C'est le prix à payer : Christophe Dettinger donne la première interview, sortie de prison

Un mois passé, l'ancien champion de boxe Christophe Dettinger a été filmé pour avoir agressé des forces de l'ordre. La vidéo a été filmée durant l'acte 8 du mouvement Gilet Jaune.

Durant la vidéo, on peut voir Christophe s'attaquer à 2 agents de la police pour les faire fuir. Un des agents s'est retrouvé un bref moment à terre et s'est vu recevoir des coups de pieds par le boxeur.

On peut également voir, dans les vidéos, le boxeur frapper un policier à plusieurs reprises à la tête. Après cet incident, des manifestants voient Christophe Dettinger comme un héros.

Lors de ses déclarations, Christophe Dettinger reconnaît avoir fait une erreur en frappant les policiers. Il se dit avoir été en colère en voyant des policiers battre des manifestants.

Christophe Dettinger a, par la suite, été condamné par un tribunal de Paris. Le boxeur écope d'un an de prison ferme et 18 mois de sursis avec mise à l'épreuve.

Néanmoins, cet emprisonnement est aménageable en semi-liberté. En plus de l'emprisonnement, Christophe est également interdit de séjour à Paris pendant 6 mois et se doit d'indemniser les 2 personnes qu'il a agressées.

Afin d'aider le boxeur, des internautes ont créé un site web afin de collecter des fonds. Le site a reçu des promesses de dons de plus de 114000 euros. Après quelques jours, la plateforme a fermé sa page.

Après 40 jours de détention à la maison d'arrêt de Fleury-Mérogis, Christophe Dettinger sort de prison ce mercredi 20 février pour jouir de sa semi liberté.

La semi-liberté de l'ancien boxeur lui permettra de travailler durant la journée. Chaque jour, juste après son travail, il devra directement revenir au centre de semi-liberté de Corbeil-Essonnes.

L'ancien boxeur compte publier une vidéo de lui-même prochainement. La vidéo sera faite pour adresser ses remerciements aux gens qui l'ont soutenu.

CE QUI S'EST PASSÉ

Après avoir agressé des policiers durant une manifestation des Gilets Jaunes, l'ancien boxeur est amené devant le tribunal.

"J'ai honte de moi"

dit-il avec regret durant son procès.