Une maman s'est réveillée et a découvert son bébé mort à cause de son patch antidouleur

Un patch antidouleur qui contenait du fentanyl a apparemment coûté la vie à un bébé de Cornwall en Angleterre.

The Kansas City Star nous parle de la tragique histoire de cette maman dont le patch antidouleur a coûté la vie à sa fille âgée de 15 mois.

La petite Amelia Cooper faisait une sieste avec sa mère à Cornwall en Angleterre et elle est malheureusement décédée quelques heures plus tard.

Une enquête ouverte sur la mort de la petite fille de 15 mois qui a eu lieu le 5 juin 2016 a fournit quelques réponses sur la manière dont elle est décédée. 

D'après Cornwall Live, il y a eu une audience au tribunal correctionnel de Bodmin pour examiner la séquence déchirante d'événements.

Cooper et sa mère, Sara Talbot, faisaient une sieste ensemble quand Ben Cooper, le père de la petite qui est âgé de 27 ans a remarqué que son bébé ne respirait plus d'après le témoignage rapporté par Cornwall Live

Les parents paniqués ont immédiatement appelé les urgences et Talbot a déclaré à l'opérateur qu'elle avait remarqué que l'un de ses patchs antidouleur contenant du fentanyl ne se trouvait plus sur son bras.

"J'ai tué mon bébé, n'est-ce pas?" a demandé Talbot d'après Cornwall Live. La mère a aussi tendu un patch aux ambulanciers en leur disant qu'il s'était "retrouvé sur l'estomac de Cooper". 

La mort de la petite fille a été déclarée à l'hôpital dans lequel elle a été transportée de toute urgence d'après BBC. Un niveau très élevé de fentanyl a été retrouvé dans son sang.

Les autorités rapportent que "tout porte à croire" que la vie de Cooper a été prise par le patch - mais qu'il n'y a aucun signe qu'il s'agisse d'un crime.

"Il n'y a pas assez de preuves pour suggérer qu'une tierce personne soit impliquée dans sa mort, malgré la minutie avec laquelle l'enquête a été menéen" a déclaré Simon Miller à la BBC.

Source: Max Pixel

Source: Max Pixel

Certaines questions restent cependant en suspens concernant le tragique incident. Emma Carlyon, le médecin légiste qui a déterminé la cause de la mort d'Amelia se demande toujours comment le patch s'est retrouvé sur l'estomac de la petite fille d'après les informations du Guardian.

"On ne sait pas comment le patch s'est retrouvé posé sur Amelia, surtout qu'elle portait un haut de pyjama qui protégeait son ventre," a-t-elle déclaré. "On ne sait pas quand, où ni comment le patch s'est retrouvé attaché sur Amelia."

D'après le Guardian, la pathologiste Debbie Cook a déclaré que Cooper avait assez de fentanyl dans le sang pour tuer un adulte. "Quand les niveaux deviennent si hauts, il y aura un coma" a-t-elle expliqué avant d'ajouter qu'elle n'avait pas trouvé de maladie ou de blessure qui aurait pu coûter la vie à Amelia.

Le Dr Roger Jenkins, un pédiatre, a déclaré qu'il y a aujourd'hui des avertissements plus explicites sur les risques que ces patchs représentent.

Source: Max Pixel

Source: Max Pixel

Ben Cooper a déclaré qu'il espère que cette décision permettra à sa famille d'aller de l'avant - bien que leur fille leur manquera toujours.

"Le résultat aujourd'hui nous permet d'aller de l'avant mais nous n'oublierons jamais amélia," a-t-il déclaré. "Elle sera toujours dans nos coeurs, elle méritait de vivre une vie longue et heureuse et elle nous a été enlevée bien trop tôt."

Les postes connexes
Jan 22, 2019
La mère de Julen, le garçon espagnol pris au piège dans le puits, parle encore a son autre enfant décédé avant
Mar 15, 2019
Les larmes gelées sur ses joues : la mort mystérieuse d'un nouveau-né est résolue 38 ans plus tard
International Apr 02, 2019
Les parents dévastés exigent des réponses après que leur fille de 10 ans est morte des suites d’un combat de classe
Jan 22, 2019
Une maman tombe enceinte par fécondation in vitro puis découvre qu'elle attend déjà des jumeaux