Gilets jaunes: l'Élysée a annoncé qu'Emmanuel Macron ne se proclamera pas encore après le chaos

Sedera Raliniainjanahary
03 déc. 2018
13:15
Partager
FacebookTwitterLinkedInEmail

Après la réunion de crise face aux vandalismes des gilets jaunes dans l’Hexagone ce samedi, on ne peut attendre aucune réaction de la part du président. Une nouvelle fois encore, Emmanuel Macron ne s’exprimera pas.

Annonces

Ce samedi, les gilets jaunes sont montés d’un cran au-dessus pour tenter d’interpeller le chef d’État. Ce jour-là, le mouvement est passé de blocage des ronds-points à un véritable acte de vandalisme notamment dans la capitale.

Face au chaos, une réunion d’urgence a été organisée entre le président de la République, le Premier ministre Édouard Philippe, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner accompagné de son secrétaire d’État et le ministre d'État chargé de la Transition écologique François de Rugy.

Annonces

Selon les informations du site HuffPost, la réunion s’est tenue ce dimanche et a duré près d’une heure et demie. Mais à l’issue de celle-ci, aucune réaction du président de la République n’est attendue ou en tout cas pas dans l’immédiat.

Annonces

«Le président de la République ne s'exprimera pas aujourd'hui»,

aurait affirmé l’Élysée comme nous le rapporte le site HuffPost.

Annonces

Au lieu de prendre le taureau par les cornes, Emmanuel Macron préfère «établir un bilan précis de la situation, celle des blessés, des dégradations et des interpellations».

Annonces

Le site HuffPost précise également que le chef d’État ait demandé à ce «qu'aucun des actes» qui se sont passés ce samedi «ne reste sans réponse judiciaire».

«PAS UN MOT N'EST ADRESSÉ PAR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE»

Sur le plateau de France 3 ce dimanche, la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen accuse le coup.

«Encore une fois, pas un mot n'est adressé par le président de la République à destination des centaines de milliers de gilets jaunes (...)

Aujourd'hui on a un président dans la situation d'un gamin buté qui refuse d'entendre ce que le peuple lui dit et qui refuse de sortir de cette situation»,

Annonces

avait-elle livré devant les caméras de la chaîne.

Annonces

FRANÇOIS HOLLANDE SOUTIENT LES GILETS JAUNES

Lors de son passage à Antraigues-sur-Volane, en Ardèche le jeudi 29 novembre dernier, l’ancien président François Hollande a échangé quelque temps avec les gilets jaunes de la région et visiblement, le prédécesseur d’Emmanuel Macron soutient le mouvement.

«Il faut continuer à prendre la parole et faire que ça puisse déboucher, parce qu'il faut que ça débouche. (...) Il faut que des organisations puissent prendre en compte les revendications»,

avait lancé l’ancien président aux manifestants.

Annonces