Double homicide à la Seyne sur mer : un footballeur connnu et un enfant abattus par une arme automatique

Deux hommes ont été abattus en pleine rue à La Seyne-sur-Mer dans la nuit de dimanche à lundi.

Comme rapporté par LCI, dans la nuit de dimanche à lundi, vers minuit 25, les meurtres ont eu lieu dans la cité Berthe, un quartier à risque de La Seyne sur Mer, dans le Var.

Dans la rue, ce sont deux hommes qui ont été tués au moyen d'une kalachnikov. Une vingtaine d'étuis de la dite arme ont été retrouvés sur place.

Les deux malheureuses victimes sont deux hommes âgés de 14 et 20 ans. Les personnes responsables étaient cagoulées et étaient en voiture. Ils sont parvenus à s'enfuir. La Police Judiciaire de Marseille se charge à présent de l'affaire.

La victime de 20 ans se trouve être William Gomis, un footballeur qui avait passé 5 ans au club de l'AS Saint Etienne en formation, avant de quitter le club en juin dernier. Il est décédé sur les lieux du crime.

L'ASSE s'est dit "profondément affecté" par le "décès tragique" de ce joueur "apprécié de ses anciens coéquipiers et de ses éducateurs pour ses qualités humaines".

Bernard Marchal, procureur de la république à Toulon, a déclaré que des membres de la famille de William Gomis avaient déjà eu des problèmes avec des règlements de compte auparavant.

La seconde personne décédée est un adolescent de 14 ans, originaire d'Europe de l'Est. Contrairement au footballeur, il n'est pas mort sur place, mais à l'hôpital, où il a été constaté que ses blessures étaient trop graves.

Vers 22h30, soit quelques heures avant ce drame, c'est un 3e homme qui a été abattu à Marseille, par la même arme. Cette fois ci, ce sont une trentaine d'étuis qui ont été retrouvés.

L'homme se trouvait dans sa voiture, stationnée dans les quartiers nord. Suite à cela, des élus ont dénoncé le manque de moyens attribués aux services de police.

Le maire PS de la Seyne sur Mer, Marc Vuillemot s'est exprimé sur son blog le lundi matin, en déclarant : "Si je suis empreint de tristesse et de compassion envers les familles et les proches des victimes, je suis aussi fou de rage"

Marc Vuillemot déplore que ses demandes pour que les forces de l'ordre aient plus de moyens soient restées sans réponse. Dans une conférence de presse, il a demandé encore une fois à ce que les forces mobiles soient déployées dans le quartier.

Un couvre feu a également été imposé aux mineurs  "Je demande aux familles de veiller à ce que leurs enfants ne soient pas dans la rue pendant la nuit. Il conviendra que la police nationale mette en oeuvre les moyens de l'application de cet arrêté", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Les postes connexes
People Mar 22, 2019
Bâle : Un enfant de 7 ans poignardé à mort près d'une école, une septuagénaire avoue le meurtre
International Apr 02, 2019
Les parents dévastés exigent des réponses après que leur fille de 10 ans est morte des suites d’un combat de classe
Actu France Mar 27, 2019
À Hyères, après la mort de Jalil, cinq hommes arrêtent un bus et tirent en l'air : "On va tous vous tuer"
Histoires virales Apr 04, 2019
Le garçon a dit à la police qu’il est un enfant qui a disparu il y a sept ans après le suicide de sa mère