Hiver en octobre? Le froid incroyable se répandra sur la France ce week-end

Après la chaleur de l’été, la France se prépare déjà pour affronter l’hiver. Une masse d’air polaire s’abattra sur l’hexagone ce week-end et va causer une chute importante de la température jusqu’à mardi.

Si cette année a été qualifiée comme l’une des plus chaudes de France depuis 1900, les choses vont rapidement changer. Dès ce week-end, les températures vont considérablement baisser dans l’hexagone et aucune région ne sera épargnée.

En effet, vous aurez l’impression de zapper l’automne cette année. Après les pics de chaleur de cet été, vous aurez l’impression de passer directement en hivers.

Selon Ouest France, une vague de froid s’ablatera ce week-end. Et il ne s’arrêtera que vers mardi si l’on en croit les prévisions.

Voici l’explication à cet évènement inhabituel. Toujours selon Ouest France, une vague Ouest France qui est actuellement située près de l’Arctique, pas loin du Spitzberg, va descendre ce vendredi dans le nord de la France.

Ce vent qui va provoquer une température hivernale va donc traverser tout l’hexagone jusqu’à en sortir dans le sud vers mardi.

Ouest France annonce également que la chute de température sera accompagnée par «la pluie et même de la neige à basse altitude sur tous les massifs dimanche.».

Toutefois, cette étape ne marque pas pour autant le début de l’hiver.

Vers la fin de la semaine prochaine, la température devrait remonter et retrouver son cours normal. Vous n’allez donc pas zapper l’automne cette année. Il est toutefois préférable de sortir les manteaux ce week-end.

UNE ANNEE CANICULAIRE

Si aujourd’hui c’est la température hivernale trop tôt qui inquiète les foyers français, il y a de cela 3 mois, la chaleur, elle également, était à son pic. En effet, les recensements ont classé cette année parmi les plus chaudes de France depuis 1900.

Le 27 juillet dernier, 18 départements ont même été placés par la Météo France en vigilance orange. Les températures attendues cette semaine-là étaient comprises entre 34 et 37 degrés.

«Il s’agit d’un phénomène non remarquable, mais nécessitant une vigilance particulière, notamment pour les personnes sensibles ou exposées»,

avait annoncé Météo France pendant cette saison. Aujourd’hui pourtant, elle nous conseille de sortir les manteaux un peu trop tôt.