"Grande avec son mètre 78 et très belle" : la femme cachée de Michel Berger

Quelques mois avant sa mort, Michel Berger aurait été sur le point de quitter France Gall pour refaire sa vie avec une autre femme mais le destin en a décidé autrement.

Selon les confidences en 2012 de Franka Berger, la sœur de Michel Berger, et de Bernard Saint-Paul, un proche collaborateur de Véronique Sanson, Michel Berger vivait une histoire sentimentale avec Béatrice Grimm, jeune mannequin allemande et apprentie-chanteuse durant les mois précédant son décès en 1992, et projetait de s'installer avec elle dans une maison à Santa Monica en Californie.

Durant sa courte vie, Michel Berger a vécu deux grandes histoires d’amour: celle avec Véronique Sanson et celle avec France Gall.

Cette dernière a duré près de 20 ans et a été soldée par la naissance de deux enfants : Pauline Isabelle, née en 1978 et décédée d'une mucoviscidose à l’âge de 19 ans et celle de Raphael Michel, en 1981. Mais le couple Berger/Gall battait de l'aile quelques mois avant la mort du compositeur en 1992.

"France Gall adorait faire la fête, rigoler, sortir en bande. Alors que Michel restait introverti, sage, méfiant face aux excès, drogue ou alcool. Pour lui, tout ce qui n’était pas de l’ordre du travail ne signifiait rien. D’où leurs problèmes de couple"

racontait dans une interview au journal belge "Le Soir" Yves Bigot, le biographe de Michel Berger.

Dans son ouvrage "Quelque chose en nous de Michel Berger", le journaliste a également dévoilé que Michel Berger songeait à quitter France Gall, car il était tombé sous le charme d’une autre femme : une certaine Béatrice Grimm. 

"Elle est allemande, top model, présentatrice de talk show, grande avec son mètre 78 et très belle, mannequin à Paris, 

détaille Yves Bigot avant d'ajouter :

"Il la rencontre dans un dîner. Elle travaille pour une grande agence. Elle a eu une liaison avec Timothy Dalton, le James Bond gallois, puis avec le rocker Billy Joël. Elle songe à entamer une carrière de chanteuse."

Après le décès de France Gall, le 7 janvier 2018, Alain Wodroscka a écrit la biographie "France Gall – des amours, des chansons et des larmes".

Parmi les nombreux témoignages, celui de Bernard Saint-Paul, un proche collaborateur de Véronique Sanson:

"Dans Paris-Match, j’ai déclaré : la vraie veuve de Michel Berger, ce n’est ni France Gall ni Véronique Sanson, mais Béatrice Grimm"

Suite à la mort de Michel Berger, Béatrice Grimm, a connu des moments très compliqués. Alors que l'attention de tous était focalisée sur France Gall, Béatrice pleurait la mort de celui qu'elle aimait tendrement, mais elle le faisait à l'écart de tous, dans l'ombre, car elle n'était la bienvenue nulle part.