L'histoire du jour : l'enfant qui aimait tout le monde se faisait constamment battre à l'école et chez lui

Cette histoire est peut-être fictive, mais malheureusement, ce qu'elle dénonce est bien réel, et arrive à énormément d'enfants.

Je m'appelle Juan. J'ai 7 ans. J'aime beaucoup ma mère Catalina et mon père Victor, et à vrai dire, je les aime et ils me font peur. Ils m'ont toujours battu, mais je ne comprends pas de quoi je suis coupable ...Le matin je me suis réveillé et suis allé à l'école. J'étais un bon élève, le professeur m'aimait et j'aimais tout le monde dans ma classe... mais vous savez, je n'ai pas d'amis. À la récréation, je me sens seul et je joue avec mes crayons. Personne ne veut être mon ami. Chaque fois que j'ai essayé d'approcher quelqu'un et de me faire des amis, ils finissent par me pousser et crier:

"Dégage, monstre."

Vous savez pourquoi ils m'appellent "monstre" ?

J'ai une grosse cicatrice sur le visage à cause des coups de mon père, et je portais toujours les mêmes vêtements. Les mêmes vieux jeans, chemise rouge et vieilles chaussures.Je ne me sentais pas triste, parce que j'aimais tout le monde:

"Tu es horrible, personne n'a besoin de toi."Puis ils m'ont donné des coups de pied, m'ont frappé sur le dos et sont partis.J'ai pleuré ... pas parce que j'avais mal, mais parce que je n'avais pas d'amis, mais j'aimais tout le monde quand même.

"Où étais-tu ? Pourquoi tu rentres dans cet état ? Tu es une catastrophe ambulante. Tu n'auras pas le droit de manger, alors va dans ta chambre !"Je suis allé silencieusement dans ma chambre et je me suis assis. J'ai l'habitude d'être frappé, de ne pas être étreint ou de ne pas recevoir de mots d'affection. Et je me suis endormi ... habillé de mes vêtements mouillés, et affamé.

Source : Shutterstock

Source : Shutterstock

Puis j'ai commencé à mal étudier, je ne comprenais rien ... ma mère me frappait plus fort à cause de ça. Une fois, elle m'a frappé si fort sur les mains, que mon doigt était engourdi et que je ne pouvais plus le bouger ... et c'est toujours le cas.

Pour cette raison, à l'école, ils ont commencé à se moquer encore plus de moi.Les jours ont passé, et un jour mon coeur a commencé à faire mal. Ma mère et mon père n'ont rien fait, comme toujours. Vous savez ce que j'aurais voulu ? Que mon cœur ne me fasse pas mal ... parce que je ne voulais pas déranger maman et papa avec ça ... Je les aimais beaucoup, vraiment.Le lendemain à l'école, ils nous ont demandé de faire un dessin pour la classe: "Mon rêve".Ils ont tous peint des voitures, des fusées, mais pas moi.

Parce que je ne voulais pas ça ... Je voulais que mes parents soient bons ... alors j'ai dessiné une famille. Une maman, un papa, et leur fils avec qui ils jouent joyeusement à un jeu de société. Je l'ai dessiné en silence, en pleurant ... c'est vraiment mon rêve ...Quand c'était mon tour de montrer mon dessin à la classe, tout le monde s'est moqué de moi.Je suis allé au tableau et j'ai dit:

- "Mon rêve est cette famille" (j'ai montré mon dessin et tout le monde a commencé à rire)Un garçon nommé Sergio a dit:

- "C'est ton rêve? hahaha"Je ne pouvais rien dire d'autre, alors je n'ai réussi qu'à dire, entre les larmes:

- "S'il te plaît, ne te moque pas de moi ... c'est mon rêve ... ils me frappent et ils ne veulent pas de moi ... je t'en prie s'il te plait ne te moque pas ... je veux que ma maman m'embrasse... jour après jour, je vois comment tes parents viennent te chercher et comment vous rentrez heureux chez vous. Et personne n'a besoin de moi, je le sais ... (j'ai commencé à pleurer encore plus) ... j'ai un doigt abimé, et je ne suis pas beau, je boite et je suis et moche. Mais je ne suis pas à blâmer, je le jure. J'aime beaucoup mes parents et je ne veux pas les déranger avec quoi que ce soit ... s'il te plait, ne te moque pas. Tout ce que je vous demande, c'est de ne plus me faire de mal."

La maîtresse a séché mes larmes et certains d'entre eux m'ont compris, mais ils se sont moqués de moi quand même.

Source : Shutterstock

Source : Shutterstock

Une fois j'ai eu une mauvaise note. J'avais peur de rentrer à la maison ... J'allais décevoir ma mère.Mais je n'avais nulle part où aller, alors j'ai fini par rentrer à la maison. Ma mère a découvert et tout a recommencé ...Elle m'a attrapé par le doigt abimé et m'a jeté au sol, je me suis cogné la jambe sur un tabouret. Puis elle m'a frappé deux fois sur la tête et je n'ai pas pu l'en empêcher ...

Après les coups, j'ai fini par rester allongé sur le sol sans pouvoir me lever. Je ne sentais plus ma jambe.Ma mère est allée quelque part et m'a laissée là ... J'ai sorti un biscuit de mon sac et j'ai commencé à mâcher très prudemment ... J'avais peur.

Elle s'est approchée et a dit:

- "On t'as élevé et tu n'es bon à rien. On verra si tu comprends mieux les choses quand ton père sera là."J'ai seulement eu le temps de dire:

- "Maman, ce n'est pas nécessaire, je vais faire des efforts." et puis mon père est arrivé.Quand il a appris que j'avais eu une mauvaise note, il m'a attrapé par le bras et a commencé à me secouer ... et puis il m'a frappé au visage et aux pieds ... Je suis tombé et je ne me souvenais de rien.Je me suis réveillé à l'hôpital, et j'ai vu que je n'avais plus mon doigt ... J'ai regardé par la fenêtre et je suis devenu triste, j'ai continué à pleurer en silence.

Le Nouvel An est arrivé et tout le monde se pressait quelque part ... Je voyais des enfants jouer au parc ... Je voyais une mère embrasser son fils et le prendre dans ses bras. Et savez-vous pourquoi je pleurais ? ... Parce que je ne connaissais pas le sourire ou les baisers de ma mère ... Je ne savais pas ce que c'était que de serrer ma mère et mon père dans mes bras.

Ils se contentaient de me battre. Mais je les aimais.Ma maîtresse m'a parfois invité à déjeuner avec elle, a joué avec moi. Elle est mon amie. Une demi-année s'est écoulée. J'ai commencé à mieux étudier, mais ma mère et mon père ne m'aimaient pas.Une fois j'ai renversé du café par inadvertance et encore ils m'ont frappé ...Puis mon cœur est tombé malade et j'ai dit à ma mère:

- "Maman, maman, j'ai mal au cœur."

Elle n'a pas fait attention ...J'étais encore à l'hôpital et mes parents ne venaient pas me voir ... ils m'ont dit qu'ils viendraient, mais ils ne sont jamais venus ... Et j'attendais et j'attendais ...Je les aimais tellement .. J'aimais tout le monde

Je suis mort deux jours plus tard parce que mon coeur me faisait très mal... Dans ma main, les docteurs ont trouvé la lettre que j'avais écrite.

"Maman et papa, pardonnez-moi d'être si laid, stupide et boiteux. Pardon de ne pas avoir été assez bien pour que vous m'aimiez ... Pardon. Je ne voulais pas vous déranger, je voulais juste une chose ... Te prendre dans mes bras, maman ... t'embrasser et te dire que je t'aime ...

Papa ... Je voulais jouer avec toi et faire des promenades ... chanter et explorer ... Je sais que c'est ma faute ...Je vous aime ..."

Les postes connexes
Dec 28, 2018
Une mère voit les mains sales de son fils le jour de la remise des diplômes et ne peut s'empêcher de pleurer
People Mar 27, 2019
Une enfant de 10 ans s'est suicidé après avoir été victime d'intimidation impitoyable, dit sa mère
Jan 12, 2019
Le père de quatre enfants se rétablit miraculeusement lorsque ses enfants décident de le retirer du système de survie pour mourir
Jan 22, 2019
La mère de Julen, le garçon espagnol pris au piège dans le puits, parle encore a son autre enfant décédé avant