Les parents qui ont laissé mourir leur enfant en raison de croyances religieuses sont horrifiés en entendant leur verdicte

Deux parents de l'ouest du Michigan peuvent être condamnés à la prison à vie après avoir trouvé leur plus jeune fille morte dans son berceau.

Mary, un bébé de 10 mois, a tiré son dernier souffle le jeudi 2 août 2018. L'autopsie a révélé que l'enfant était mort de déshydratation et de malnutrition.

Seth Welch et Tatiana Fusari ont été accusés de meurtre et de maltraitance. Ils peuvent être condamnés à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle. Une vidéo de leur comparution devant le tribunal a été partagée sur Youtube.

Le couple chrétien a été jugé responsable de la mort de leur enfant après avoir prétendument refusé de recevoir de l'aide médicale pour «des raisons religieuses».

Dans les images capturées dans le tribunal du comté de Kent, on peut voir Welch et Fusari, tous deux âgés de 27 ans, avec incrédulité devant le juge lorsqu'ils lisent leurs accusations. Welch restait bouche bée alors que Fusari a fondu en larmes.

Par ailleurs, les parents, qui ont également deux autres enfants âgés de deux et quatre ans, ont révélé qu’ils manquaient de foi et de confiance dans les services médicaux selon leur religion.

Selon Welch, aucun de ses enfants n'a été vacciné parce que «Dieu est souverain sur la maladie» et que les médecins ne sont que des «prêtrises du culte médical».

Dans une vidéo sur Facebook, Welch a affirmé qu’il ne «semblait pas raisonnable» de sauver des personnes faibles, car l’évolution est basée sur la théorie de la survie de celui qui est plus fort, raison pour laquelle il considère les vaccins inutiles.

Les services de protection de l'enfance ont déposé lundi une plainte pour négligence contre les parents concernant les deux enfants les plus âgés, dont l'identité n'a pas encore été révélée.

Le couple doit maintenant comparaître devant le tribunal le 20 août. S'ils sont reconnus coupables de meurtre, ils feront face à la vie derrière les barreaux.

En 2017, Michael et Georgina Roberts, de Jerseyville, en Illinois, ont privé leurs enfants de nourriture en guise de punition. Ils ont tous deux été accusés de meurtre après que leur fils de six ans soit décédé de malnutrition extrême.

Les postes connexes
Feb 08, 2019
Un "maître herboriste" inculpé dans la mort d'un garçon diabétique pour avoir convaincu les parents de ne pas lui donner de l'insuline
Jan 16, 2019
Dure sentence pour la mère qui a tué son fils de 8 ans car elle pensait qu'il était gay
Parentalité Mar 01, 2019
"Je suis innocente" : une femme accusée de maltraitance d'enfants réunit 200 familles pour prouver le contraire
International Apr 02, 2019
Les parents dévastés exigent des réponses après que leur fille de 10 ans est morte des suites d’un combat de classe