26 novembre 2018

Yann Moix critique ouvertement un prix "indécent" du manteau de Brigitte Macron

Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Annonces

Lors des Terriens du samedi du 24 novembre dernier, Yann Moix a fait une remarque sur le Brigitte Macron. Il estimait que le manteau porté par la première dame de la commémoration de l’armistice du 11 novembre dernier valait 720 gilets jaunes.

Il est vrai que Brigitte Macron est souvent, voire très souvent, habillée par Louis Vuitton. Selon Closer, la plupart des habits de la marque portée par la première dame ont été offerts comme cadeau.

Mais puisque ce n’est pas écrit sur les costumes, on ne sait pas quand est-ce qu’il s’agit d’un cadeau et quand est-ce qu’ils ont été payés par l’épouse du président.

Et justement, lors de la commémoration de l’armistice du 11 novembre dernier, Brigitte Macron portait un très beau manteau signé Louis Vuitton. On ne sait pas s’il s’agit d’un cadeau ou non, mais il a retenu l’attention du chroniqueur Yann Moix.

Annonces

Annonces

Annonces

Ainsi, lors des Terriens du samedi du 24 novembre dernier, Yann Moix a fait un petit commentaire sur ce manteau:

«Lors des commémorations du 11 novembre, de sinistre mémoire, elle a porté un manteau Vuitton à 3 600 euros, lance le chroniqueur.

Annonces

La marque du manteau a supplanté la marque de l’Histoire ce jour-là. Mais c’est normal en fait, qu’elle aime Vuitton, parce qu’il y a des liens vraiment très forts entre Vuitton et Emmanuel Macron».

Annonces

Après avoir dit pourquoi il trouvait que Louis Vuitton ressemblait au président, Yann Moix poursuit en faisant cette fois-ci un petit calcul:

«Mais revenons quand même aux 3 600 euros. J’ai calculé qu’avec 3 600 euros, on peut fabriquer 720 gilets jaunes. C’est-à-dire que, si vous voulez résumer ma pensée, on n’est plus véritablement dans l’essence, mais dans l’indécence».

Annonces

Annonces

EMMANUEL MACRON SE FAIT INTERPELLER PAR UN RETRAITÉ

Pendant son périple dans le cadre du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, Emmanuel Macron a rendu dans un EHPAD. C’est là qu’un retraité lui ait interpellé en critiquant ouvertement la luxueuse garde-robe de son épouse Brigitte.

«Avec ma retraite, je ne peux pas payer des tenues rutilantes comme Brigitte, vous comprenez hein?. (…) Ma femme, elle, elle met des petits jeans, des petits jean troués», lui a alors lancé le retraité en pleine face devant les objectifs.

Annonces