Les gilets jaunes vus par le monde: la presse étrangère n'hésite pas à utiliser des mots durs

La presse étrangère se montre très critique envers Emmanuel Macron pour la situation des Gilets jaunes.

 Plusieurs gros titres de journaux internationaux mettent l'accent sur les "plusieurs erreurs" commises par le président qui n'arrive pas à retrouver le dialogue avec "la France du diesel".

Le journal Die Welt par exemple, l'un des journaux allemands les plus vendus, n'hésite pas à écrire: "Les Français ont l’impression d’être pris pour des imbéciles. A juste titre." 

Et le journal germanique n'est pas la seule voix étrangère à essayer de comprendre le combat que mène les Gilets jaunes et à en déduire qu'Emmanuel Macron est à blâmer si les routes de France sont ainsi bloquées et si les protestataires comptent s'attaquer à Paris ce week-end.

Die Welt pense que "le gouvernement a commis plusieurs grosses erreurs", la plus grosse d'entre elles étant d'avoir été d'essayer de justifier "l’augmentation des taxes par la seule protection de l’environnement, bien que la majeure partie des recettes serve un objectif différent."

Pour le journal allemand, la situation actuelle est le "symptôme d’une rupture" entre "la classe dirigeante" et le peuple dont elle est "toujours plus éloignée".

Un autre journal de nos voisins d'outre-Rhin, le Süddeutsche Zeitung, semble du même avis et parle de "la rébellion d’une classe moyenne qui se sent marginalisée socialement et géographiquement par les personnes les mieux rémunérées des grandes villes".

Et les journalistes n'hésitent pas eux aussi à critiquer Emmanuel Macron en disant: "Pour la plupart des Français, sa politique n’a jusqu’à présent apporté aucune amélioration notable".

Pour le journal italien Corriere Della Sera, bien que l'écologie soit une "des plus nobles batailles" menée par Emmanuel Macron, la situation actuelle n'est pas liée à "une prétendue insensibilité écologique" du peuple français.

En effet, si le chef de l'État a été élu en tant qu'étranger "aux partis politiques et néophyte", il est aujourdui "perçu comme un nouvel aristocrate, éloigné des problèmes de la population commune."

Pour El Mundo, un journal espagnol, la "France du diesel" se bat contre le chef de l'État et les Gilets jaunes est "la plus grande expression de rejet à laquelle Emmanuel Macron a dû faire face jusqu’à présent".

La presse britannique quant à elle se montre moins virulente mais parle quand même du président français comme de celui qui n'arrive pas à "rétablir la confiance dans la démocratie parmi ceux qui se sentaient désabusés et détachés de la politique".

Dans un récent article, nous vous disions que Nicolas Dupont-Aignan  avait décidé de soutenir le mouvement des Gilets jaune et leur avait conseillé de ne pas abandonner.

Apprenez-en plus en cliquant ici.

Les postes connexes
Feb 01, 2019
Emmanuel Macron fait une déclaration inattendue aux journalistes : 'Moi aussi je suis Gilet jaune'
Gilets jaunes Feb 18, 2019
"Ce n'est pas Macron" : L'acteur Michel Boujenah attaque les Gilets Jaunes et défend le Président
Dec 28, 2018
Gilets jaunes: Isabelle Adjani attaque violemment Emmanuel Macron sur sa façon de communiquer
Macron Mar 18, 2019
Emmanuel Macron : Il décide d'écourter son séjour aux Pyrénées suite aux violences des Gilets jaunes