Nuit de violences à Nantes : un homme de 22 ans a été abattu par la police ce qui a declenché des émeutes

Ce matin, Nantes se réveille avec d’importants dégâts matériels après une nuit de violences dans ses trois quartiers sensibles. Les émeutes urbaines ont été provoquées par la mort d’un jeune homme, tué lors d’un contrôle routier.

Ce mardi 3 juillet un jeune homme de 22 ans est décédé a Nantes après avoir été touché par balle par un policier, rapporte le site de LCI.

Les faits se sont déroulés vers 20h30 lors d'un "contrôle diligenté par un équipage de CRS suite à des infractions commises par un véhicule", a déclaré sur place à la presse Jean-Christophe Bertrand, directeur départemental de la  Sécurité publique.

Selon les autorités, la police a arrêté le véhicule de l’individu, car en la conduisant, ce dernier n’était pas attaché avec sa ceinture de sécurité. N’ayant pas sa pièce d’identité sur lui, il aurait aussi donné un faux nom.

En vérifiant la plaque d’immatriculation de la voiture du jeune homme, les agents de police on découvert qu’elle était "en surveillance par la PJ de Nantes dans le cadre d'un trafic de stupéfiants". 

Au moment où les CRS, présents dans le quartier depuis la semaine dernière, suite à des coups des fusillades, ont voulu le ramener au commissariat, le jeune homme "a déclenché la marche arrière de son véhicule et a percuté" l’un d’eux.

Selon la déclaration de Jean-Christophe Bertrand, suite à ce geste, "un de ses collègues a fait feu et a touché le jeune homme qui est malheureusement décédé"

Ce décès a aussitôt provoqueé des violences urbaines dans le quartier du Breil et dans deux autres zones sensibles de Nantes, aux Dervallières et à Malakoff.

D'après un témoin, habitant du quartier du Breil, "ça brûlait de partout, ça courrait de partout. Il y avait le feu à des poubelles, à des voitures. Ils étaient en train de tout casser. Ça a duré super longtemps."

Selon les précisions du ministère de l’Interieur, lors de cette nuit d’émeutes, huit bâtiments et de nombreuses voitures ont ete incendiés, et des caméras de vidéo-protection ont été détruites. La situation s’est appaisée dans l’ensemble des trois quartiers vers 3 heures du matin.

Les postes connexes
Actu France Feb 19, 2019
Fusillade à Marseille : L’homme abattu par la police après avoir blessé quatre personnes (vidéo)
International Mar 19, 2019
La police partage le visage d'un dangereux tueur, 37 ans, après la fusillade à Utrecht
Feb 09, 2019
L'incendie meurtrier à Paris : la suspecte mise en garde à vue, a subit des examens psychiatriques
Jan 10, 2019
Un homme de 49 ans a été tué par une voiture conduite par un garçon de 13 ans à Aix-en-Provence