La source:

Vanessa Marquez, actrice dans "Urgences", tuée par la police

Liana Ratsiorimanana
03 sept. 2018
12:26
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Vanessa Marquez, actrice dans la série «Urgences» est décédé le jeudi 30 août dernier. Elle a été tuée par les balles de la police.

Annonces

Le 30 août dernier, c’est le magazine TMZ qui nous fait part d’une triste nouvelle. Il rapporte la mort de l’actrice dans la série «Urgences», Vanessa Marquez, à juste 49 ans.

ELLE A ÉTÉ TUÉE PAR LA POLICE

Si la nouvelle est déchirante, la circonstance de cette mort terrible n’en est pas moins. D’après Télé-Star, Vanessa Marquez aurait été tuée par la police. Une façon pas très courante de décéder pour une actrice qui gagne pourtant sa vie en toute légalité.

Le 30 août dernier, la police de South Pasadena a été contactée par le propriétaire du bâtiment où habitait Vanessa Marquez. Rapidement intervenues sur les lieux, les forces de l’ordre ont constaté que la comédienne était particulièrement violente.

Annonces
Annonces

D’après Télé-Star, Vanessa Marquez aurait brandi une arme. C’est alors que les policiers ont décidé de la neutraliser pour éviter que d’autres personnes soient blessées.

Annonces

Toujours selon Télé-Star, l’actrice, alors âgée de 49 ans, a été blessée au niveau du torse et a été évacuée rapidement à l’hôpital. Malheureusement, elle succombera de ses blessures.

Annonces

Selon les explications de la police, Vanessa Marquez souffrait de trouble de l’alimentation qui aurait déclenché des crises, d’où sa réaction violente.

Annonces

C’ÉTAIT UNE ARME FACTICE

Une fois que l’actrice a été neutralisée et ramenée à l’hôpital où elle décèdera, les forces de l’ordre ont pu récupérer son arme. Et là, c’est la douche froide.

Selon CNN, il s’agissait d’une arme factice qui était totalement inoffensive. Chose que les polices n’ont pas pu vérifier à distance.

Vanessa Marquez est donc morte après avoir brandi une arme factice. Pour les proches et les fans de la comédienne, cela rend la perte encore plus dramatique qu’elle ne l’était déjà.

Annonces