Bernard Tapie submergé a quitté son interview sur Europe 1 à cause de questions sur la corruption

Bernard Tapie a pris la mouche lors de son passage sur Europe 1, et il a quitté le studio en pleine interview.

Bernard Tapie a quitté soudainement le plateau d'Europe 1 où il se faisait interviewer par Audrey Crespo-Mara. Les questions de la journaliste ont porté sur les accusations de Marc Fratani à l'encontre de l'ancien président de l'Olympique de Marseille.

C'est pourtant un sujet dont il ne voulait pas parler. Il était venu parler de son combat contre le cancer mais aussi de son procès qui fait actuellement les gros titres.

Pour mener à bien sa bataille judiciaire, il a d'ailleurs décidé d'arrêter de prendre son traitement contre le cancer pendant au moins trois semaines, les anti-douleurs ayant, comme il le dit, la fâcheuse tendance à embrouiller l'esprit, et il veut avoir tous ses moyens afin de pouvoir se défendre.

Mais ce sont les accusations de Marc Fratani qui ont été majoritairement discutées, au grand dam de Bernard Tapie. En effet, son ancien acolyte l'accuse de lui avoir demandé d'acheter un arbitre pour un match contre le Paris Saint-Germain lorsqu'il était encore président de l'Olympique de Marseille.

"Je suis venu parler de mon procès et de ce qui se passe dans le pays. Si on passe la matinée à parler de ce que Fratani a dit, je me lève et je vous laisse toute seule."

Malheureusement, la journaliste n'a pas pris ses menaces au sérieux et elle a continué à parler de ce sujet. Mais Bernard Tapie n'est pas un homme qui est adepte des paroles en l'air et il s'est levé sans aucune hésitation avant de quitter le plateau.

"Je ne vous répondrai pas, et vous ne serez pas la première. Allez, au revoir !"

Pourtant, la journaliste Audrey Crespo-Mara assure qu'elle avait prévenu l'homme d'affaires des sujets qui seraient abordés au cours de cette interview.

Quand Bernard Tapie a accepté mon invitation hier (dimanche), nous avons longuement échangé. (...) Il était d'accord pour en parler"

DES PROBLÈMES FACE À LA JUSTICE

 

Bernard Tapie rencontre quelques soucis avec la justice belge concernant deux de ses sociétés.

En effet, une liquidation judiciaire a été ordonnée par la justice belge d'après les informations rapportées à l'AFP ce samedi. Une mauvaise nouvelle pour Bernard Tapie à qui elles appartiennent.

L'AFP a obtenu une copie des deux jugements différents concernant les sociétés GBTH (groupe Bernard Tapie Holding) et AMS (Aircraft Management Services). 

C'est l'administrateur judiciaire Roman Aydogdu qui est le "liquidateur" de ces deux sociétés et il est "invité à déposer au greffe un état détaillé de la liquidation dans les six mois de la prononciation de la décision".

C'est le Consortium de réalisation (CDR) qui a insisté pour que ces sociétés soient liquidées car elles n'avaient plus d'actifs et étaient sûrement utilisées par Bernard Tapie pour cacher des rentrées d'argent et éviter d'avoir à rembourser sa dette.

Les postes connexes
Dec 27, 2018
Bernard Tapie perd deux sociétés pour avoir caché des flux de capitaux après un litige de près de 20 ans
Politique Mar 13, 2019
Bernard Tapie : L'homme d'affaires de 76 ans jugé malgré son cancer n'est pas près d'abandonner
Jan 12, 2019
Bernard Tapie se réjouit du procès à venir: il explique sa réaction inattendue
Jan 25, 2019
Bernard Tapie est "victime d'un gros coup de fatigue" un jour avant ses 76 ans