À Maretz, une infirmière de 50 ans, épuisée, mord un bébé de 11 mois : "J'étais fatiguée"

Une nourrice de 50 ans vient d'écoper de trois ans d'interdiction dans l'exercice de son métier par le tribunal correctionnel de Cambrai. Elle aurait été proche d'un burn out en décembre dernier, ce qui l'a poussée à mordre un bébé de onze mois.

Le 4 décembre dernier, cette assistante maternelle a mordu un bébé au bras des suites de son incapacité de le calmer et d'un épuisement. Selon le rapport d'un médecin, la blessure occasionnée a besoin de 5 jours de soins. "Je ne sais pas, j’étais fatiguée, j’ai honte", explique la principale intéressée en pleurs.

Comparue devant le tribunal correctionnel de Cambrai pour son geste, la quinquagénaire a raconté comment, au moment des fait, elle était au bord de l'épuisement avec un garçon de 20 mois et une fillette de 16 mois se chamaillant tout près d'elle.

"Je le berçais comme il pleurait. Et comme il était très fatigué, je n’ai pas réussi à l’endormir, raconte-elle. Il levait son bras. Je l’ai attrapé. Je n’ai pas mordu très fort", s'est-elle souvenue.

DÉPASSÉE PAR LES ÉVÉNEMENTS

Si à la barre, la nourrice reconnaît sa faute et a pris ses responsabilités, elle indique tout de même s'être sentie dépassée par les événements. Cette assistante maternelle avait obtenu sa première offre en 2006, après avoir été approchée par un parent pour qu’elle garde son enfant.

Une femme accablée et épuisée. | Shutterstock

Une femme accablée et épuisée. | Shutterstock

"Tous les parents que j’ai pu avoir pendant douze ans sont venus d’eux-mêmes car j’étais considérée comme sérieuse, poursuit-elle. J’ai beaucoup refusé de prendre des congés", a-t-elle ajouté.

UN FAIT ISOLÉ

Le comportement affiché par la nourrice a été traité comme un fait isolé par les parents du nourrisson, selon ce qu'a indiqué leur avocat. Et, puisque ces derniers ont toujours été satisfaits des services de cette femme jusque-là, car elle s’occupait aussi de leur fille de quatre ans et demi, sans aucun incident de la sorte, ils ont requis tout simplement un dédommagement symbolique d'un euro.

Un juge qui utilise son marteau en bois au Tribunal. | Shutterstock

Un juge qui utilise son marteau en bois au Tribunal. | Shutterstock

À l'issu de l'audience, elle a reçu une condamnation l'interdisant d'exercer durant trois ans sa profession d'assistante maternelle et est dorénavant soignée pour dépression. Et, si elle est consciente du fait qu'elle risque de perdre son agrément, elle se dit prête à une éventuelle reconversion.

UN BÉBÉ DE 2 ANS TORTURÉ PAR LES AMIS DE SA MAMAN

En outre, une maltraitance infantile d’un tout autre niveau qui met en scène six personnes a été enregistrée à Douai (Nord), selon un rapport du procureur de la région.

"Certains jouaient au football avec lui, il était leur souffre-douleur", dira-t-il après le déroulement de cette effroyable scène.

Les médecins de Douai ont été contraints de plonger un bébé de 2 ans dans un coma artificiel, des suites de l'état critique qui a poussé sa mère à le conduire aux urgences le mardi 18 décembre dernier au CHR de Lille. Les six personnes concernées par ces faits ont été mises en examen et en détention pour "torture et barbarie" sur un bébé de 2 ans.

ⓘ AMOMAMA.FR ne soutient ni ne promeut aucune forme de violence, d'automutilation ou de comportement abusif. Nous sensibilisons les gens sur ces problèmes afin d'aider les victimes potentielles à obtenir des conseils professionnels et d'éviter que quiconque ne soit blessé. AMOMAMA.FR s'élève contre tout ce qui a été mentionné ci-dessus et préconise une discussion saine sur les cas de violence, d'abus, d'inconduite sexuelle, de cruauté envers les animaux, d'abus, etc. qui bénéficient aux victimes. Nous encourageons également chacun à signaler le plus tôt possible tout incident criminel dont il est témoin.

Les postes connexes
Jan 03, 2019
Douai: Yanis, 2 ans, est dans le coma après avoir été torturé par les amis de sa mère
Parentalité Mar 27, 2019
"J'étais dans un état de fatigue" : la nourrice est emprisonnée après avoir cassé le bras à un bébé de 5 mois
Dec 28, 2018
L'adieu déchirant d'une mère à un bébé de 5 mois victime de violence domestique
Parentalité Mar 16, 2019
"J'ai pleuré pendant une heure" : Une maman aurait poursuivi la nourrice pour avoir secrètement nourri son bébé avec du lait maternisé