Ce pilote sauve 147 passagers dans un avion grâce à la voix dans sa tête

Un tremblement de terre miraculeux sauve 148 passagers: "Dieu est réel! Je l'ai vu."

Le 28 septembre, au moment même où un puissant tremblement de terre frappait l'Indonésie, un avion a miraculeusement décollé de l'aéroport de Palu, échappant à peine à la destruction.

Le pilote indonésien témoigne que sa relation avec Dieu l'a aidé à écouter les instructions divines qui l'ont sauvé lui et 148 passagers.

Le pilote professionnel Ricoseta Mafella, un chrétien fervent, raconte à CBN News qu'il ne chante généralement que des chansons de louange pendant ses vols.

Mais quelques instants avant le tremblement de terre et le tsunami qui ont frappé l'Indonésie le mois dernier, il a ressenti le besoin de chanter à haute voix.

Le capitaine Mafella dit qu'il n'a rien vu d'inhabituel quand il s'est approché de Palu ce jour-là, mis à part les vents forts qui ont fait virer une décision partagée avant l'atterrissage. Cela a retardé son atterrissage de neuf minutes.

Alors que les passagers partaient et que Mafella se préparait pour son prochain vol, il dit qu'il entendit de nouveau la voix qui disait:

"Fais vite, sors de cet endroit. Départ anticipé".

Le capitaine Mafella se demandait si c'était juste son imagination ou autre chose. Quoi qu'il en soit, il a obéi à ce qu'il avait entendu et a décollé trois minutes avant l'heure de départ prévue. Cette décision a littéralement sauvé des vies.

Mafella a été surpris par l'ordre chronologique des événements.

Rappelez-vous:

"Le tremblement de terre a commencé dans la région de Donggala 17:55. J'ai décollé à 17h52. La plus haute magnitude de 7.7 et 7.4 a frappé exactement après mon départ!"

Ces trois minutes ont été cruciales, car après que l'avion du capitaine Mafella fut en sécurité dans les airs, la tour de contrôle a commencé à céder en raison du fort séisme.

Il est reconnaissant envers le contrôleur Anthonius Agung, qui lui a donné la permission de décoller avant que la tour ne s'effondre.

Agung a été pris au piège et forcé de sauter du quatrième étage de la tour. C'était un héros. Malheureusement, il est mort de blessures internes.

À ce moment-là, le capitaine Mafella et ses passagers n'avaient aucune idée de ce qui se passait en dessous d'eux.

Plus tard, il s'est rendu compte que la caméra de son téléphone mobile avait capturé une vue des vagues qui commençaient à se former lors des tsunamis qui ont frappé le centre-ville de Sulawesi.

Il a également décrit comment son avion a échappé de justesse à la destruction causée par les fortes secousses. Il a dit:

"Ces fissures dans la piste ont 2 mètres de profondeur. Derrière la piste, il y a une liquéfaction. C'est arrivé à mon heure de départ!"

Le capitaine Mafella est heureux d'avoir écouté et obéi.

"Oh, mon Dieu, merci beaucoup! Dieu révèle tout; si c'est 1 ou 2 secondes de retard, ça pourrait être un désastre. Je n'ai pas besoin de prouver que Dieu est vivant. Dieu est réel ! Je l'ai vu et ça me suffit."

UN HOMME SAUVE LA VIE D’UN ENFANT

Dans la vie, nous ne réalisons pas toujours que nous avons des gens qui peuvent nous aider quand nous en avons le plus besoin. Ils peuvent non seulement nous aider, mais aussi nous sauver la vie, sans aucun intérêt en retour.

Une étonnante vidéo a récemment été diffusée à Astana, la capitale du Kazakhstan, où un homme semble avoir sauvé un enfant qui était sur le point de tomber du dixième étage d'un immeuble.

L'enfant de 7 ans allait tomber pour s'être mis du mauvais côté d'une fenêtre, mais cet homme a répondu par des réflexes, sauvant la vie de ce petit garçon.

LE REFUS D'ATTERRISSAGE DU PILOTE  A CAUSÉ LA MORT DE LA JEUNE FEMME

Si Ricoseta Mafella a pu sauvé 147 passagers en décollant plutôt que prévu, cet autre pilote a causé la mort d’une femme de 25 ans en refusant d’atterrir.

Brittany et Corey Oswell revenaient de leur lune de miel hawaïenne en 2016 quand Brittany a eu un malaise et s'est évanouie.

Source: Youtube

Source: Youtube

Après les diagnostiques d’un médecin qui se trouvait à bord, Brittany avait besoin d’une intervention immédiate et a demandé au pilote de poser l’avion dans le plus proche aéroport, mais ce dernier a refusé.

Brittany est décédée 3 jours après.