À propos AM

23 novembre 2018

Un officier de police courageux désarme un garçon suicidaire qui tenait un couteau contre sa gorge

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail
Chargement...

Annonces

Lundi dernier,  adolescent s'est échappé d'un établissement psychiatrique et s'est rendu dans un magasin où il a volé deux couteaux. La vidéo de sécurité montre le jeune garçon menaçant de se trancher la gorge avec un des couteaux.

L'incident survenu à Grove City, dans l'Ohio, s'est terminé avec un policier qui s'est faufilé derrière le garçon pour tenter de le sauver.

Il s'agissait de l’agent Brandon Judd, âgé de 31 ans,  qui a fait de son mieux pour arrêter le garçon de 12 ans. L'incident s'est produit sur le parking d'un centre commercial en Ohio.

L'adolescent s'est échappé de l'établissement psychiatrique Buckeye Ranch Client. Il est sorti en grimpant à un arbre, en cassant une branche et en l'utilisant pour frapper un policier. 

Chargement...
Chargement...

Annonces

Puis le garçon anonyme a couru vers un magasin Dollar Tree et est entré lorsqu'il a vu des policiers.

Chargement...

Annonces

L'adolescent est alors sorti tenant deux couteaux de boucher qu’il avait retirés de leurs emballages. Il a commencé à menacer de les jeter à la police avant de s'enfuir sur un parking où il s'est retrouvé entouré par plusieurs policiers.

L'enregistrement de sécurité montre le garçon en train de menacer de se trancher la gorge. Judd, qui était sur les lieux derrière le garçon, se souvient:

"J'essaie juste de garder mes distances, de lui parler, de voir ce qui se passe dans sa tête. De toute évidence, il traverse une sorte de crise. "

Chargement...

Annonces

L'agent a saisi l'occasion lorsqu'un véhicule de police s'est approché du garçon, le distrayant. L'officier a été enregistré en train de baisser le volume de sa radio pour ne pas se faire surprendre.

Il s'est ensuite lentement retourné derrière le garçon. Judd déclare à propos de ce moment de tension: "Je pensais que si je pouvais quitter lentement son champ de vision, il pourrait peut-être m'oublier."

Judd a noté que ses collègues savaient ce qu'il faisait et ont joué le jeu. Ils ont commencé à parler au garçon pour le distraire.

Chargement...

Annonces

L'officier a expliqué:

"Nous savions tous ce qui se passait. Ils savaient ce que je faisais. Je savais ce qu'ils faisaient sans dire un mot.

Saisir un suspect armé est contre l'entraînement officiel. Cependant, Judd estimait que les circonstances étaient différentes et qu'il fallait improviser.

Il a déclaré: "Je savais que je serais capable de maîtriser le gamin si je pouvais me rapprocher suffisamment." La séquence montre le moment où Judd a pu saisir le poignet du garçon par derrière et l'obliger à laisser tomber les couteaux.

Chargement...

Annonces

Les autres officiers ont réagi en le menottant rapidement. Un officier a été vu agenouillé devant l'adolescent pour lui assurer que tout allait bien se passer.

Judd raconte:

"Quand je me suis éloigné, je me suis mis à trembler et je n'arrivais pas à croire ce qui venait de se passer et à quel point tout s'était bien terminé"

Le garçon a été emmené à l'hôpital national pour enfants et a ensuite été relâché. Il fait toutefois face à des accusations de voies de fait, de panique, de menaces graves et de vol.

Chargement...

Annonces

Le 20 mars, la police de Columbus a sauvé une jeune fille de 17 ans d’un pont. Une caméra sur le corps montre Kenneth Kropp, un officier, et Anthony Sebastiano, saisissant la fille par les bras, avant que deux autres policiers l’aident à la tirer par-dessus la rambarde du côté sécurisé du pont.

La vidéo publiée sur Facebook montrait que la police calmait la jeune fille et lui rappelait que "rien n'est aussi grave".

Chargement...
Chargement...

Annonces

AmoMama.fr ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d’automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d’aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d’éviter que quiconque ne soit blessé. AmoMama.fr s’élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d’abus, d’inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d’abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.