Une femme a attaqué les clients d'un supermarché en criant: "Allahou akbar"

Une femme s'est déchaînée à La Seyne-sur-Mer et a demandé à la police de l'abattre.

BFM TV nous parle d'une femme qui a blessé deux personnes au cutter ce dimanche en criant "Allahou akbar" dans un supermarché de La Seyne-sur-Mer, dans le Var. Elle est actuellement en garde à vue.

Ce dimanche, une femme a été placée en garde à vue dans le Var à la Seyne-sur-mer après avoir attaqué deux personnes et les avoir blessé en se servant d'un cutter à la caisse d'un Leclerc.

D'après les informations du procureur de la République de Toulon, la forcenée criait "Allah Akbar!" durant tout l'incident.

Elle était vêtue de noire et venait régulièrement dans le magasin. C'est aux environs de 10h20 ce dimanche matin qu'elle a commencé par agresser un des clients du supermarché en le blessant sous la clavicule et à la cuisse comme on peut le voir sur les images filmées par les caméras de sécurité.

En essayant de désarmer l'assaillante, la caissière âgée de 28 ans a pour sa part été légèrement blessée à l'arcade sourcilière. Il a fallut l'intervention de deux autres employés pour enfin la maîtriser. Les jours de la première victime qui est âgée de 60 ans ne sont heureusement pas en danger.

La femme semblait extrêmement confuse mais aussi extrêmement agitée quand elle a été arrêtée. "Allahou akbar, vous êtes des mécréants" répétait-elle en ajoutant souvent "je suis la chérie de Dieu".

Âgée de 24 ans, elle aurait aussi demandé aux policiers de la tuer en disant qu'elle n'avait rien à perdre. "C'est apparemment le fait isolé d'une personne avec des troubles psychiatriques avérés", a commenté Bernard Marchal, le procureur de la République de Toulon, "pour autant ça n'exclut pas qu'elle soit radicalisée."

C'est pour l'instant la police judiciaire de Toulon qui s'occupe de l'enquête mais le parquet antiterroriste pourrait bien être impliqué en fonction de son évolution. Une expertise psychiatrique de la femme a été demandée et on cherche à savoir si elle avait des liens avec Daesh.

Le supermarché a été fermé pour l'instant le temps que la police scientifique fasse son travail. Le PDG du groupe Leclerc, Michel-Edouard Leclerc, a salué "le courage" de la caissière qui s'est interposée entre la cliente violente et sa victime, et a annoncé la mise en place d'une "cellule de soutien psychologique" dès lundi matin "pour accueillir les salariés du magasin".

Les postes connexes
Jan 21, 2019
Un homme a été arrêté suite à son intention présumée d'atteindre à la vie des passagers d'un Métro de Paris
Mar 23, 2019
Une femme crache et insulte violemment un homme noir dans un supermarché mais son acte raciste lui coûte son emploi
Dec 13, 2018
Fusillade à Strasbourg: On sait ce que le tueur a crié durant son attaque
Dec 18, 2018
Une caissière a été arrêtée à Toulouse pour avoir scanné un produit sur trois