Une femme de 98 ans battue à Ehpad : L'aide soignant ne se reconnaît pas lui-même sur une vidéo

"Inhumain, cruel, insensible". Ce sont sans doute les mots que nous emploierons au visionnage des vidéos filmées en caméra cachée dans une maison de retraite à Arcueil (Val-de-Marne), par les enfants d'une pensionnaire.

En effet, depuis quelque temps, Monique,une pensionnaire âgée de 98 ans, se plaint et raconte à ses proches qu'elle y subit des agressions physiques. Les filles de celle-ci s'empresse alors de mettre au courant le directeur de l'établissement.

Malheureusement, ce dernier doute de la véracité des faits et conseille même aux plaignantes de ne pas se fier entièrement aux soi-disant élucubrations de la vieille dame.

Au début du mois de février, les enfants de celle-ci décident tout de même d'y cacher une caméra pour en avoir le cœur net.

Ce qu’elles vont découvrir va leur glacer le sang. Dans la nuit du 5 au 6 février, un aide-soignant essaye d'administrer un médicament à la vieille dame, celle-ci est quelque peu récalcitrante, il essaie tant bien que mal, puis, lorsqu'il y parvient, avant de s'en aller, il lui flanque une gifle magistrale.

Dans la vidéo de la deuxième nuit, la vieille dame chute de son lit, elle appelle de l'aide.

Et au bout d'une heure d'attente, le même aide-soignant fait son apparition, puis, sans ménagement, la traîne par terre, la prend par les cheveux pour l'obliger à se redresser avant de la jeter sans aménité sur le lit.

La famille de la nonagénaire dépose immédiatement une plainte à la police du Kremlin-Bicêtre. L'homme a été mis en garde à vue.

Lors de son interrogation, il a refusé de passer aux aveux, de regarder les enregistrements, puis, face à l'insistance des policiers, il a affirmé ne pas se reconnaître sur les images. L'intéressé sera donc déféré, puis, devra passer en jugement.

Il aura droit à une comparution immédiate.

"Monique est actuellement hospitalisée  ,et ne se souvient de rien,"

affirme ses enfants.

Une cellule d'écoute psychologique a été mise en place au sein de l'EHPAD pour venir en aide aux salariés traumatisés par les événements récents.

Une délégation spéciale d'enquêteurs du commissariat de Kremlin-Bicêtre a aussi été chargée d'effectuer des investigations sur tous les pensionnaires et leurs familles afin de découvrir d'éventuels cas de violences similaires.   

Pour l'instant, aucune réponse positive n'a été enregistrée par la police.

Jusqu'où peut aller la nature humaine ? La mère d'un enfant de 6 ans, infirmière de profession, a été démasquée par ses collègues et vite arrêtée par la police. Elle est accusée d'avoir saigner son enfant chaque semaine, pendant cinq ans, pour faire croire qu'il était malade.

Les postes connexes
Histoires virales Feb 15, 2019
Raclée et abjection : Un travailleur d'Ehpad accusé de violence à l'encontre d'une nonagénaire repérée par une caméra
Conseils Feb 27, 2019
Abus dans les maisons de retraite: conseils pour protéger nos parents âgés
Actu France Apr 03, 2019
Une femme retrouvée inconsciente à côté de son fils mort de 4 ans à Mérignac : la mère a avoué
Actu France Apr 03, 2019
Cri du cœur d'Alain, fils d'une retraitée de 93 ans, morte dans un Ehpad : "C’est inadmissible"