Un homme a empoisonné trois fois une femme de 89 ans avec du collyre pour chien, afin de ne pas la payer pour l'achat de la maison

Un Niçois a été condamné à 20 ans de prison pour avoir essayé de tuer sa crédirentière de 89 ans avec du collyre pour chien à trois reprises.

Olivier Cappelaere, 49 ans, est un originaire de Nice qui se voit comme un véritable amateur de viager qui s'est présenté à Suzanne Bailly, une femme de 89 ans originaire des Alpes-Maritimes, il y a quelques années, dans l'objectif de lui acheter un appartement.

En effet, l'octogénaire avait choisi de vendre son appartement en viager, avec la condition qu'elle y vivra encore six mois par an, ce qui oblige Olivier Cappelaere à verser une somme fixe à Suzanne Bailly chaque mois, jusqu'au jour de son décès.

Cependant, Olivier s'est retrouvé face à de grosses dettes à cause de la faillite de sa boucherie que son père lui avait léguée. Une situation qui occasionne une impossibilité pour lui de continuer à payer son crédit immobilier. Par conséquent, ce dernier a, par trois fois, tentél d'éliminer sa crédirentière en l'espace de quelques mois en versant du collyre pour chien dans la bouteille d'eau de la future nonagénaire, comme relaté par Le Monde.

UNE DOSE TROP PUISSANTE

Si les deux premières tentatives d'assassinat n'ont pas attiré l'attention de Suzanne, c'est parce que cette dernière croyait avoir subi deux AVC. Toutefois, elle sera alarmée par le goût de la dose d'atropine trop élevée versée dans sa bouteille d'eau, le 7 avril 2015.

Deux bouteilles de verre de poison. | Shutterstock

Deux bouteilles de verre de poison. | Shutterstock

Un fait qui l'a poussé à contacter son voisin de 60 ans, lui demandant de goûter l'eau avec elle. Résultat: Suzanne Bailly et son voisin finirent tous les deux par être hospitalisés pendant un mois, suite à de violentes hallucinations.

VINGT ANS D'INCARCÉRATION

Si quelques années plus tôt, Olivier avait su gagner la confiance de Suzanne, il n'aura fallu que 3 tentatives de meurtre de sa part pour réveiller la dame âgée. Et, ayant compris qu'elle a failli être assassinée à trois reprises, cette dernière exprime encore aujourd’hui sa profonde déception et son choc.

"Maintenant ça va mieux, mais je fais des cauchemars, les larmes me viennent aux yeux, je ne peux pas me contrôler (...) Il m'a détruite, je n'avais pas besoin de ça avant de partir (...) C'est quand même un monstre" a-t-elle déclaré à la barre.

Gros plan sur les mains d'un homme derrière les barreaux de prison sur fond noir. | Shutterstock

Gros plan sur les mains d'un homme derrière les barreaux de prison sur fond noir. | Shutterstock

Suzanne Bailly n'a pas d'enfant. Cependant, elle sait que si elle ne peut pas faire confiance à tout le monde, elle a quand même le soutien de son chien, et de son voisin qui a été hospitalisé avec elle lors de la troisième tentative de meurtre d'Olivier. Une chose est sure, elle peut être soulagée du fait que la justice lui a été rendue, car le criminel a écopé de vingt ans de réclusion criminelle. Une chance pour lui qu'il n'ait pas été condamné à perpétuité.

INCARCÉRÉ POUR AVOIR POIGNARDÉ SON EX-ÉPOUSE

En outre, le samedi 23 juin dernier, vers 21h30, dans le centre-ville d'Angoulême, un homme aurait tenté de tuer sa femme Houria tandis que cette dernière montait dans sa voiture, rapporte France Bleu. Faycal, l'ex-mari de Houria, aurait cassé les vitres du véhicule avant de la poignarder à trois reprises avec un couteau.

S'étant ensuite enfui, il a été arrêté un peu plus tard dans la soirée du lundi suivant et a été mis en examen pour "tentative d'assassinat". Selon La Charente libre, Faycal a un lourd passé criminel, et aurait déjà été condamné à quatre mois de prison avec sursis, en octobre 2017.

ⓘ AMOMAMA.FR ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d'automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d'aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d'éviter que quiconque ne soit blessé. AMOMAMA.FR s'élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d'abus, d'inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d'abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.

Les postes connexes
Feb 09, 2019
Je suis en danger': la mère de quatre enfants qui a appelé à l'aide a été poignardée par son ex-mari
People Apr 03, 2019
5 ans de prison pour Bernard Tapie, souffrant de cancer : Anthony Delon est en fureur
Feb 04, 2019
La mère de Caly, la Marseillaise âgée de 14 ans qui a été trouvée dans la maison de l’homme, s’exprime
Actu France Apr 03, 2019
Une femme retrouvée inconsciente à côté de son fils mort de 4 ans à Mérignac : la mère a avoué