Fusillade à Beaune, 7 jeunes victimes: un crime raciste ?

C'est à Beaune que 7 adolescents de 16 à 20 ans ont été bléssés dans la nuit de dimanche à lundi.

AmoMama vous fait part de cette histoire rapportée par France 3 Regions.

Tout s'est passé dans le quartier Saint Jacques, dans le sud de la ville, à 1h25 du matin le 30 juillet dernier. Plus de quinze jeunes étaient présents et discutaient, jouant à la console, lorsqu'un Renault Clio rogue est arrivée à grande vitesse depuis l'aire de jeux rue Marie Noël. Le conducteur a par la suite essayé de les percuter.

"Heureusement qu'il y a le banc qui m'a sauvé, témoigne l'un d'eux. Honnêtement, sans ce banc-là, je pense que c'était fini pour moi. La voiture, j'ai vu à leurs regards qu'ils avaient une haine envers nous. Le pire, c'était les propos. Comme quoi on était des bougnoules et qu'on n'avait rien à faire dans ce pays et qu'ils allaient revenir calibrés [avec une arme]."

Les jeunes sont alors partis aux urgences, convaincus qu'il s'agissait d'un acte isolé, cependant, à 4 h 30 du matin, un véhicule différent est revenu sur les lieux, un conducteur et au moins un passager étaient présents.

Le passager a sorti un fusil de chasse de petit calibre et s'est mis à tirer à 4 reprises, des coups de feu blessant les 7 personnes, l'un étant blessé grièvement.

La victime gravement blessée a été transférée au CHU de Dijon, de leur côté, les jeunes assurent ne pas connaître leurs agresseurs, de plus, ils excluent l'idée d'un règlement de compte et affirment qu'il s'agit là d'un acte raciste.

Le parquet de Dijon n'a cependant privilégié aucune piste pour le moment. L'enquête a alors été confiée conjointement  la police judiciaire de Dijon et au commissariat de Beaune.

Les postes connexes
Dec 19, 2018
Qui était "Bartek", 35 ans, victime de la fusillade à Strasbourg
Actu France Mar 12, 2019
Un horrible accident de voiture avec 4 victimes : de l'alcool et des drogues ont été trouvés dans le sang du conducteur
Actu France Feb 19, 2019
Fusillade à Marseille : L’homme abattu par la police après avoir blessé quatre personnes (vidéo)
Dec 12, 2018
Témoin des fusillades à Strasbourg : "La police nous a demandé de rester au restaurant et d'éteindre les lumières"