Disparition d'Eric Vignole, 53 ans : après quatre jours de disparition, l'homme est retrouvé mort

On a souvent entendu parler de disparitions de personnes et surtout de disparitions d'enfants ces derniers temps. Pour la semaine dernière, dans le Var, on a assisté, cette fois-ci, à la disparition d'un quinquagénaire.

Dimanche dernier, un peu moins d'une semaine, on annonçait la disparition d’Eric Viglione.

C'est après avoir quitté son domicile le dimanche 24 février qu’Eric Viglione n'a plus donné signe de vie.  Le Varois serait parti de sa maison à bord de sa Renault Kangoo de couleur blanche, portant l'immatriculation EC-989-LB aux alentours de 17 h.

C'est le lendemain que la gendarmerie a lancé un avis de recherche pour retrouver Eric.

"L'homme âgé de 53 ans est de forte corpulence, il a les cheveux gris courts et porte une petite barbe. Il était vêtu, au moment de sa disparition, d'un pantalon de jogging gris noir, d'une veste noire et de baskets noires.",

a déclaré les gendarmes.

Des affiches portant sa description et sa photo ont été publiées dans les environs. Des numéros de contacts ont été posés un peu partout pour collecter toutes informations pouvant mener à une piste.

Une bougie | Photo: Pixabay

Une bougie | Photo: Pixabay

Les gens se demandent quelle pourrait être la cause de sa disparition. Un enlèvement au hasard n'est pas une hypothèse que les voisins envisagent. La personne recherchée ne semblait pas non plus avoir de problèmes particuliers.

Les recherches se sont arrêtées ce mercredi soir après l'annonce du décès de la personne.

Après une semaine de recherche, le corps du quinquagénaire a été retrouvé sans vie. Ce sera son fils, Cédric Viglione, qui annoncera la mauvaise nouvelle, par le biais de son compte Facebook.

Les détails concernant la mort de l'homme n'ont pour le moment pas été annoncés. L'enquête est toujours en cours. L'autopsie du corps devrait également aider à voir plus clair sur cette disparition et cette mort.

Pour le moment, la famille Viglione est en deuil.

Se séparer d'un être cher et devoir faire ses adieux est douloureux. Mais parfois, savoir qu'une personne est décédée peut soulager.

Dans cet autre cas de disparition, 6 mois après la disparition de leur fils, Régine et Luc espèrent toujours un signe.