"Vous devez arrêter maintenant" : comment Brigitte Macron a arrêté son mari après la fusillade à Strasbourg

Le mardi 11 décembre de l'année dernière, Emmanuel Macron s'est exprimé devant des parlementaires à l'Élysée. Lors de son monologue, son épouse est intervenue.

Emmanuel Macron et sa femme sont devenus les stars de plusieurs ouvrages. Après "la présidente", "Ce pays que tu ne connais pas", le couple présidentiel se trouve aussi au coeur du livre de Cécile Amar et Cyril Graziani, intitulé "Le peuple et le Président". Cet ouvrage paraît aux éditions Michel Lafon.

Les deux journalistes, co-auteurs, y racontent le déroulement de la mobilisation des Gilets jaunes ainsi que les comportements du Chef d'État.

"Les parlementaires ne l'écoutent que d'une oreille (...) Leurs téléphones ne cessent de vibrer : 'Fusillade à Strasbourg (..) Dans les salons élyséens, certains s'en étonnent.",

racontent les deux journalistes français.

En effet, c'est lors de cette réunion entre Macron et le Parlement que l'attentat de Strasbourg a eu lieu. Cheriff Chakat avait tué 5 personnes ce jour-là.

Après plusieurs interrogations auprès des citoyens français, Cécile Amar et Cyril Grazian concluent dans leur ouvrage que :

"Très longtemps, les gilets jaunes ont eu la conviction qu'Emmanuel Macron ne s'intéressait pas à eux."

UN MESSAGE MANUSCRIT

Et comme on dit toujours : Derrière chaque grand homme se cache une femme. Lors de son entretien avec les membres du Parlement, Emmanuel Macron a été interrompu par Brigitte. Elle devait lui rendre un message capital.

Le Président de la République française, Emmanuel Macron, et la Première Dame de France, Brigitte Macron, assistent à une rencontre entre les présidents de la France et de l'Argentine à Buenos Aires | Photo : Getty Image

Le Président de la République française, Emmanuel Macron, et la Première Dame de France, Brigitte Macron, assistent à une rencontre entre les présidents de la France et de l'Argentine à Buenos Aires | Photo : Getty Image

"Un troisième message parvient à Emmanuel Macron. Il reconnaît tout de suite l'écriture manuscrite C'est celle de son épouse qui lui glisse un petit mot sur le thème : ''Faut que tu t'arrêtes maintenant''. La réaction du Président est différente. Il s'exécute et quitte immédiatement la salle",

peut-on lire dans Le peuple et le Président.

Brigitte Macron, première dame de Franceaccueille l'équipe de France féminine de handball à l'Elysée | Photo : Getty Image

Brigitte Macron, première dame de Franceaccueille l'équipe de France féminine de handball à l'Elysée | Photo : Getty Image

Après avoir reçu un message écrit par Brigitte Macron, le chef d'État a tout de suite quitté les parlementaires. C'était donc la Première dame qui avait réussi à faire passer le message concernant l'incident qui a eu lieu au marché de Noël de Strasbourg.

Les deux premiers messages ont été ignorés, mais une fois que madame Macron a alerté son époux, l'homme d'État a tout suite mis fin à son discours.

Le président français Emmanuel Macron et la première dame Brigitte Macron accueillent le premier ministre du Québec pour un déjeuner à l'Elysée | Photo : Getty Image

Le président français Emmanuel Macron et la première dame Brigitte Macron accueillent le premier ministre du Québec pour un déjeuner à l'Elysée | Photo : Getty Image

ATTENTAT DE STRASBOURG

Rappelons que ce terrible drame a eu lieu à Strasbourg le 11 décembre 2019. La tragédie s’est passée sur le marché de Noël de Strasbourg un peu dans la soirée lorsque Cheriff Chekatt a tiré sur des gens.

Le jour de l'attentat, le bilan provisoire avait déjà révélé 2 morts et 14 blessés.

Les postes connexes
Actu France Mar 02, 2019
Strasbourg : Le frère de Chérif Chekatt arrêté après avoir menacé de commettre une nouvelle attaque
Dec 13, 2018
Qui est Cherif C qui a attaqué Strasbourg, Laurence Boccolini soutient les gilets jaunes, Patrick Bruel a embrassé l’hôte de TPMP: Top de la journée
Dec 13, 2018
Fusillade à Strasbourg: Chérif Chekatt, 29 ans, a déjà 27 condamnations pénales
Feb 08, 2019
Quand Brigitte Macron a été prise pour la mère d'Emmanuel quand il était étudiant