La disparition d'Arlette, atteinte de la maladie d'Alzheimer: son corps a été retrouvé

Ce lundi soir, un corps a été retrouvé en contrebas de la départementale 925 entre Détrier et Pontcharra. Le corps a été identifié et il s’agit bien d’Arlette, cette vieille dame de 81 ans qui était atteinte de la maladie d’Alzheimer. Rappelons-le, elle avait été déclarée disparue le 6 janvier à Saint-Maximin.

Les recherches pour retrouver Arlette depuis sa disparition ont été bien actives.

Une personne faisant partie des groupes de battue du 9 janvier avait remarqué une tache de sang le lundi soir. Ainsi, c’est en contrebas de la route départementale 925 entre Pontcharra en Isère et Détrier en Savoie que le cadavre d’Arlette a été découvert.

Le corps se trouvait au bord du Bréda, juste en dessous d’une barre rocheuse dans une zone boisée et escarpée.

Après vérification, il s’agissait bien d’Arlette Vail-Pailler, cette vieille dame de 81 ans qui avait disparu de Saint-Maximin, son domicile, le 6 janvier dernier. Notons que cette dame souffrait de la maladie d’Alzheimer.

Concernant les recherches, ce sont les gendarmes avec un hélicoptère et des cynophiles qui se sont mis d’emblée à sa recherche. Sans résultat, sa petite fille a, alors, lancé un appel pour une battue sur Facebook.

150 personnes ont répondu présent: des volontaires, la gendarmerie et les pompiers, mais toujours sans résultat.

LE CORPS D’ARLETTE RETROUVÉ

Le corps sans vie d’Arlette a finalement été retrouvé lors d’une battue. D’après la gendarmerie, l’endroit où elle avait été retrouvée pourrait indiquer les causes de sa mort.

Toujours d’après eux, Arlette aurait été surprise par la nuit alors qu’elle se promenait à seulement quelques kilomètres de son domicile. Elle aurait glissé pour tomber au bas de la barre rocheuse.

Notons qu’il a fallu solliciter l’aide et le savoir-faire des secours en montagne du CRS afin de récupérer le corps dans la zone. Notons qu'Arlette aurait succombé peu après sa chute.

LA MALADIE D’ALZHEIMER: MÉTHODE POUR L'ÉVITER

D’après de récentes études, plus de 900 000 français seraient atteints de cette maladie pour plus de 44 millions de personnes dans le monde.

Source: Shutterstock

Source: Shutterstock

Il y a pourtant des méthodes pour l’éviter.