logo
La source:

Une caissière a été arrêtée à Toulouse pour avoir scanné un produit sur trois

Iana Legland
18 déc. 2018
21:44
Partager
FacebookFacebookTwitterTwitterLinkedInLinkedInEmailEmail

La générosité de cette caissière lui a coûté six mois de prison ferme.

Annonces

De mèche avec les clients, l’employée qui venait d’être embauchée au centre commercial de Blagnac, scannait et facturait un article sur trois. Sur 10 000 euros de courses, la note finale s’élevait à 300 euros.

Cette arnaque était bien rodée, mais peut-être trop évidente pour que les services de sécurité du supermarché ne s’en rendent pas compte, même en période de Noël où l’affluence est plus importante.

Le 13 décembre, une bande de jeunes gens originaires de Castres, ont tenté d’escroquer le supermarché Leclerc, à Blagnac, avec une complicité en interne.

Source : Wikimedia Commons

Source : Wikimedia Commons

Annonces

C’est en effet une jeune fille prénommée Cindy qui a pris cette drôle d'initiative le premier jour de son travail. « J’ai été embauchée à Leclerc. Pour mon premier jour, j’ai envoyé un message à Fabien en lui disant que je ne lui ferai pas payer les articles qu’il ferait passer à ma caisse. » explique-t-elle avant de préciser que cela ne devait rien lui rapporter : « on n’avait pas prévu de partager »

Annonces

Mais les trois couples d’amis de Cindy n’ont pas manqué de profiter de cette « générosité » : deux caddies d’une valeur de 3 700 € pour les deux premiers et 2 600 € pour le troisième, alors qu’ils ont respectivement payé en caisse 98 €, 70 € et 80 €, selon le rapport de La Dépêche.

Annonces

Grâce à la vigilence d’un des agents de sécurité du magasin, la caissière et ses six complices ont été interpellés avant de pouvoir repartir avec leur butin (notamment le matériel hi-fi très coûteux). Ils étaient placés en garde à vue par le groupe d’appui judiciaire de la sûreté départementale.

Annonces

Après leur comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Toulouse, ce lundi 17 décembre, deux jeunes étaient condamnés à 6 mois de prison ferme sans mandat de dépôt. Les cinq autres complices devront purger 6 mois d’emprisonnement ferme avec un maintien en détention.

CONDAMNES A LA PRISON FERME POUR L'ARNAQUE SUR LE BONCOIN

En novembre dernier, le tribunal correctionnel de Tours a condamné un couple d'escrocs à la prison ferme. La cause : avoir déposé de fausses petites annonces sur Leboncoin, ayant arnaqué 199 personnes.

Ils vendaient des aspirateurs, ainsi que des robots ménagers, des appareils photos, des téléphones, le tout à des prix assez bas !

Annonces
info
Veuillez nous indiquer votre adresse e-mail afin que nous puissions partager avec vous les meilleures de nos histoires !
En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité
Articles connexes

"La robe ne va pas tenir trois jours" : Amel Bent parle de ses contractions durant le tournage de The Voice

29 mars 2022

"Il n'arrivait pas à respirer" : le fils de Nabilla, âgé de 2 ans, a été hospitalisé après avoir eu "la tête toute rouge"

07 avril 2022

Amel Bent, traitée de “grosse”, est apparue enceinte et sans soutien-gorge sur le podium - elle parle des “anomalies génétiques” concernant son poids

07 mars 2022

Nicolas Sarkozy et ses villas à Paris et au Maroc : cinéma personnel, 1500 m² - sa propriété en plein procès

27 janvier 2022