Philippe Pascot a perdu son sang-froid en direct: il fait une comparaison offensive de Marlene Schiappa

Panagiotis Pascot, un porte-parole des gilets jaunes a fait un dérapage qui a vite fait de faire le tour du réseau. En effet, il avait comparé Marlène Schiappa avec une «poupée Barbie».

C’est ce mercredi 9 janvier que cela s’était passé.

En effet, sur le plateau de Morandini Live, Jean-Marc Morandini ainsi que ses invités s’étaient à nouveau attardés sur la polémique touchant la cagnotte du «boxeur de gendarme».

Cette affaire qui, rappelons-le, avait mis en avant un ancien boxeur professionnel, Christophe Dettigner, contre les CRS.

Notons que cette cagnotte avait atteint des sommes folles et a été fermée par la société Leetchi elle-même.

Pour débattre de la situation, il y avait Bruno Pomart, ex-policier, et Philipe Pascot, un porte-parole des gilets jaunes.

Les choses ne sont pas totalement passées comme prévu. En effet, le père de Paynayotis Pascot, l’ancien chroniqueur du Quotidien a véritablement dérapé.

Clairement, c’est sans aucune retenue qu’il s’était attaqué à Marlène Schiappa.

MARLENE SCHIAPPA EST UNE POUPÉE BARBIE

"La cagnotte qui a été faite pour un présumé violeur, Tariq Ramadan, est-ce que ça a fait le même scandale ? Est-ce que les politiques se sont évertués? Est-ce qu'on a entendu la poupée Barbie à la TV?"

avait-il déclaré.

Bien entendu, Jean-Marc Morandini avait demandé à ce qu’il clarifie les choses

"Une poupée Barbie qui est secrétaire d'Etat au ministre..."

souligna Philippe Pascot en faisant évidemment référence à Marlène Schiappa.

"Franchement... Franchement non... C'est quand même une secrétaire d'Etat. On respecte un peu les gens, au minimum. C'est ce manque de respect qui se traduit après dans la rue, et qui se traduit après contre les policiers"

était la réponse du présentateur en guise de recadrage.

Il a véritablement haussé le ton face à ce dérapage. Sans citer la secrétaire d’Etat, son invité à continuer de dire

"Elle est quoi? Elle est brune".

Bien entendu, Jean-Marc Morandini a également répondu à cela

"Non, pas la brune! On ne résume pas quelqu'un à sa couleur de cheveux. Vous, vous n'êtes pas le mec au chapeau. Vous avez un nom, excusez-moi".

Ce n’est que plus tard dans l’émission que Philippe Pascot l’appellera par son prénom. Il faut dire que Marlène Schiappa n’a pas véritablement tarit d'éloges à l’égard des gilets jaunes.

D’après elle:

"Je ne mettrai pas de gilet jaune, je crois à l'impôt"