Une autre erreur fatale du Samu: Une femme enceinte de 9 mois est décédée - les médecins n'avaient pas détecté sa grossesse

Reims: Une femme enceinte meurt car les médecins n'avait pas détecté sa grossesse.

Ayoye nous parle d'une tragique erreur médicale qui a coûté la vie à une femme de 34 ans.

C'est à Reims qu'une femme enceinte a souffert le martyr et a finit par perdre la vie à cause d'une tragique erreur médicale. Depuis la médiatisation de l'affaire Naomi Musenga, cette jeune femme de 22 ans morte suite à une défaillance du Samu, de nombreuses familles sortent du silence et partagent les épreuves qu'elles ont enduré.

Ainsi, une famille vivant à Reims en Champagne-Ardenne a parlé du tragique destin de leur fille qui a perdu la vie à cause d'une erreur médicale.

La femme qui s'appelait Alexandra et était âgée de 34 ans était enceinte de 9 mois. Malheureusement, il s'avère que les médecins n'ont pas réussit à détecter sa grossesse.

Pourtant, Alexandra s'était rendue quatre fois chez le médecin en décrivant à chaque fois les terribles maux de ventre qui la faisaient souffrir. Il s'avère qu'elle était enceinte mais que les médecins n'ont pas réussit à établir de diagnostic.

"On a appris qu’Alexandra était morte d’une infection généralisée liée à une grossesse. extra-utérine, alors qu’elle ignorait qu’elle était enceinte. De neuf mois ! Son bébé aussi était mort. Ça aurait dû être un garçon. On nous a parlé d’un déni de grossesse" a raconté Pascal, son père.

"Ma fille était très forte, c'est pour ça que nous n'avions rien remarqué, mais pourquoi les médecins sont-ils passés à côté? Elle en avait vu plusieurs les jours précédents" a-t-il ajouté. 

Et en effet, Alexandra avait pris rendez-vous avec un gynécologue qui lui avait déclaré qu'elle souffrait d'une simple mycose.

Quant aux médecins des urgences du CHU de Reims, ils pensaient qu'elle était atteinte d'une cystite. Mais en moins de cinq jours, l'état de santé de la jeune femme s'est gravement dégradé. Elle est décédée 7 jours à peine après avoir pris rendez-vous avec son médecin généraliste, au mois de février 2016. 

Le parquet de Reims a ouvert une enquête quelques jours plus tard et la famille d'Alexandra a déposé plainte contre X pour "homicide involontaire". 

L'autopsie pratiquée sur le corps d'Alexandra a révélé sa grossesse et l'existence d'un "fœtus viable […] mort in utero". C'est une infection dûe à la ""la rétention de l’œuf mort qui a occasionné un choc septique" qui aurait coûté la vie à la jeune femme.

Son père est dévasté car une simple échographie aurait sûrement pu lui sauver la vie.

Les postes connexes
Feb 02, 2019
"J'ai tué une personne que je ne connaissais pas": Un hôpital confond un patient dans le coma et le tue par erreur
Jan 25, 2019
En larmes, un homme dont la femme est morte après avoir accouchée témoigne: 'Pourquoi il ne l'a pas aidée'
Jan 22, 2019
La mère de Julen, le garçon espagnol pris au piège dans le puits, parle encore a son autre enfant décédé avant
Histoires virales Apr 03, 2019
Un jeune enfant de 7 semaines est mort après que les médecins n'ont pas pu détecter une infection : "Il était trop tard pour Evi"