02 novembre 2018

Ain: la mère d'un des huit enfants nés sans bras reçoit des lettres de menaces d'agriculteurs

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

La mère d'un des huit enfants nés sans bras reçoit des lettres de menaces d'agriculteurs

Depuis plusieurs semaines, on entend beaucoup parler des enfants nés sans bras. Dans l'Ain, ce sont 8 enfants nés avec de graves malformations qui ont été signalés.

Annonces

Pour beaucoup d'entre eux, ces malformations viennent des pesticides utilisés dans les lacs de l'Ain. "Dans les étangs de la Dombes, qu'on assèche régulièrement pour cultiver des céréales, il faut voir les épandages", a déclaré un habitant de Villars les Dombes au Parisien.

Annonces

Et étant donné que les pesticides sont désignés comme coupables, les agriculteurs sont intrinsèquement liés au scandale, et tentent de se défendre.

Annonces

"C'est trop facile de crier haro sur toute une profession", déclare le président de la fédération départementale des exploitants agricoles, Adrien Bourlez.

Annonces

Une femme qui avait témoigné sur le handicap de son fils reçoit maintenant des lettres de menaces de la part d'agriculteurs qui lui en veulent.

DES ANIMAUX MALTRAITES DANS DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

Une enquête choquante révèle que des veaux nouveau-nés dans une ferme laitière biologique ont été jetés sur le sol, frappés et gavés par des travailleurs.

Annonces

Les animaux en détresse ont été vus sur le film comme étant "manipulés de manière agressive" par le personnel des laiteries appartenant à Coombe Farm, à Somerset, qui fournit des produits biologiques à Waitrose et est RSPCA Assured, comme rapporté par Ayoye Monde.

Après avoir reçu des informations sur la manipulation cruelle, des images d’infiltration ont été obtenues par l’organisation caritative Animal Equality en juin et juillet de cette année.

Les créatures auraient été privées d'eau pendant plus de 24 heures pendant certaines des journées les plus chaudes de l'année. Un nouveau-né a été traîné par ses jambes et le personnel a juré et a frappé les animaux. Plusieurs vaches ont été vues avec les pattes arrière enchaînées.

Annonces