Gilets jaunes: Christophe, l'homme qui a battu un policier, affirme qu'il se défendait

Le ”boxeur de gendarme”, recherché depuis quelques jours par la police s'est finalement présenté à la police. En effet, l'homme dont le vrai nom est Christophe DETTINGER s’est rendu au commissariat du 4e arrondissement de Paris.

Il était poursuivi, notamment pour avoir roué de coups des policiers lors d'une manifestation des gilets jaunes.

Les faits se sont déroulés le samedi 5 janvier sur la passerelle Senghor et la scène a été enregistrée par plusieurs vidéo amateurs.

L’homme a voulu s’exprimer sur les réseaux sociaux. Lors d'un enregistrement qu'il a posté sur la page Facebook de sa belle soeur, il a reconnu s'être emporté et a eu tort d'avoir eu recours à la violence.

Mais il a expliqué que son geste était dû aux actions des forces de l'ordre, sur la brutalité policière, comme les tirs de flash ball ou de bombes lacrymogènes, faite sur lui et sa femme, sur les retraités et sur les femmes sans défense lors de cette journée fatidique.

Il a terminé sa vidéo en incitant les gilets jaunes à continuer “pacifiquement” le combat.

Les deux gendarmes blessés ont porté plainte contre l'ancien boxeur professionnel sacré champion de France des poids lourds légers (90 kg) en 2007 et 2008.

Il a été interpellé depuis lundi matin et mis en garde à vue. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner a annoncé que Christophe DETTINGER devra répondre de ses actes devant la Justice.

En terminant sa video, l'homme a voulu éclaircir sa position en insistant sur le fait qu’il n'appartenait ni à l'extrême droite ni à l'extrême gauche, qu'il était juste un simple citoyen qui aimait son pays et sa patrie.

“Je suis un francais, je suis un citoyen lambda, j’aime mon pays, j’aime ma patrie, j’aime tout“

UNE ACTION INCOMPRÉHENSIBLE

Lors d'une interview sur France Inter, son dernier entraîneur, Laurent Boucher a fait part de sa déception et de son incompréhension sur le geste de son ancien boxeur. Il a qualifié l’acte de “connerie” et a lancé ces mots.

“Pourquoi tu as fait ça, Christophe, pourquoi tu as fait ça? Quel est l'intérêt? Tu as une famille, tu as des enfants, quel est l'intérêt?”

Un de ses anciens entraîneur, Jacky Trompesauce s'est exprimé à ce sujet et a affirmé:

“(...)il a dû se passer quelque chose qui n'apparaît pas sur la vidéo. Christophe est un sportif de haut niveau, c'est un homme respectueux, ce n'est pas un voyou. Il faudrait avoir toute la séquence pour comprendre.”

“Pourquoi tu as fait ça ? Tu es un con.”

UN PEUPLE LAS DE LA POLICE

Christophe DETTINGER n’est sans doute pas le seul qui se lasse de la violence des policiers à l’égard des manifestants. Une violence qui n’est pas sans répercussion.

En effet, certaines personnes ont décidé d’agir et de ne plus être ceux qui encaissaient les coups.

Les postes connexes
Actu France Mar 15, 2019
"Ils m’ont tordu le bras et bloquée avec leur pied" : Une infirmière emprisonnée pour le rejet de la violence policière
Jan 09, 2019
Christophe Dettinger contre les gendarmes: cette femme témoigne ce qui s'est réellement passé sur le pont de Paris
Gilets jaunes Apr 01, 2019
Besançon : Vidéo bouleversante d'un Gilet jaune battu par un policier a rendu le Web furieux
Actu France Feb 14, 2019
"J'ai honte de moi" : Christophe Dettinger a avoué devant le tribunal qu'il regrettait ses actes