'Miriam, c’était notre fierté': le cousin d'une étudiante de 23 ans qui est morte dans un incendie à Paris témoigne

Miriam Irainat était une jeune étudiante âgée de 23 ans, pleine de vie et d'entrain qui a malheureusement perdue la vie dans un incendie à Paris.

C'est dans un immeuble de la rue Erlanger que l'incendie s'est déclaré, coûtant la vie à de nombreuses personnes. La jeune femme fait malheureusement partie des victimes et son cousin Yassine dresse un portrait de la belle personne qu'il a perdu.

Le jeune homme de 29 ans parle d'elle comme étant une "première de la classe" ou bien encore la "poupée de la famille". Une étudiante adorable qui est tragiquement décédée dans la nuit de lundi à mardi.

Elle travaillait d'arrache-pied afin d'obtenir sa lience de droit et comptabilité, et espérait faire la fierté de sa famille. Seule fille au milieu de trois frères, elle était la prunelle des yeux de ses parents.

UN DÉCÈS TRAGIQUE

Dans la nuit de lundi à mardi, elle se trouvait toute seule dans son appartement situé au sixième étage de l'immeuble qui a pris feu. Elle a téléphoné à sa mère à six reprises sans malheureusement parvenir à la réveiller.

Toute sa famille s'est rendue aussi vite que possible à Paris, son grand-frère et son père notamment. Dévastés, ils apprennent mercredi soir que Mriam a perdu la vie.

UNE FAMILLE DÉCHIRÉE

Toute la famille porte le deuil de ce décès tragique comme le rapporte Yassine.

"Ma mère est décédée il y a quelques années, mais cette mort me fait encore plus de peine."

"À 23 ans, elle n’a même pas eu le temps de se marier. Elle était encore à fond dans ses études, elle n’a rien vu de la vie," ajoute-t-il.

Yassine continue en dressant le portrait d'une jeune femme très appréciée au sein de sa famille: "C’était notre fierté.  À chaque réunion de famille, tout le monde se pressait pour la voir. Elle était formidable."

L'INCENDIAIRE EN GARDE À VUE

Essia B. est la principale suspecte dans cette sordide affaire. Âgée de 40 ans, la femme possédait un appartement au second étage de l'immeuble parisien. 

Elle aurait déclenché l'incendie après s'être disputée avec un voisin qui est pompier. Elle a été arrêtée dans la nuit de lundi à mardi, peu de temps après que les flammes n'aient commencé à dévorer l'immeuble.

Elle souffrait de troubles psychiatriques et avait été internée pas moins de 13 fois à l’hôpital psychiatrique de Sainte-Anne au cours des dix dernières années. Elle rentrait tout juste chez elle quand elle a déclenché l'incendie.

Miriam n'est malheureusement pas la seule personne ayant perdu la vie dans cet incendie. Radia Benaziez, une jeune architecte talentueuse et débordante de joie de vivre, faisait malheureusement elle aussi partie des victimes de l'incendie ravageant un immeuble situé dans la rue Erlanger à Paris.

Les postes connexes
Feb 06, 2019
"J’avais une main sur la corde et je tenais mon chat": une survivante de l’incendie de Paris en parle
Feb 09, 2019
L'incendie meurtrier à Paris : la suspecte mise en garde à vue, a subit des examens psychiatriques
Feb 06, 2019
Qui est Radia, victime d'un incendie mortel à Paris ? Sa famille témoigne avec émotion
Feb 06, 2019
L'incendie meurtrier à Paris : des images impressionnantes de l'intervention des pompiers dans un bâtiment