Prisonniers en Thailande : les 12 adolescents et leur coach ont enfin pu être sauvés

L'évacuation avait commencé dimanche 8 juillet.

Après deux semaines passées dans la grotte inondée de Tham Luang, les douze enfants et leur entraîneur ont été extraits sains et saufs dans la nuit, mardi. Une sauvetage qui a tenu le monde entier en haleine.

Le 23 juin, 12 enfants de l'équipe de foot "Les sangliers sauvages" et leur entraîneur s’aventurent sans que l’on sache encore pourquoi dans la grotte de Tham Luong, au nord de la Thaïlande. Le soir venu, une mère donne l’alerte ne voyant pas revenir son fils. Avec la mousson qui règne sur le pays à cette époque, la montée subite des eaux a forcé les enfants -qui ne savent pas nager- à s’enfoncer dans la grotte pour trouver refuge sur un promontoire étroit… à plus de quatre kilomètres de l'entrée du vaste réseau souterrain.

Ce n’est qu’une semaine plus tard, le 2 juillet, que les enfants et leur entraîneur seront retrouvés. Émaciés. Fatigués. Mais en vie. L’eau trouble, ainsi que les passages sinueux et étroits, compliquent les opérations de sauvetage : un plongeur aguerri met entre 6 et 11 heures pour aller de l’entrée de la cave jusqu’au groupe de rescapé. En attendant de trouver une solution, des vivres leur sont transportés tous les jours.

Malheureusement, l'un des sauveteurs a perdu la vie en venant en aide aux enfants piégés. Samarn Poonan, un ancien membre d'une unité d'élite de la marine thaïlandaise, est mort jeudi soir après avoir installé des réservoirs d'oxygène le long d'une voie de sortie potentielle, avait annoncé le commandant de son unité. Il avait 38 ans. Le plongeur a perdu conscience sur le chemin du retour après avoir placé les réservoirs, a-t-il précisé. «Après avoir livré une réserve d'oxygène, sur le chemin du retour, il n'avait plus assez d'oxygène» lui-même, a annoncé le vice-gouverneur de la province de Chiang Rai, Passakorn Boonyaluck.

Dimanche 8 juillet, quatre jeunes sont extirpés de la grotte par une équipe de plongeurs étrangers aguerris, épaulés par des membres des commandos de la marine thaïlandaise. Quatre autres jeunes seront ensuite libérés lundi. Le niveau de l'eau, le manque d'oxygène et l'étroitesse de certains passages rendaient l'opération périlleuse.

Les opérations se sont poursuives mardi avec l’annonce, vers 13h, heure française, de la libération de l’ensemble des treize prisonniers. Conduits à l’hôpital de Chiang Rai, ils sont fatigués, mais globalement en bonne santé. Ils devraient rester à l’hôpital au moins une semaine.

Après plus de 15 jours prisonniers de la grotte de Tham Luang en Thaïlande, les derniers enfants et leur entraîneur ont été évacués ce mardi 10 juillet.

"Les 12 Sangliers sauvages et leur entraîneur ont été extraits de la grotte", ont annoncé les commandos de marine thaïlandais, au coeur de l'opération, sur leur page Facebook.

Les enfants ont subi des examens radiologiques et des tests sanguins. Deux garçons qui présentaient des signes de pneumonie ont reçu des antibiotiques et sont dans un "état normal", a-t-il ajouté, précisant qu'ils resteraient tous en observation à l'hôpital pendant une semaine, dans un premier temps en quarantaine.

La police a annoncé mardi mener une enquête sur l'utilisation de deux drones envoyés pour tenter d'avoir des images des enfants. "Nous enquêtons là dessus. Qui que ce soit, nous vous demandons d'arrêter". Les drones envoyés perturbaient en effet les hélicoptères venus pour secourir les enfants.

Les postes connexes
Vie Mar 07, 2019
La douleur insupportable d'une mère qui s'est réveillée du coma et qui a découvert que son fils de 12 ans avait été tué
Jan 22, 2019
La mère de Julen, le garçon espagnol pris au piège dans le puits, parle encore a son autre enfant décédé avant
Jan 16, 2019
Des chiens effrayés refusent d'être séparés après avoir été sauvés
International Apr 04, 2019
Deux garçons meurent tragiquement dans leur propre piscine quelques jours après la mort de leur sœur cadette