth II.

LE PRINCE GEORGE EN DANGER ?

Revenons sur l'histoire d'un militant de Daesh qui a incité le groupe terroriste à cibler le jeune monarque, en déclarant qu'aucun membre de la royauté Britannique ne sera épargné par leurs attaques.

Le prince George était-il réellement la cible des membres de l'État islamique ? Alors qu'il avait à peine 4 ans, sa vie était menacée par des rebelles, comme l'a précisé le Guardian.

Annonces
Annonces

En effet, Husnain Rashid a partagé plus de 300 000 posts de propagande sur les médias sociaux au cours de l'année au cours de l'année 2017.

Dans ces messages, il demandait aux terroristes de s'en prendre au Prince George et parlait de son école de Battersea, qui se trouve dans le sud-ouest de la ville de Londres.

Husnain Rashid, âgé de 32 ans à l'époque, a été jugé le 28 mai 2017. Il pourrait très bien être condamné à passer le restant de ses jours en prison. Husnain a vu le jour à Nelson, en Angleterre. Il était principalement poursuivi pour trois chefs d'accusation, notamment la préméditation et l'incitation aux actes de terrorisme.

Annonces
Annonces

"Première photo d'un fanatique de l'Etat islamique qui a encouragé ses partisans à attaquer l'école de Prince George" - Photo - Twitter | The Mirror.

C'est au mois d'octobre 2018 qu'il avait partagé sur Internet une photo de l'école du Prince George avec la silhouette de deux djihadistes. On pouvait y lire l'adresse de l'école et une description terrifiante. Il avait menacé de s'attaquer à toute la famille royale.

Des messages haineux qui ont mis la puce à l'oreille des enquêteurs. Et selon certaines sources, la sécurité autour du Prince George et de l'école de Batteresea n'était absolument pas adaptée à la situation.

Annonces

Lire également : Euro 2020 : l'énorme tristesse du prince George après la défaite de l'Angleterre.

Annonces

En effet, dans une interview accordée à Telegraph, Sarah Burnett-Moore, une Britannique d'une cinquantaine d'années, a révélé qu'elle avait réussi à s'introduire dans l'enceinte de l'école sans aucune difficulté.

Elle habitait à 200 mètres de cette prestigieuse école. Inquiète de sa propre sécurité et de celle des enfants, la situation a empiré quand le prince George a été scolarisé à la maternelle. Heureusement, le protocole de sécurité a été renforcé à l'école et dans le quartier, et le prince George n'est pas en danger.

LES PERTES DOULOUREUSES DE LA REINE D'ANGLETERRE

La reine Elizabeth II et le prince Philip, revisitent Broadlands pour marquer leur anniversaire de mariage de diamant. Ils y ont passé leur nuit de noces en novembre 1947. | Photo : Getty Images

La reine Elizabeth II est une des personnalités publiques les plus connues dans le monde entier. Si elle est connue pour sa personnalité solaire et son amour pour le travail, sa vie n'a pas toujours été facile. Retour sur les moments douloureux de la monarque et son histoire d'amour avec son défunt mari.

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité