Bernard Tapie a décidé d'arrêter le traitement du double cancer, malgré de terribles douleurs à l'estomac

Le 11 mars prochain, Bernard Tapie va comparaître devant le tribunal concernant la suite de l'affaire de revente d'Adidas. Le politicien a arrêté ses traitements pour être lucide lors de ce procès.

En 2017, l'épouse de Dominique Tapie avait annoncé une triste nouvelle concernant l'état de santé de son mari. Le politicien souffre d'un cancer de l'estomac avec extension sur le bas de l'œsophage.

Durant ces deux dernières années, il n'a cessé de se battre contre sa maladie.

"Il y a des hauts et des bas, mais je me bagarre. On m'a enlevé les trois quarts de l'estomac et la moitié de l'œsophage. Les suites de l'opération ont été très douloureuses. J'ai eu des complications avec des traitements lourds, des difficultés respiratoires chaque repas est une épreuve.",

a-t-il récemment confié.

Bernard Tapie a accordé une interview au Journal du dimanche. L'ex-propriétaire d'Adidas a répondu à quelques questions concernant son procès, qui aura lieu à partir du 11 mars prochain.  

Le politicien est aussi revenu sur son état de santé et de l'avancement de ses traitements.

UN HOMME PRÊT À TOUT

L'homme d'affaire de 76 ans vit un enfer depuis son opération, mais il tient le coup. Après son intervention chirurgicale, on a dû lui enlever une bonne partie de son estomac, ainsi que la moitié de l'œsophage.

"J'ai eu des complications avec des traitements lourds, des difficultés respiratoires chaque repas est une épreuve. Malgré tout, grâce à ma famille et à mes amis, j'essaie de vivre normalement."

Actuellement, l'ancien patron de l'Olympique de Marseille mène un rude combat contre sa maladie. Heureusement, il peut compter sur le soutien inébranlable de sa femme et ses quatre enfants. Un soutien qui est hors de prix. 

Il a même arrêté ses traitements pour le bon déroulement de son procès.

"Et parce que je veux avoir toute ma lucidité pendant le procès, j'ai décidé d'arrêter tous les traitements – plus de chimiothérapie, plus d'antidouleurs, rien ! Il faut que je sois au top, j'espère y arriver.",

a expliqué Bernard Tapie au Journal du dimanche.

Rappelons que l'affaire dans laquelle Bernard Tapie est mis en cause a débuté depuis la revente d'Adidas en 1994. Suite à la décision de la Cour d'appel, l'homme d'affaire doit rembourser la somme de 404 millions d'euros pour mettre fin à son litige contre le Crédit lyonnais.

Mais la dernière décision de justice n'a pas encore réussi à résoudre cette affaire qui dure déjà depuis plus d'une vingtaine d'années.

"Ce qui compte, ce n'est plus l'argent, mais qu'on établisse de façon éclatante que ce n'est pas moi l'escroc, mais le Crédit lyonnais, qui a triché, menti, fraudé en vendant Adidas dans mon dos et en utilisant des sociétés offshore dans des paradis fiscaux",

a-t-il conclu.

Bernard Tapie est prêt à tout pour prouver son innocence et gagner le procès, jusqu'à mettre sa vie en péril. Lors de l'interview il n'a pas évoqué les conséquences de son arrêt de traitement sur sa santé.

TRÈS OPTIMISTE

Bernard Tapie a accordé plusieurs interviews concernant cette affaire dans laquelle il est accusé d'escroquerie et de détournement de fonds publics. Le 10 janvier dernier, il a aussi parlé de la prochaine audience sur BFM. Il a hâte d'être au jour J.

En effet, il a déjà déclaré que de nombreux documents allaient être présentés et qu'ils feraient la lumière sur toute cette affaire.