"C'est un drame stupide" : À Paris, une policière de 27 ans tuée par son collègue

Une policière âgée de 27 ans a été tuée ce dimanche par un de ses collègues à Paris. Le Parisien nous rapporte les détails du tragique incident.

Le drame s'est passé au nouveau siège de la police judiciaire du 17e arrondissement parisien, situé plus précisément au 36 rue de Bastion.

Aux alentours de 18h30 ce dimanche 10 mars 2019, une jeune policière, membre de l'unité de surveillance, s'amusait avec un des ses collègues en se servant de leur arme de service. Les deux agents ont joué à dégainer leur arme alors que l'une des deux était chargée.

L'adjoint de sécurité a tiré avec son arme dans le local, et a touché accidentellement sa collègue. La jeune gardienne de la paix, a été touchée en pleine tête par la balle. Deux autres agents étaient présents lors du drame.

UN COUP DE FEU ACCIDENTEL

Le coup de feu accidentel a été mortel pour la jeune femme.

L'auteur du coup de feu, un adjoint de sécurité âgé de 28 ans a été placé en garde à vue. Par conséquent, le parquet de Paris a ouvert une enquête en flagrance, puis saisi l'Inspection Générale de la Police Nationale ou IGPN.

Dimanche soir, le procureur de la République de Paris, Rémy Heitz, ainsi que le patron de la police judiciaire, Christian Sainte se sont rendus sur place.

"C’est un drame stupide qui vient de détruire deux vies",

a déclaré un responsable de la police judiciaire.

Selon le Parisien, la famille de la victime va être reçue au Bastion ce lundi 11 mars.

"Intègrent cette unité beaucoup de jeunes policiers sortis d’école qui espèrent un jour faire de la police judiciaire. On les sensibilise en leur faisant prendre les empreintes digitales, photo-anthropométriques lors des gardes à vue",

a expliqué un officier.

La victime exerçait sa fonction de gardienne de la paix depuis quelques années.

Et son unité a pour missions de transférer et surveiller les détenus placés en garde à vue, et également la mission d'accueil du local.

UNE BALLE ACCIDENTELLE

Une arme à feu peut toujours être très dangereuse même si l'on sait bien la manier. Et de nombreux décès dans le monde ont été causés par des tirs accidentels.

Chrissy Steltz a échappé de près à la mort. Au cours d'une soirée chez elle, un de ses amis s'amusait avec un fusil de chasse de façon irresponsable quand il a accidentellement fini par tirer dans le visage de la jeune fille.

Même si Chissy a pu survivre à la blessure, l'incident lui a coûté sa jeunesse.

Les postes connexes
Actu France Apr 06, 2019
Avignon : Deux policiers retrouvés morts sur leur lieu de travail
Feb 05, 2019
Un policier se blâme pour un incendie mortel à Paris : 'Je n'ai pas pu sauver tout le monde'
Feb 09, 2019
L'incendie meurtrier à Paris : la suspecte mise en garde à vue, a subit des examens psychiatriques
Feb 06, 2019
"J’avais une main sur la corde et je tenais mon chat": une survivante de l’incendie de Paris en parle